ROUTE SOLAIRE...CA CONTINUE...

Tout ce qui ne trouve pas sa place ailleurs sur le forum mais qui a rapport avec le PV, l'énergie, le dev durable, ....


EnergEye
Messages : 11
Enregistré le : 29 mars 2019 10:59
Departement/Region : 56
Professionnel PV : Non

Re: ROUTE SOLAIRE...CA CONTINUE...

Messagepar EnergEye » 03 avr. 2019 11:22

L'étude par l'Assemblée Nationale du texte voté par le Sénat n'a pas commencé, la navette parlementaire vient à peine d'arriver.
Le vote de l'Assemblée nationale aura lieu en juin 2019, après deux semaines de travaux en mai selon le cabinet de la Députée Barbara Pompili.
Il y a donc le temps de contacter les Députés et d'essayer de faire preuve de pédagogie avec eux.
Modifié en dernier par EnergEye le 06 avr. 2019 08:41, modifié 1 fois.

alex6
Messages : 499
Enregistré le : 15 nov. 2016 13:10
Departement/Region : 78
Professionnel PV : non

Re: ROUTE SOLAIRE...CA CONTINUE...

Messagepar alex6 » 03 avr. 2019 11:50

Salut,

merci energye
bon je vous laisse leur écrire alors, parce que je crois que je vais mal choisir les mots ... :shock:

Avatar du membre
Niya
Membre GPPEP actif +
Membre GPPEP actif +
Messages : 257
Enregistré le : 18 mars 2009 01:00
Departement/Region : 13
Localisation : Bouches du Rhône

Re: ROUTE SOLAIRE...CA CONTINUE...

Messagepar Niya » 04 avr. 2019 10:18

Bonjour à tous,
Comme on parle de route, voilà un petit lien sur ce qui nous attend
Eiffage, Vinci… Quand les concessionnaires font pression sur l’État pour privatiser les routes nationales

Les soldes sont permanentes pour certains !
Bonne journée
:sun: :sun: :sun:
14 Sanyo-HIP-210 NKHE5 et Power One - Aurora PVI-3.0 Image

alexi92
Professionnel PV
Professionnel PV
Messages : 7491
Enregistré le : 04 août 2010 17:50
Departement/Region : 92

Re: ROUTE SOLAIRE...CA CONTINUE...

Messagepar alexi92 » 04 avr. 2019 11:49

Bonjour

faudra aussi penser à privatiser les trottoirs, de cette manière dès que l'on sortira, faudra payer :twisted:

Puis une ou deux années plus tard, privatiser l'air que l'on respire et nous taxer en fonction de notre
capacité pulmonaire :mrgreen: :mrgreen:

CDLT

B.T

EnergEye
Messages : 11
Enregistré le : 29 mars 2019 10:59
Departement/Region : 56
Professionnel PV : Non

Re: ROUTE SOLAIRE...CA CONTINUE...

Messagepar EnergEye » 05 avr. 2019 10:32

:sun:
Modifié en dernier par EnergEye le 05 avr. 2019 19:39, modifié 7 fois.

Avatar du membre
lr83
Professionnel PV
Professionnel PV
Messages : 3790
Enregistré le : 30 déc. 2007 01:00
Departement/Region : 83
Professionnel PV : Non
Localisation : 83

Re: ROUTE SOLAIRE...CA CONTINUE...

Messagepar lr83 » 05 avr. 2019 14:03

Pub :!: :!:

EnergEye
Messages : 11
Enregistré le : 29 mars 2019 10:59
Departement/Region : 56
Professionnel PV : Non

Re: ROUTE SOLAIRE...CA CONTINUE...

Messagepar EnergEye » 05 avr. 2019 17:55

alex6 a écrit : Salut, merci energye bon je vous laisse leur écrire alors, parce que je crois que je vais mal choisir les mots ... :shock:


C'est fait. Et la lettre :sun: n'a pas seulement été lue par des Parlementaires mais par plus de 12000 personnes (cela continue de monter). Le vote de l'Assemblée Nationale aura lieu en juin (après un débat en mai), c'est donc vraiment le moment d'agir.
Modifié en dernier par EnergEye le 07 avr. 2019 11:44, modifié 3 fois.

flen42
Professionnel PV
Professionnel PV
Messages : 4377
Enregistré le : 20 déc. 2009 01:00
BDPV : flen42
Departement/Region : 42
Professionnel PV : installateur
Localisation : Loire
Contact :

Re: ROUTE SOLAIRE...CA CONTINUE...

