Analyse d’une « autoconsommation » PV

Tout ce qui ne trouve pas sa place ailleurs sur le forum mais qui a rapport avec le PV, l'énergie, le dev durable, ....


Gratuit et sans engagement
http://www.bdpv.fr/fr/verifDevis.php


Avatar de l’utilisateur
lr83
Professionnel PV
Professionnel PV
Messages : 3315
Enregistré le : 30 déc. 2007 01:00
Departement/Region : 83
Professionnel PV : Oui
Localisation : 83
Contact :

Analyse d’une « autoconsommation » PV

Messagepar lr83 » 08 juil. 2012 19:05

[En continuation de cette discussion]

Voilà une petite analyse de ce que pourrait apporter une petite installation PV sans contrat de vente (donc en « autoconsommation » d’un point de vue financier) sur un cas concret.

Rappel d’ordre général sur les installations photovoltaïques raccordées au réseau. On a le choix entre 3 types de contrat de vente :
- la vente en totalité : on vend tout ce que l’on produit, on achète ce que l’on consomme
- la vente au surplus : on vend ce que l’on n’a pas consommé
- la « non vente » : ce qui n’est pas consommé est injecté gratuitement sur le réseau

Dans les deux premiers cas, on vend donc du courant à un tarif bonifié. Dans le dernier cas, c’est un peu comme si on vendait son électricité au tarif courant, le gain se fait donc sur les économies que l’on fait sur sa facture EDF.

L’avantage de ce type d’installation est qu’on n’a plus les contraintes liées à la pose, au frais de raccordement, à l’administration, … N’importe qui peut se faire sa petite installation. On verra par la suite qu’en effet ce genre d’installation ne sera jamais très puissante.

Hypothèses de travail :
Données : J’ai utilisé les données de consommation de Crolles [fiche BDPV] sur un intervalle d’un an. Son cas est assez représentatif car il a un chauffage électrique et un chauffe-eau électrique avec un tarif HC/HP. A noter que le fait qu’il ait un de ces appareils électriques n’est pas déterminant dans mon étude car ces appareils fonctionnent généralement la nuit ! Localisation dans le 38 en isère.

Installation PV : un module de 195 Wc, orienté sud dégagé, 30°. Ordre de prix 540€TTC. Estimation de production : 212kWh an (hypothèse très pessimiste ! )

Tout d’abord, une image qui donne une idée de ce qu’il se passe sur une journée de juin (en hiver, ce serait pas très intéressant vu les consommations en jeu !) :
Image

On observe bien les gros pics de puissance en HC la nuit du chauffe-eau. On voit également la consommation « de fond » permanente d’environ 200 W. La production PV (en rose) est entièrement absorbée.

Méthode de calcul :
Le principe est de calculer pour chaque jour la production PV théorique optimale et de la comparer avec la consommation. On détermine ainsi le pourcentage maximal qui ne sera pas consommé (donc perdu sur le réseau). Je parle bien de pourcentage maximal car dans la réalité, la production n’est pas optimale tous les jours (parfois, il pleut !). En conséquence, on obtient également le pourcentage minimal qui sera consommé (je dis bien consommé, le terme « auto » est inutile !). En fait la production réelle est d’environ 53% de la production théorique optimale (400 kWh an).

J’ai fait le calcul en considérant des installations multiples de la première.

Le résultat est le suivant :
Image

Comme prévu, dans le cas d’une seule installation PV, on est pratiquement à 100% de consommé. 92% dans le cas de deux installations (et en fait probablement un peu plus car je rappelle qu’il s’agit d’un pourcentage minimal).


Voyons ce qu’il se passe au niveau financier :
J’ai pris l’hypothèse d’un prix de base constant dans le temps (et sans distinction HC/HP) de 15c€ du kWh.
Image

Je parle de gain minimal car basé sur le pourcentage minimal consommé. Par conséquent, on obtient un nombre d’année maximal. Dans le cas de plusieurs installations, il est clair qu’on aura intérêt à optimiser ses consommations si on veut améliorer son ROI.

Comme on pouvait s’y attendre, on ne va pas gagner des milles et des cents avec ce genre d’installation. Faut dire également que j’ai volontairement choisi les hypothèses les plus basses et que c’est une étude sur un cas particulier !