Messagepar flen42 » 05 avr. 2019 19:00

he les modos on se réveille : moi ça fait 10 ans que je m'auto modère et que je ne fais pas de pub !


respectons strictement la charte sinon le forum va partir en live !
SOLGIE : Les Énergies Renouvelables ? C'est tout Naturel !

alexi92
Professionnel PV
Professionnel PV
Messages : 7491
Enregistré le : 04 août 2010 17:50
Departement/Region : 92

Re: ROUTE SOLAIRE...CA CONTINUE...

Messagepar alexi92 » 20 avr. 2019 14:59

Bonjour

voilà une bonne raison pour programmer des routes solaire :mrgreen: :mrgreen:

Alors que la cession des actions de l’Etat dans les aéroports de Paris est en train de se concrétiser, un autre cas de privatisation fait à nouveau parler...
En 2005, l’Etat décide de vendre ses parts dans les sociétés concessionnaires d'autoroutes à trois groupes: Vinci, Eiffage et Abertis. Cette décision fait couler beaucoup d'encre, de nombreuses voix s'élèvent alors contre ce qui était alors considéré comme la vente des bijoux de famille.
Mais c’est une décision prise dix ans plus tard qui a été dénoncée par la Cour des comptes dans un référé rendu public jeudi. En avril 2015, l’Etat signe une prolongation des concessions des sociétés gérant le réseau autoroutier en échange de la réalisation de certains travaux.
La Cour des comptes critique une "solution de facilité" prise dans des négociations "dans lesquelles les pouvoirs publics sont souvent apparus en position de faiblesse". Les deux ministres à la manoeuvre à l'époque étaient Ségolène Royal (Ecologie et Transports) et Emmanuel Macron (Economie).

15 milliards d'euros de recettes pour 3,2 milliards de travaux

Car, selon la Cour des Comptes les sociétés concessionnaires d’autoroutes devraient tirer quelque 15 milliards d'euros de la prolongation de concession qui leur a été accordée en 2015, alors que le montant des travaux réalisés en échange ne représente que 3,2 milliards d’euros.
L'Etat a décidé à trois reprises ces dix dernières années d'allonger les concessions des sociétés concessionnaires d'autoroutes (SCA), moyennant compensation, afin de réaliser des travaux sur des segments autoroutiers qui n'étaient pas prévus dans la convention de concession. Certains travaux ont aussi fait l'objet de compensations alors qu'ils étaient déjà prévus dans les cahier des charges des sociétés et pris en charge par les péages.
Une solution qui n'empêche pas les hausses de tarifs aux péages
La Cour des comptes reconnaît que l'allongement des concessions permet de ne pas mobiliser de nouvelles ressources publiques ou d'augmenter les péages immédiatement pour financer les travaux. Toutefois, cette solution ne fait que repousser le problème et finit par représenter un surcoût pour l'usager. La formule repousse également le bénéfice de la remise en concurrence des concessions.
Dans son rapport, la Cour regrette que le montant des compensations accordées aux SCA - fixé selon des calculs prenant en compte coût des travaux, inflation, trafic routier, risque et taux de rentabilité des investissements privés - fasse l'objet de négociations souvent favorables aux concessionnaires.

À lire : Critiques sur la privatisation des autoroutes: "du n'importe quoi", déplore le patron de Vinci
L'institution recommande un encadrement plus strict des compensations par un organisme indépendant. Pour éviter les "surcompensations", elle propose de préciser les dispositifs de modération des péages et de réduction des concessions.
Les tarifs des péages autoroutiers ont augmenté de 1,8% à 1,9% en février dernier, conformément aux contrats liant des sociétés comme Vinci et l'Etat. Un sujet sensible alors que des "gilets jaunes" ont régulièrement bloqué des péages autoroutiers pour protester contre leurs tarifs.

Dormez tranquilles, on s'occupe de tout à votre place :lol: :lol:

CDLT

B.T

alexi92
Professionnel PV
Professionnel PV
Messages : 7491
Enregistré le : 04 août 2010 17:50
Departement/Region : 92

Re: ROUTE SOLAIRE...CA CONTINUE...

Messagepar alexi92 » 20 avr. 2019 14:59

Bonjour

voilà une bonne raison pour programmer des routes solaire :mrgreen: :mrgreen:

Alors que la cession des actions de l’Etat dans les aéroports de Paris est en train de se concrétiser, un autre cas de privatisation fait à nouveau parler...
En 2005, l’Etat décide de vendre ses parts dans les sociétés concessionnaires d'autoroutes à trois groupes: Vinci, Eiffage et Abertis. Cette décision fait couler beaucoup d'encre, de nombreuses voix s'élèvent alors contre ce qui était alors considéré comme la vente des bijoux de famille.
Mais c’est une décision prise dix ans plus tard qui a été dénoncée par la Cour des comptes dans un référé rendu public jeudi. En avril 2015, l’Etat signe une prolongation des concessions des sociétés gérant le réseau autoroutier en échange de la réalisation de certains travaux.
La Cour des comptes critique une "solution de facilité" prise dans des négociations "dans lesquelles les pouvoirs publics sont souvent apparus en position de faiblesse". Les deux ministres à la manoeuvre à l'époque étaient Ségolène Royal (Ecologie et Transports) et Emmanuel Macron (Economie).

15 milliards d'euros de recettes pour 3,2 milliards de travaux

Car, selon la Cour des Comptes les sociétés concessionnaires d’autoroutes devraient tirer quelque 15 milliards d'euros de la prolongation de concession qui leur a été accordée en 2015, alors que le montant des travaux réalisés en échange ne représente que 3,2 milliards d’euros.
L'Etat a décidé à trois reprises ces dix dernières années d'allonger les concessions des sociétés concessionnaires d'autoroutes (SCA), moyennant compensation, afin de réaliser des travaux sur des segments autoroutiers qui n'étaient pas prévus dans la convention de concession. Certains travaux ont aussi fait l'objet de compensations alors qu'ils étaient déjà prévus dans les cahier des charges des sociétés et pris en charge par les péages.
Une solution qui n'empêche pas les hausses de tarifs aux péages
La Cour des comptes reconnaît que l'allongement des concessions permet de ne pas mobiliser de nouvelles ressources publiques ou d'augmenter les péages immédiatement pour financer les travaux. Toutefois, cette solution ne fait que repousser le problème et finit par représenter un surcoût pour l'usager. La formule repousse également le bénéfice de la remise en concurrence des concessions.
Dans son rapport, la Cour regrette que le montant des compensations accordées aux SCA - fixé selon des calculs prenant en compte coût des travaux, inflation, trafic routier, risque et taux de rentabilité des investissements privés - fasse l'objet de négociations souvent favorables aux concessionnaires.

À lire : Critiques sur la privatisation des autoroutes: "du n'importe quoi", déplore le patron de Vinci
L'institution recommande un encadrement plus strict des compensations par un organisme indépendant. Pour éviter les "surcompensations", elle propose de préciser les dispositifs de modération des péages et de réduction des concessions.
Les tarifs des péages autoroutiers ont augmenté de 1,8% à 1,9% en février dernier, conformément aux contrats liant des sociétés comme Vinci et l'Etat. Un sujet sensible alors que des "gilets jaunes" ont régulièrement bloqué des péages autoroutiers pour protester contre leurs tarifs.

Dormez tranquilles, on s'occupe de tout à votre place :lol: :lol:

CDLT

B.T

EnergEye
Messages : 11
Enregistré le : 29 mars 2019 10:59
Departement/Region : 56
Professionnel PV : Non

Re: ROUTE SOLAIRE...CA CONTINUE...

Messagepar EnergEye » 25 mai 2019 15:52

Ouest-France: "Normandie. Trois ans après son inauguration, la route solaire de Tourouvre va être refaite (...)
Combien tout cela va-t-il coûter ? Mystère pour l’instant. Malgré nos tentatives, l’entreprise Colas n’a pas répondu à nos sollicitations ce mercredi."
https://www.ouest-france.fr/normandie/t ... te-6363573

alexi92
Professionnel PV
Professionnel PV
Messages : 7491
Enregistré le : 04 août 2010 17:50
Departement/Region : 92

Re: ROUTE SOLAIRE...CA CONTINUE...