A défaut de faire fortune, on aura le plaisir d’une « certaine autonomie » énergétique. On est clairement dans la démarche d’apporter son petit caillou à l’édifice. Mais ne dit-on pas que les petits ruisseaux font les grandes rivières !

crolles
Professionnel PV
Professionnel PV
Messages : 4916
Enregistré le : 03 mars 2008 01:00
BDPV : crolles
Departement/Region : 38
Professionnel PV : Ancien BE - Retraité
Localisation : 38/Isère

Re: Analyse d’une « autoconsommation » PV

Messagepar crolles » 08 juil. 2012 21:16

Merci Lionel
Ça me donne des idées. :D
Cdlt
:sun:
A présent bénévole pour les Centrales Villageoises du Grésivaudan Grési21 : viewtopic.php?f=76&t=12910&start=20 et https://gresi21centralesvillageoises.com/
Sur BDPV depuis Fev 2008 http://www.bdpv.fr/fiche_utilisateur.php?util=crolles

Avatar de l’utilisateur
lr83
Professionnel PV
Professionnel PV
Messages : 3315
Enregistré le : 30 déc. 2007 01:00
Departement/Region : 83
Professionnel PV : Oui
Localisation : 83
Contact :

Re: Analyse d’une « autoconsommation » PV

Messagepar lr83 » 09 juil. 2012 12:01

crolles a écrit :Ça me donne des idées. :D

C'est fait pour (on verra les petits malins) ;) :lol:

Et encore quelques compléments:
Autre étude sur un site toujours en isère. Données de Bidulechou [BDPV]. Les données de consommation sont assez semblables. En voilà une projection sur un an :
Image

Toujours présent les appels de puissance du chauffe-eau électrique. Les petites hachures en bas représentent la production PV.

L’estimation de production est de 214 kWh an qui représente 54% de la production théorique. Il se trouve que comme pour Crolles, y a également des montagnes qui gênent.

Les résultats sont similaires :
Image

Toujours pratiquement 100% de consommé avec une seule installation.

Image

Et un retour sur investissement maximal autour de 17 ans.
Il est également intéressant de voir que chaque centime de plus sur le tarif EDF fait gagner un an sur le retour sur investissement :
Image

Aussi, sur une installation mieux exposée avec 65% de la production théorique on obtient un ROI maximum de 14 ans pour un tarif de 15c€.

En attendant, une chose est sure : il faut s’équiper d’un chauffe-eau solaire. En plus le fonctionnement de la pompe se fera au moment ou on produit également du courant. De quoi avoir de l’eau chaude 100% solaire :sun:

Par exemple, en extrayant la partie consommation due au chauffe-eau électrique, on obtient environ 2000 kWh an. Soit au tarif EDF HC de 10c€, environ 200 € an pour chauffer de l’eau avec du nucléaire :(

Il est clair qu’il faut au minimum 15 ans pour amortir un chauffe-eau solaire, pourtant c’est une évidence que de le faire. En plus, cela peut permettre de baisser la puissance de son contrat d’achat et de passer en tarif de base.
Exemple, un contrat 12kVA HP/HC qui passe à un contrat 9kVA de base, c’est 100€ de moins par an.
En fait, on se rend compte qu’un abonnement HP/HC n’est vraiment intéressant que si on a plus de 2/3 de consommation en HC.

Finalement, le problème avec le photovoltaïque, c’est qu’on peut facilement calculer un « retour sur investissement ». Pourtant, on ne se pose pas cette question quand on fait une isolation, on met un double vitrage ou un chauffe-eau solaire. On le fait parce qu’on sait que cela est utile, pourquoi n’en est-il pas de même avec le PV ?
Modifié en dernier par lr83 le 09 juil. 2012 15:23, modifié 1 fois.

Jeanmanu
Membre GPPEP
Membre GPPEP
Messages : 68
Enregistré le : 09 mars 2011 21:51
Departement/Region : 13
Professionnel PV : Non

Re: Analyse d’une « autoconsommation » PV

Messagepar Jeanmanu » 09 juil. 2012 13:31

Bonjour,

avec, par exemple, un Sunpower de 333 W, est-ce que cela ne serait pas intéressant?