Messagepar alexi92 » 25 mai 2019 16:17

Bonjour et merci pour cette information :lol:

Nous sommes contents de savoir (qu'avec les sous des citoyens) qu'ils vont refaire une route, bon elle
ne fera plus que 700m au lieu de 1000m...quel dommage :roll: :roll: une si belle technologie

De mémoire la 1ère fois elle a coûté au moins 5 millions d'euros (pas en roupies) enfin ce que Ségolène
a donné à l'époque…pour le reste…motus et bouche cousue... :!: :!:

La route solaire c'est un peu l'équivalent de l'EPR...on rajoute tous les 6 mois quelques millions ou quelques milliards
mais tout va bien... :mrgreen: :mrgreen:

De qui se moque t on ? Reste t il encore des subventions ?

PS si vous connaissez des investisseurs, je cherche quelques milliards pour faire un métro solaire à Paris...

CDLT

B.T

alexi92
Professionnel PV
Professionnel PV
Messages : 7491
Enregistré le : 04 août 2010 17:50
Departement/Region : 92

Re: ROUTE SOLAIRE...CA CONTINUE...

Messagepar alexi92 » 25 mai 2019 20:02

Mettons des routes solaire partout...Colas et Wattway attendent vos soutiens... :twisted: :twisted:

CDLT

B.T

alexi92
Professionnel PV
Professionnel PV
Messages : 7491
Enregistré le : 04 août 2010 17:50
Departement/Region : 92

Re: ROUTE SOLAIRE...CA CONTINUE...

Messagepar alexi92 » 26 mai 2019 08:49

Bonjour

une petite couche pour une bonne lecture du Dimanche:

La Cour des Comptes estime, dans un rapport récent(1), à 121 milliards d’euros le montant du soutien public aux énergies renouvelables auquel l’État s’est engagé par les contrats signés avant 2017(2). Elle estime qu’il faut « asseoir la politique énergétique sur des arbitrages rationnels fondés sur la prise en compte du coût complet des différentes technologies ».
Le Sénat vient de livrer de façon caricaturale une démonstration que le message de la Cour des Comptes n'est toujours pas passé. Dans le cadre de la discussion de la loi sur les Mobilités, la chambre haute vient en effet d’adopter un amendement permettant d’utiliser les recettes des certificats d’économies d’énergie (CEE) pour financer les routes solaires. Avant de prendre cette décision, les sénateurs ont-ils examiné le bilan désastreux des projets lancés ?

Rappels des faits. Fin 2015, la société Colas lance l’idée de produire de l’électricité par des panneaux solaires sur les routes dans la perspective de remplacer les centrales photovoltaïques classiques. Ce projet résulte de travaux réalisés dans les laboratoires de l’INES à Chambéry sur une piste de 10 mètres de long seulement...
La ministre de l’environnement, Ségolène Royal, trouve l’idée géniale, lumineuse. Elle tweete le 31 janvier 2016 : « la route solaire, innovation française, sera installée sur 1 000 km en France. Grands travaux ». Le 22 décembre, elle inaugure dans l’Orne une route d’un kilomètre (surface de 2 800 m2). Le financement est assuré par une subvention de 5 millions d’euros. Or, le coût de l’électricité de la route solaire est beaucoup plus élevé que celui de l'électricité issue des centrales au sol, des ombrières solaires de parking et du solaire en toiture. L'écart est même astronomique. Deux ans après, quels enseignements peut-on tirer ?

La route solaire plaît à certains élus car elle est visible.

La production a été deux fois plus faible que prévu en 2017 et elle l'a été encore davantage en 2018 comme l'indique le site spécialisé BDPV(3) qui a suivi la production mois après mois. Par ailleurs, la route solaire a dû faire l’objet d’importants travaux tout au long de l'année 2018. En outre, une limitation de vitesse a été introduite pour réduire les nuisances sonores. Aucun retour d’expérience n’a été communiqué pour que les sénateurs puissent prendre une décision réfléchie. In fine, le coût de ces investissements aberrants qui se sont développés de façon virale, de la Vendée à la Picardie, sera supporté par le consommateur final. La route solaire plaît à certains élus car elle est visible.
Il y avait deux marchés en perspective pour Colas : celui de masse et celui de niche. Le premier a été abandonné. En effet, la route solaire de Tourouvre « ne sera pas notre modèle de commercialisation », a admis le directeur de Wattway dans le cadre d'une interview pour le média Le Perche le 6 mars 2019, ajoutant que « sur l'autoroute, le trafic est plus conséquent, les nuisances seront donc plus fortes. Ce n'est pas le meilleur endroit pour une route solaire, c'était un coup de communication ». Le projet de Ségolène Royal, annoncé à quelques mois de l'élection présidentielle de 2017, relevait donc clairement d'une opération de « PR » (Public Relations). Financée par les contribuables.
Pour alimenter par exemple des feux de signalisation, il existe des solutions concurrentes bien meilleur marché…
Concernant le marché de niche, autrement dit les applications en bord de route pour alimenter par exemple des feux de signalisation, il existe des solutions concurrentes bien meilleur marché. C'est ce qu'a souligné Richard Loyen, délégué général d'Enerplan, syndicat des professionnels de l'énergie solaire, en réaction à la décision des sénateurs présents le jour du vote. L'aide publique accordée à Colas biaise ce marché de niche. Pour Richard Loyen, si la route solaire reste plus chère au kWh produit que d'autres solutions comme les ombrières, les murs solaires anti-bruit et les petites centrales au sol, alors elle ne trouvera tout simplement pas de marché. La sélection naturelle de Darwin est à présent perturbée par l'artifice des CEE.
Pour rappel, Colas annonçait initialement être en mesure de faire baisser le coût d'investissement de 14 €/W (dans le cas de Tourouvre) à 2-3 €/W à un horizon d'environ une décennie. Cet objectif - même s'il avait été atteint - avait été considéré comme absurde par plusieurs experts, y compris ceux de l'agence américaine Bloomberg New Energy Finance, étant donné que le coût d’investissement d’installations photovoltaïques classiques était déjà inférieur à 1 €/W et était encore appelé à baisser parallèlement. À présent que le marché de masse a été abandonné par Colas, il est en outre peu probable qu'une telle baisse se produise. Ce sont des milliards et des milliards de dollars qui ont été investis, notamment en Chine, pour faire baisser les coûts du solaire photovoltaïque classique depuis une décennie…
Par ailleurs, le CAPEX (coût d'investissement) n'est qu'une composante du coût total du kWh. Il faut aussi intégrer les OPEX (dépenses d’opération et de maintenance), la durée de vie des installations (la route solaire de Tourouvre a été garantie 3 ans par Colas, l’installation vendéenne agonisait au bout de seulement un an et a été intégralement remplacée alors qu'une centrale solaire classique a une durée de vie de près de 30 ans) mais aussi l'évolution du rendement du système au cours du temps ainsi que les taux d'intérêt.
La décision du Sénat relative à la route solaire est ainsi particulièrement inopportune alors que se développent des débats sur le poids des taxes pesant sur les consommateurs d’énergie et sur l’efficacité du dispositif des Certificats d’économie d’énergie. Les défis énergétiques et environnementaux sont suffisamment sérieux pour s’interdire des annonces qui relèvent plus de l'optimisation de la Corporate Value que de l’expérimentation de technologies prometteuses. Ce genre de projet discrédite les approches technologiques sérieuses indispensables pour relever les défis futurs.


Maintenant on sait comment sont financées les routes solaire (avec les recettes des certificats d’économies d’énergie (CEE) pour financer les routes solaires)

Payez bonnes gens et passez à la caisse en faisant la queue :mrgreen: :mrgreen:

CDLT

B.T

alexi92
Professionnel PV
Professionnel PV
Messages : 7491
Enregistré le : 04 août 2010 17:50
Departement/Region : 92

Re: ROUTE SOLAIRE...CA CONTINUE...

Messagepar alexi92 » 26 mai 2019 10:48

Vu sur le site Colas Wattway ou l'inverse:

Après 5 ans de recherche en partenariat avec l’INES, Colas est désormais capable d’allier son expertise de la route à la technologie photovoltaïque, donnant ainsi naissance à Wattway, le premier revêtement routier photovoltaïque au monde.