Tout doit dépendre du micro-onduleur, peut-être?

Pour faire tourner, entre autre, une pompe de piscine de 250 W de juin à septembre de 8h à 20 heures.

Cordialement.
Ma fiche BDPV Image 4,44kWc - Solarmax 4200S - Plein Est

Avatar de l’utilisateur
lr83
Professionnel PV
Professionnel PV
Messages : 3315
Enregistré le : 30 déc. 2007 01:00
Departement/Region : 83
Professionnel PV : Oui
Localisation : 83
Contact :

Re: Analyse d’une « autoconsommation » PV

Messagepar lr83 » 09 juil. 2012 15:26

Ouvrez une autre discussion pour des cas particuliers. Le propos ici est de voir ce qui se passe dans un cadre général ;)

max2
Membre GPPEP actif +
Membre GPPEP actif +
Messages : 652
Enregistré le : 13 nov. 2009 01:00
Departement/Region : 38
Professionnel PV : non
Localisation : 38
Contact :

Re: Analyse d’une « autoconsommation » PV

Messagepar max2 » 09 juil. 2012 20:18

Bonsoir, comme j'avais gardé en tête votre idée de bruit de fond, j'avais dans l'idée une petite install d'une dizaine de kWc pour un projet collectif novateur sans forcément un gros financement.

Le lieu une maison de retraite, à cela deux raisons :
Un bruit de fond à mon avis énorme et toute l'année, éclairage des couloirs en journée, télévision, radio, kit électrique, frigo individuel à chaque chambre plus les besoins collectifs, avec même une augmentation l'été clim ventilateur
Deux Certaines ont à l'entrée des sortes de sas plein sud avec un toit plat est ouest, très facilement accessible.

Pour un projet collectif trop compliqué à financer avec une vente direct à la maison de retraite et une réglementation sans doute plus compliquée, mais peut être vendable pour un pro.

C'était juste une idée....

Jeanmanu
Membre GPPEP
Membre GPPEP
Messages : 68
Enregistré le : 09 mars 2011 21:51
Departement/Region : 13
Professionnel PV : Non

Re: Analyse d’une « autoconsommation » PV

Messagepar Jeanmanu » 09 juil. 2012 22:53

Bonsoir,

attention Max2, c'est un cas particulier! Je plaisante.

Mais le fond du problème est bien là, comment trouver le niveau du bruit de fond.

Dans la réflexion menée par LR83, il évalue son niveau à environ 180 W et estime que le niveau moyen est de 200 à 250 W.

Sa solution de "Mices" est basée là-dessus.

Les études menées sur les consommations de Mrs Crolles et Bidulechou confortent son hypothèse.

En fait tout dépend de l'occupation du domicile de ces 2 personnes. Ces domiciles sont-ils vides du lever au coucher du soleil, ou partiellement occupés en journée? Quel est le niveau de bruit de fond d'un domicile d'un couple de retraités plus ou moins actif qui est assez présent dans cette même tranche de temps?

Ensuite, en fonction du résultat obtenu, il faut trouver une solution "optimisée" techniquement et financièrement pour le bonheur de la planète et de nos descendants.

Mon cas particulier qui peut intéresser beaucoup de monde, c'est d'avoir la mini-centrale solaire la plus puissante possible sur un seul panneau; c'est pourquoi je me suis permis de poser ma question.

Peut-être y-a-t-il parmi les lecteurs de ce post, des personnes avec des profils divers et pouvant fournir des données à LR83, pour approfondir cette très intéressante réflexion.

Cordialement.
Ma fiche BDPV Image 4,44kWc - Solarmax 4200S - Plein Est

Avatar de l’utilisateur
lr83
Professionnel PV
Professionnel PV
Messages : 3315
Enregistré le : 30 déc. 2007 01:00
Departement/Region : 83
Professionnel PV : Oui
Localisation : 83
Contact :

Re: Analyse d’une « autoconsommation » PV

Messagepar lr83 » 10 juil. 2012 10:31

La question du "bruit de fond" est en effet LA bonne question, quelque soit le projet :D
Je me suis bien sur pas lancé dans cette histoire sans y réfléchir avant :lol: J'ai observé ce qu'il se passait chez moi, j'ai listé la plupart des appareils que l'on peut trouver dans une maison et leur consommation. Ma conclusion était qu'on avait au minimum entre 100 et 200W de "bruit de fond". Une installation PV unitaire d'environ 200Wc (dont la production moyenne sera autour de 150W) était donc la solution appropriée. Avec une installation de ce type, on a pratiquement 100% de consommé : direct du producteur au consommateur :lol:
On peut en mettre deux dans bien des cas avec moins de 10% de perdu, c'est tout à fait jouable.
Avec 3, moyennant quelques "efforts", comme mettre en charge certains appareils au bon moment, cela est encore très intéressant. Surtout que si on fait par exemple une installation en toiture, le coût unitaire baisse.
Au-delà de 3, je pense qu'il faut commencer à se poser la question d'une vente du surplus (bien sur, va y avoir des surcoût, c'est à calculer). Ceci dit, produire du courant "vert" est toujours une bonne chose :!:
@Jeanmanu : utiliser un Sunpower n'est pas intéressant. Premièrement, je ne connais pas de MO qui fonctionnerait et cela double le prix au Wc. Le rendement surfacique n'a strictement aucun intérêt dans ce genre d'application. Ce que l'on veut, c'est un module pas trop cher et de bonne résistance compte tenu de son environnement plus exposé.

J'en reviens à ce que j'ai dit plus haut : Finalement, le problème avec le photovoltaïque, c’est qu’on peut facilement calculer un « retour sur investissement ». Pourtant, on ne se pose pas cette question quand on fait une isolation, on met un double vitrage ou un chauffe-eau solaire. On le fait parce qu’on sait que cela est utile, pourquoi n’en est-il pas de même avec le PV ?

Si d'autres personnes ont des datas ConsoSpy, je les invite à me les envoyer. Au fait, combien de temps faut-il pour amortir un ConsoSpy :?:

mariro
BDPV
BDPV
Messages : 3420
Enregistré le : 10 août 2010 10:53
BDPV : mariro
Departement/Region : 35
Professionnel PV : Non
Localisation : Ille et Vilaine - Bretagne

Re: Analyse d’une « autoconsommation » PV

Messagepar mariro » 10 juil. 2012 11:11

lr83 a écrit :J'en reviens à ce que j'ai dit plus haut : Finalement, le problème avec le photovoltaïque, c’est qu’on peut facilement calculer un « retour sur investissement ». Pourtant, on ne se pose pas cette question quand on fait une isolation, on met un double vitrage ou un chauffe-eau solaire. On le fait parce qu’on sait que cela est utile, pourquoi n’en est-il pas de même avec le PV ?


Euh.... ben justement, parce que c'est facile à calculer :lol: (sauf justement pour "l'autoconsommation pure").
Le retour sur investissement d'un double vitrage.... pffff... plus rapide à obtenir qu'à calculer avec certitude !

Pour le sunpower, je ne vois pas trop l'intérêt non plus... je me demande même s'il ne serait pas prédérable de s'orienter vers de l'amorphe... peut être aussi efficace en hiver... bref un truc pas forcément top, mais capable de produire davantage en lumière diffuse... Ben oui, il n'y a pas que le Sud en France... et pas que l'été non plus. (d'ailleurs, en Bretagne, en ce moment c'est l'hiver !!!).

Avatar de l’utilisateur
lr83
Professionnel PV
Professionnel PV
Messages : 3315
Enregistré le : 30 déc. 2007 01:00
Departement/Region : 83
Professionnel PV : Oui
Localisation : 83
Contact :

Re: Analyse d’une « autoconsommation » PV

Messagepar lr83 » 10 juil. 2012 11:38

mariro a écrit :
lr83 a écrit :J'en reviens à ce que j'ai dit plus haut : Finalement, le problème avec le photovoltaïque, c’est qu’on peut facilement calculer un « retour sur investissement ». Pourtant, on ne se pose pas cette question quand on fait une isolation, on met un double vitrage ou un chauffe-eau solaire. On le fait parce qu’on sait que cela est utile, pourquoi n’en est-il pas de même avec le PV ?