+ 3 années d'expérimentations...ils vont bientôt rattraper l'EPR de Flamanville :mrgreen: :mrgreen:

CDLT

B.T

Avatar du membre
thibr
Membre GPPEP
Membre GPPEP
Messages : 515
Enregistré le : 13 déc. 2009 01:00
BDPV : thibr
Localisation : 29

Re: ROUTE SOLAIRE...CA CONTINUE...

Messagepar thibr » 26 mai 2019 13:06

tu n'as pas compris
la route solaire démontre que Wh solaire est plus chère que le Wh EPR :mrgreen:

tignous84
BDPV
BDPV
Messages : 3837
Enregistré le : 11 avr. 2017 19:53
BDPV : tignous84
Departement/Region : 84
Professionnel PV : Non

Re: ROUTE SOLAIRE...CA CONTINUE...

Messagepar tignous84 » 26 mai 2019 14:18

thibr a écrit :tu n'as pas compris
la route solaire démontre que Wh solaire est plus chère que le Wh EPR :mrgreen:


C'est ptét le but recherché :?
Mon installation en autoconstruction:
http://forum-photovoltaique.fr/viewtopi ... 25&t=36255

Mon Optimiseur /compteur:
http://forum-photovoltaique.fr/viewtopi ... 18&t=38146

Ma fiche BDPV
https://www.bdpv.fr/fr/ficheUtilisateur ... =tignous84

Ma devise :Mesurer ,c'est connaître

alexi92
Professionnel PV
Professionnel PV
Messages : 7491
Enregistré le : 04 août 2010 17:50
Departement/Region : 92

Re: ROUTE SOLAIRE...CA CONTINUE...

Messagepar alexi92 » 26 mai 2019 14:30

Quel idiot :!: :!: :!: :!: mais oui mais bien sûr...l'EPR est rentable (quand il sera fini dans 5 ans)

CDLT

B.T

crolles
Professionnel PV
Professionnel PV
Messages : 4976
Enregistré le : 03 mars 2008 01:00
BDPV : crolles
Departement/Region : 38
Professionnel PV : Ancien BE - Retraité
Localisation : 38/Isère

Re: ROUTE SOLAIRE...CA CONTINUE...

Messagepar crolles » 02 juin 2019 08:36

http://h16free.com/2019/05/31/63809-les ... des-neiges
Le constat est cruel et sans ambiguïté : le projet initié par Ségolène Royal a subi le même sort que tant d’autres dans lesquels celle qui était alors ministre de l’Environnement a fourré ses doigts avec insistance. Il n’a pas rempli ses objectifs initiaux et doit être entièrement revu. Pour cela, une nouvelle tranche de travaux (dont le coût total n’est pas encore connu) a été lancée afin de tenir compte du magnifique « retour d’expérience » de ces trois premières années. Parce qu’en plus du rendement minable, il faut y ajouter les plaintes des riverains agacés par le bruit que génère cette installation : dès que les véhicules dépassent 50 km/h, les nuisances sonores sont suffisamment fortes pour que la mairie ait décidé d’abaisser la vitesse maximale autorisée.

Pour faire bonne mesure, le tronçon recouvert par les panneaux sera donc réduit à 700 mètres, ce qui ajoute au sentiment de fiasco total sans lequel ce projet n’aurait probablement pas pu bénéficier du « Label Ségo, Des Fiascos Rigolos »™.

Image
A présent bénévole pour les Centrales Villageoises du Grésivaudan Grési21 : viewtopic.php?f=76&t=12910&start=20 et https://gresi21centralesvillageoises.com/
Sur BDPV depuis Fev 2008 http://www.bdpv.fr/fiche_utilisateur.php?util=crolles

alexi92
Professionnel PV
Professionnel PV
Messages : 7491
Enregistré le : 04 août 2010 17:50
Departement/Region : 92

Re: ROUTE SOLAIRE...CA CONTINUE...

Messagepar alexi92 » 02 juin 2019 09:10

Merci à Crolles pour cette info que tout le monde ne possédait peut être pas…

Enfin en tout cas nos élus sont passés à côté...bon d'accord y a pas que la route solaire où ils sont
passés à côté…..euhhhhhhh :arrow: :arrow:

CDLT

B.T


Retourner vers « Divers PV »