Euh.... ben justement, parce que c'est facile à calculer :lol: (sauf justement pour "l'autoconsommation pure").
Le retour sur investissement d'un double vitrage.... pffff... plus rapide à obtenir qu'à calculer avec certitude !

C'est une explication :lol:
J'ai mis du double vitrage en rénovation, on m'a demandé 1500€, je l'ai fait moi-même pour 600€. Je me chauffe au bois que je coupe moi-même. Le ROI de cette opération doit être de 50 ans. Mais je l'ai fait car c'est une évidence.
J'ai fait mettre un chauffe-eau solaire qui m'a couté plus de 3000€ et qui maintenant fuit comme une passoire. J'aurais dû le mettre moi-même :twisted: . ROI infini, mais je l'ai fait car c'est une évidence :!:

mariro a écrit :Pour le sunpower, je ne vois pas trop l'intérêt non plus... je me demande même s'il ne serait pas prédérable de s'orienter vers de l'amorphe... peut être aussi efficace en hiver... bref un truc pas forcément top, mais capable de produire davantage en lumière diffuse... Ben oui, il n'y a pas que le Sud en France... et pas que l'été non plus. (d'ailleurs, en Bretagne, en ce moment c'est l'hiver !!!).

C'est pareil, l'amorphe est un produit particulier. Au final, cela reviendra plus cher.

max2
Membre GPPEP actif +
Membre GPPEP actif +
Messages : 652
Enregistré le : 13 nov. 2009 01:00
Departement/Region : 38
Professionnel PV : non
Localisation : 38
Contact :

Re: Analyse d’une « autoconsommation » PV

Messagepar max2 » 10 juil. 2012 12:49

Bonjour, pour une install à 200 wc et pour ceux qui n'ont pas de consospy, ne peut on pas simplement regarder sa conso instantanée sur son compteur électrique après les heures creuses du matin pour avoir une idée assez proche de son bruit de fond (avec une tempérautre ambiante proche de celle de l'hiver si tant est que ça joue un peu sur frigo et congel.)
Bien évidemment après avoir arrêter hifi, éclairage, etc.

Juste un petit bémol pour ceux qui coupent leur électricité quand ils partent en vacances + durée de celles-ci.


Ps : Voulez vous que je créée un autre topic car j'aurai aimé vous poser des questions sur la vente au surplus avec un plafond acheté à 800 kWh/kWc/an.

Cdt.

Avatar de l’utilisateur
pvbox
Messages : 44
Enregistré le : 14 sept. 2011 16:50
BDPV : tigrou
Departement/Region : 31
Professionnel PV : Suivi installations
Localisation : Toulouse
Contact :

Re: Analyse d’une « autoconsommation » PV

Messagepar pvbox » 10 juil. 2012 14:13

C'est une super idée ;)

Je prévoyais au pif d'ajouter 1 ou 2 KW en auto-consommation chez moi l'an prochain.
Dans mon cas j'ai un bruit de fond plus élevé à cause notamment de mon bureau. (600 à 800w)
Lien vers ma consommation
(ma consommation électrique est en vert)
Nota: Mes horaires HC/HP sont atypiques (2h-6h et 12h30 15h30)

D'autres pistes permettent l'amortissement "rapide" de puissances supérieures :
Comme :
- piscine
- Clim
- ECS non solaire
Dans mon cas, avec la piscine, je peux sans soucis monter 1,5KW

On travaille sur un produit permettant de gérer intelligemment l'excédent de production, mais uniquement dans le cas ou l'on produit potentiellement plus que le bruit habituel.

Sinon ma seule question est de savoir si on peu d'un coté avoir une installation avec vente en la totalité et de l'autre avoir une installation en auto-consommation .. et officielle ;)
PVBox Suivi d'installation photovoltaïques.
--
A titre personnel, mon installation 8460Wc Sillia en auto-construction
Imprimante 3D Witbox

Avatar de l’utilisateur
lr83
Professionnel PV
Professionnel PV
Messages : 3315
Enregistré le : 30 déc. 2007 01:00
Departement/Region : 83
Professionnel PV : Oui
Localisation : 83
Contact :

Re: Analyse d’une « autoconsommation » PV

Messagepar lr83 » 10 juil. 2012 14:14

max2 a écrit :Juste un petit bémol pour ceux qui coupent leur électricité quand ils partent en vacances + durée de celles-ci.

Ben justement, autant ne pas la couper !

max2 a écrit :Ps : Voulez vous que je créée un autre topic car j'aurai aimé vous poser des questions sur la vente au surplus avec un plafond acheté à 800 kWh/kWc/an.

Vaut mieux, autant ne pas mélanger tous les sujets. Pas la peine de rajouter de la confusion :lol:

Avatar de l’utilisateur
lr83
Professionnel PV
Professionnel PV
Messages : 3315
Enregistré le : 30 déc. 2007 01:00
Departement/Region : 83
Professionnel PV : Oui
Localisation : 83
Contact :

Re: Analyse d’une « autoconsommation » PV

Messagepar lr83 » 10 juil. 2012 14:25

pvbox a écrit :Je prévoyais au pif d'ajouter 1 ou 2 KW en auto-consommation chez moi l'an prochain.
Dans mon cas j'ai un bruit de fond plus élevé à cause notamment de mon bureau. (600 à 800w)
Lien vers ma consommation
(ma consommation électrique est en vert)
Nota: Mes horaires HC/HP sont atypiques (2h-6h et 12h30 15h30)

D'autres pistes permettent l'amortissement "rapide" de puissances supérieures :
Comme :
- piscine
- Clim
- ECS non solaire
Dans mon cas, avec la piscine, je peux sans soucis monter 1,5KW

On travaille sur un produit permettant de gérer intelligemment l'excédent de production, mais uniquement dans le cas ou l'on produit potentiellement plus que le bruit habituel.

Sinon ma seule question est de savoir si on peu d'un coté avoir une installation avec vente en la totalité et de l'autre avoir une installation en auto-consommation .. et officielle ;)


Mettre 1 ou 2kWc en "autoconsommation", c'est vraiment beaucoup.
Effectivement la piscine ou la clim sont de gros consommateurs mais faut pas oublier une chose fondamentale : leur consommation est à puissance constante alors que la production PV à la forme d'une cloche. Faut être sur que le sommet de la cloche n'est pas nettement supérieure à la consommation que l'on a. Pour pallier ce problème, on peut faire du stockage mais cela complique tout et est encore très cher. Par contre un ECS solaire est parfait car la production PV sera en phase pour le fonctionnement de la pompe.

Concernant votre question sur la possibilité d'avoir une installation en plus d'une autre en vente en totalité, il n'y a aucune restriction.

Je serais intéressé par vos données de consommation. Si c'est possible, vous pouvez me les envoyer sur mon mail : lionel.bdpv (chez) free.fr

petitelumiere
Membre GPPEP actif +
Membre GPPEP actif +
Messages : 194
Enregistré le : 01 juin 2010 22:38
BDPV : http://www.bdpv.fr/f
Departement/Region : 94
Professionnel PV : NON

Re: Analyse d’une « autoconsommation » PV

Messagepar petitelumiere » 10 juil. 2012 18:55

Pas totalement vrai avec la clim - le pic de consommation coincide avec le pic de production de l'électricité PV.

Jai juste une remarque, concernant les chauffeaux : après avoir longuement étudié le marché des chauffeaux solaires, je me suis tournée finalement vers un chauffeau thermodynamique sur VMC. Le coût de la machine beaucoup moins élevé que pour un chauffeau solaire, le COP toute l'année est de l'ordre de 3 (donc, gain en consommation électrique le même que pour un chauffeau solaire), et en plus, il évite d'installer une VMC double flux, récupérant les calories de l'air extrait.

La puissance de la PAC est de 400 W, les plages de fonctionnement peuvent être programmées, la meilleure solution serait de le lancer en chauffe la journée, en faisant tourner en autoconsommation (voilà le bruit de fond tout de suite plus important).

Pour précision, nous avons installé le chauffeau de 200 l, qui n'est pas bloqué HP/HC, et suffit pour l'ECS d'une famille de 4 adultes et 2 enfants.

mimichris
Membre GPPEP actif
Membre GPPEP actif
Messages : 308
Enregistré le : 19 juil. 2007 01:00
Localisation : 34

Re: Analyse d’une « autoconsommation » PV

Messagepar mimichris » 12 oct. 2012 10:27

J'ai un chauffe eau solaire, j'ai mis un wattmètre et sur une année complète, j'ai consommé 142kWh (thermostat réglé sur 60°C) pour les jours sans soleil. C'est peu, bien sur je suis dans le sud, nous sommes deux dans la maison (en retraite), soit deux douches/jour, le lave-vaisselle est branché sur l'eau chaude.

Quand au PV, comme je suis en vente du surplus, j'estime que la consommation PV me fait gagner dans les 40% sur ma facture comparé aux années sans PV, plus environ 1200€/an de vente EDF.

Mais je n'ai pas les moyens de contrôler exactement, je n'ai pas Consospy.

[ON]J'ai une chaudière gaz de ville, donc l'Eté, la consommation de gaz est uniquement pour la cuisine et dans ce cas ce n'est pas économique, car pour deux à trois M3/deux mois consommés, le montant de la facture est de plus de 35€ lié à la consommation mais surtout aux taxes de GDF.[OFF]
Installation en surimposé, vente uniquement du surplus.

Regismu
Membre GPPEP actif +
Membre GPPEP actif +
Messages : 24648
Enregistré le : 10 juil. 2009 01:00
BDPV : regismu
Departement/Region : 13
Professionnel PV : non
Localisation : 13
Contact :

Re: Analyse d’une « autoconsommation » PV

Messagepar Regismu » 12 oct. 2012 16:15

moralité supprime le gaz :D

mimichris
Membre GPPEP actif
Membre GPPEP actif
Messages : 308
Enregistré le : 19 juil. 2007 01:00
Localisation : 34

Re: Analyse d’une « autoconsommation » PV

Messagepar mimichris » 13 oct. 2012 18:06

Regismu a écrit :moralité supprime le gaz :D


Avec quoi je me chauffe ?
Je n'ai pas de cheminée, pas amortissable et pas rentable à faire construire, l'électricité pas rentable non plus, malgré tout le gaz de ville reste rentable l'hiver pour le chauffage.
Installation en surimposé, vente uniquement du surplus.

Regismu
Membre GPPEP actif +
Membre GPPEP actif +
Messages : 24648
Enregistré le : 10 juil. 2009 01:00
BDPV : regismu
Departement/Region : 13
Professionnel PV : non
Localisation : 13
Contact :

Re: Analyse d’une « autoconsommation » PV

Messagepar Regismu » 13 oct. 2012 18:18

tes panenaux solaires thermiques ne sont aps couplés avec ton chauffage ? en appoint ...

et tu peux ..isoler ( confort froid/chaud /acoustique ) etancher ta maison et mettre des modules photovoltaiques pour ta consommation dans la journée .... evolutif en fonction de tes besoins ;)

mimichris
Membre GPPEP actif
Membre GPPEP actif
Messages : 308
Enregistré le : 19 juil. 2007 01:00
Localisation : 34

Re: Analyse d’une « autoconsommation » PV

Messagepar mimichris » 15 oct. 2012 10:06

J'avais fait le couplage pour l'installation initiale mais avec du chauffage central ça n'a pas fonctionné, pour cela, il faut un plancher chauffant. Mauvais calcul de ma part.
De plus sous garantie mon ballon a eu une fuite inter ballons, (entre le ballon eau sanitaire et le ballon de chauffage) d'où son changement par un ballon simple pour l'eau sanitaire.
L'isolation n'est pas rentable pour cette maison, (de plus impossible d'isoler mieux le vide sanitaire, inaccessible) ce n'est pas pour cela que je la revendrai plus chère, en fait ma consommation chauffage gaz et électricité me revient en moyenne dans les 1600 kWh EDF et 7900 kWh gaz sur 2011/2012 (soit un DPE de 87kWh/m², correcte !), donc pour amortir l'isolation il faudra dans les 15-20 ans je serai mort peut être avant, sans compter la vente de l'électricité du PV qui vient en déduction des factures. Vu mon age je ne veux plus faire de crédit et de plus un crédit est-il crédible vis à vis d'une banque à mon age !
Installation en surimposé, vente uniquement du surplus.


Retourner vers « Divers PV »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré