compteur et abonnement uniques

Section réservée pour les groupes de discussions mis en place par l'association GPPEP.
Vous pouvez répondre dans cette section aux sujets existants, mais pas en créer de nouveaux.

Modérateurs : GPPEP - Fondateurs, GPPEP - Modérateurs



max2
Membre GPPEP actif +
Membre GPPEP actif +
Messages : 654
Enregistré le : 13 nov. 2009 01:00
Departement/Region : 38
Professionnel PV : non
Localisation : 38
Contact :

compteur et abonnement uniques

Messagepar max2 » 06 sept. 2012 16:01

Plan C ,

Vente au surplus incitative.
Pour donner un sens à la proposition,je reprends les propositions du GPPEP et certaines idées d'Ir83

Le concept acheté qu'une partie de la production afin d'avoir un réel intérêt à s'adapter à sa production.
Durée du contrat 10 ans

Plafond à 800 kWh/kWc/an, l'hypothése de départ à confirmer c'est que sans effort d'adaptation (machine à laver, lave vaisselle, sêche linge, recharge batterrie... on est aux environs de 10 à 15% de conso de sa production, alors qu'avec un peu de programmation on doit pouvoir dépasser les 20 à 25 %.

Ce plafond pourrait être régionalisé 800 dans le nord, 1000 dans les régions les plus ensoleillées.



Les conditions préalables :

Baisse du coût de départ pour le producteur, baisse des risques et simplifications

-fin de la réglementation sur l'intégration au bati
-raccordement pris en charge par la collectivité
-compteur unique bidirectionnel
-abonnement unique consommation et production
-possibilité d'utiliser les annexes

Facilitation de l'investissement :

_ compte vert, prêt intéressant vs obligation de destiner le gain de la vente au remboursement du prêt
_ paiement par virement tous les 6 mois
_ raccordement prioritaire

Pour la collectivité

_ fin du crédit d'impôt contre raccordement gratuit en vente au surplus, il s'agit finalement d'anticiper le changement de compteur et un problème organisationnel pour le raccordement prioritaire.
_ baisse du tarif d'achat de 25%, 27 cts
_ durée du contrat plafonné à 10 ans
_ baisse du nombre de kWh acheté par installation
_ suppression de la pseudo revalorisation du tarif qui ne sert qu'à faire des calculs foireux de rentabilté sur 20 ans.
_ des producteurs qui auraient intérêt à déplacer leur consommation à leur heures de production avec un délestage actif lors des pics de conso les soirs d'hiver.

Pour le particulier

_ risque financier beaucoup plus faible,
_ facilitation du financement et
_ possibilité d'avoir des kWh gratuit pour sa consommation personnelle.

Pour les professionnels

_ un potentiel client plus important, plus de localisations intéressantes, plus d'orientations intéressantes, plus de support pour ceux qui ne veulent pas toucher à leur habitation principale, un financement faciliter de petites installations

Un exemple dans le nord 1000 kWh/kWc/an (en surimposé)de productible, ça ne change pas grand chose à aujourd'hui, sauf des frais de raccordement inférieurs.

Par contre à partir de 1000 kWh/kWc/an le producteur aurait intérêt à s'adapter à sa production.

Un exemple: Un abri de jardin 3 kWc à 6000 euros avec un toit plat est ouest
1100 de productible (en surimposé).

800 * ,27 * 3= 648 euros pas de frais de location de compteur un prêt à un taux réduit avec un repport de 6 mois, pas d'argent à sortir et une install payée au bout de 10 ans avec les intérêts.

Et un surplus pour sa consommation personnelle (on parle bien ici de PV ) de 900 kWh/ an, le bénéfice se ferait sur les kWh non vendus.
Rien n'empêche de vendre s'il y a des restes à un opérateur.

Le particulier a une marge confortable dans la plupart des cas pour son remboursement de prêt, pas de mauvaises surprises avec la location du compteur et avec la revalorisation modeste.

On commence la transition vers des projets non subventionnés et un budget de départ qui se rapproche des récupérateurs d'eau de pluie dont le succés est bien plus important avec un retour sur investissement aléatoire.
Modifié en dernier par max2 le 13 sept. 2012 10:49, modifié 1 fois.

max2
Membre GPPEP actif +
Membre GPPEP actif +
Messages : 654
Enregistré le : 13 nov. 2009 01:00
Departement/Region : 38
Professionnel PV : non
Localisation : 38
Contact :

Re: Plan C

Messagepar max2 » 06 sept. 2012 16:06

Je créée un topic pour ne pas pourrir le topic idées nouvelles et pouvoir vendre ce plan tranquillement :lol:

Avec ce système et l'affaire Scheuten par exemple, le producteur en cas de panne ne serait pas sous pression car malgré un arrêt prolongé, il pourrait quand même faire le plein de kWh vendu au tarif subventionné et ainsi remboursé leur éventuel prêt et résoudre le problème de manière seraine.

Avec ce système aussi, les progrés techniques d'optimisation fiscale financés par l'argent public pour finalement fabriqué en Chine et qui vont sans doute coulé les derniers assembleurs français, n'aurait quasiment plus d'intérêt.

Avatar du membre
mirage40
Fondateur GPPEP
Fondateur GPPEP
Messages : 2433
Enregistré le : 25 août 2008 01:00
Localisation : 40

Re: Plan C

Messagepar mirage40 » 08 sept. 2012 18:07

excellente proposition :)
on fini les affaires en cours et on s'y attelle, sachant que le grenelle c'est à l'automne et le GPPEP y participera (promesse de Mr Schramm) :)
il va donc falloir trouver des idées géniales pour le moyen terme.

Melodie
Membre GPPEP actif
Membre GPPEP actif
Messages : 504
Enregistré le : 05 févr. 2009 01:00
Localisation : 69

Re: Plan C

Messagepar Melodie » 10 sept. 2012 09:41

Je ne suis pas certaine d'avoir tout compris : on pose des compteurs bi-directinnel (vente du surplus sur l'année, et non pas sur l'instantané) et puis on dit que au delà de 800kWh/kWc, su l'année, le kWh injecté n'est plus rémunéré ?

max2
Membre GPPEP actif +
Membre GPPEP actif +
Messages : 654
Enregistré le : 13 nov. 2009 01:00
Departement/Region : 38
Professionnel PV : non
Localisation : 38
Contact :

Re: Plan C

Messagepar max2 » 10 sept. 2012 20:59

Le principe est le même que la vente au surplus actuelle mais en la rendant attractive et en gommant son défaut principal.

Actuellement la vente au surplus n'est intéressante financièrement que si le producteur arrive à éviter de consommer l'électricité qu'il produit.
(kWh acheté à 12 cts et vendu 3 fois plus cher)

Pour inverser la tendance, c'est à dire avoir des producteurs qui ont intérêt à s'adapter à leur consommation, il y a un moyen c'est celui de plafonné le nombre de kWh acheté par kWc par an.

Pourquoi 800 kWh/kWc ?
Ca permettrait à ceux qui ont un productible faible de ne pas se retrouver dans la situation de la vente au surplus actuelle et garder une habitude classique (10 à 20% de conso de sa prod).
Poductible faible = zone peu ensoleillée faible densité d'installations ou orientation peu favorable production à des heures différentes de la moyenne des install.

Dans les zones sup à un productible de 1100 kWh/kWc et contrat que de 10 ans = des producteurs qui ont intérêt à s'adapter à leur prod et qui auront intérêt à penser dés le départ leur installation comme pour un projet en autoconsommation.

Le coût de raccordement en surplus est déjà moins élevé car il permet seulement le rajout d'un seul compteur, mais à un moment où on parle de remplacer tous les compteurs par des compteurs intelligents, ils seraient dommâge de pas le faire pour les nouveaux raccordement.
Ce compteur intelligent, contrairement à Linky (de ce que j'ai compris), devrait être au moins capable de faire un comptage dans les deux sens.

Ce plan c'est un retour sur investissement sécurisé autour des 10 ans et des bénéfices qui se feraient uniquement sur les kWh consommés sur site.

crolles
Professionnel PV
Professionnel PV
Messages : 4980
Enregistré le : 03 mars 2008 01:00
BDPV : crolles
Departement/Region : 38
Professionnel PV : Ancien BE - Retraité
Localisation : 38/Isère

Re: Plan C

Messagepar crolles » 10 sept. 2012 21:15

En bref, il ne me parait pas opportun de rajouter des limites un peu partout.
Aujourd'hui le marché se meurt. Bien sur, on voudrait bien que les projets qui se font soient un maximum vertueux. Mais le problème c'est qu'il n'y a plus de projet (vertueux ou pas = 0 de toutes façons).
Cdlt et vive le PV :sun:
A présent bénévole pour les Centrales Villageoises du Grésivaudan Grési21 : viewtopic.php?f=76&t=12910&start=20 et https://gresi21centralesvillageoises.com/
Sur BDPV depuis Fev 2008 http://www.bdpv.fr/fiche_utilisateur.php?util=crolles

max2
Membre GPPEP actif +
Membre GPPEP actif +
Messages : 654
Enregistré le : 13 nov. 2009 01:00
Departement/Region : 38
Professionnel PV : non
Localisation : 38
Contact :

Re: Plan C

Messagepar max2 » 11 sept. 2012 07:15

Aujourd'hui, à part dans le neuf et la rénovation, je ne vois effectivement pas pourquoi quelqu'un qui n'aurait pas posé de panneaux il y a deux ans se mettrait à vouloir en poser aujourd'hui, à moins de retrouver les conditions financières de 2010 ce qui me parait ni possible ni acceptable pour la collectivité.

Dans le cas présent à budget de subventions égales, ce plan permettrait de potentiellement doublé la puissance installée avec des producteurs incités à avoir un comportement "vertueux".
Tarif de gros 6 cts actuellement achat 35 cts soit + 29 cts à subventionner
Plan C en moy 75% de 27 cts =20 cts soit + 14 cts à subventionner

Pour 2 à 3 kWc on se retrouverait dans la fourchette de budget d'un récupérateur d'eau de pluie ou d'un CESI, avec en plus un investissement sécurisé et un retour investissement à 10 ans.
les clients dans ces cas là acceptent que l'investissement ne soit pas rentable mais font un achat avec un pari sur l'avenir et répondent à une envie d'investissement écologique sans gros risque financier
Avec une marge de sécurité importante et une somme à emprunter,elle, moins importante qu'aujourd'hui, le financement serait grandement faciliter pour le plus grand nombre.

Cdt

crolles
Professionnel PV
Professionnel PV
Messages : 4980
Enregistré le : 03 mars 2008 01:00
BDPV : crolles
Departement/Region : 38
Professionnel PV : Ancien BE - Retraité
Localisation : 38/Isère

Re: Plan C

Messagepar crolles » 11 sept. 2012 07:50

les clients dans ces cas là acceptent que l'investissement ne soit pas rentable mais font un achat avec un pari sur l'avenir et répondent à une envie d'investissement écologique sans gros risque financier

Ce genre de clients n'existe pas ou alors si peu que c'est pure perte que de fixer un politique sur des suppositions de comportement extrêmement minoritaire.
:sun:
A présent bénévole pour les Centrales Villageoises du Grésivaudan Grési21 : viewtopic.php?f=76&t=12910&start=20 et https://gresi21centralesvillageoises.com/
Sur BDPV depuis Fev 2008 http://www.bdpv.fr/fiche_utilisateur.php?util=crolles

max2
Membre GPPEP actif +
Membre GPPEP actif +
Messages : 654
Enregistré le : 13 nov. 2009 01:00
Departement/Region : 38
Professionnel PV : non
Localisation : 38
Contact :

Re: Plan C

Messagepar max2 » 11 sept. 2012 13:24

crolles a écrit :
les clients dans ces cas là acceptent que l'investissement ne soit pas rentable mais font un achat avec un pari sur l'avenir et répondent à une envie d'investissement écologique sans gros risque financier

Ce genre de clients n'existe pas ou alors si peu que c'est pure perte que de fixer un politique sur des suppositions de comportement extrêmement minoritaire.
:sun:


Dans cette situation je parlais des récupérateurs d'eau de pluie et des CESI.

Comparatif avec la situation actuelle pour un 3 kWc pour 1100 kWh de productible

12000 euros tout compris VS 6500 dans l'exemple
revenu 1000 location compteur déduit 35cts/kWh VS revenu 650 euros 27 cts/kWh
12 ans pour faire simple de RI (réellement c'est plus long)VS retour sur investissement 10 ans plus
économie sur sa conso de 900 kWh dés la première année

Le plan C c'est un financement facilité, un investissement au départ plus léger, un retour sur investissement plus rapide et surtout une économie dés sa première facture d'électricité près de 20% de sa conso (hors chauffage électrique).
Bien évidemment en cas de prêt ou de raccordement compliqué, c'est encore plus favorable.

Au niveau de la réglementation par rapport à la vente au surplus actuel, il y a juste à abaisser le plafond d'heure par kWc.

crolles
Professionnel PV
Professionnel PV
Messages : 4980
Enregistré le : 03 mars 2008 01:00
BDPV : crolles
Departement/Region : 38
Professionnel PV : Ancien BE - Retraité
Localisation : 38/Isère

Re: Plan C

Messagepar crolles » 11 sept. 2012 15:14

max2 a écrit :Au niveau de la réglementation par rapport à la vente au surplus actuel, il y a juste à abaisser le plafond d'heure par kWc.

Mais c'est une régression !
Tu ne trouves pas que ça va déjà assez mal ?
Bref, je ne comprend pas cet acharnement à faire empirer la situation actuelle.
Quel est le but recherché ?
Tuer complètement le PV ?
:sun:
A présent bénévole pour les Centrales Villageoises du Grésivaudan Grési21 : viewtopic.php?f=76&t=12910&start=20 et https://gresi21centralesvillageoises.com/
Sur BDPV depuis Fev 2008 http://www.bdpv.fr/fiche_utilisateur.php?util=crolles

Melodie
Membre GPPEP actif
Membre GPPEP actif
Messages : 504
Enregistré le : 05 févr. 2009 01:00
Localisation : 69

Re: Plan C

Messagepar Melodie » 11 sept. 2012 15:56

max2 a écrit :Le principe est le même que la vente au surplus actuelle mais en la rendant attractive et en gommant son défaut principal.


Alors je repose ma question : compteur bi-directionnel (ce qui n'est pas utilisé aujourd'hui) ou comptage dans les 2 sense : ce n'est pas la même choses, avec des résultats d'affichage très différent; dans le premier, on vends le surplus sur l'année, dans le 2nd on vends le surplus sur l'instantané. Dans le premier cas, on peut très facilement consommer la totale de sa production, dans le 2nd, difficile de dépasser 30%.

Dans ce 2nd cas, plafonner à 800kWh/kWc n'as aucune intérêt dans le nord car on est souvent à un productible de 800kWh/kWc de toute façon.

De plus, ce plafonnement ne donne aucun "signal" sur les heures de production ou on aimerait que le producteur auto-consomme, alors que c'est cela le vraie enjeux pour le réseau aujourd'hui : une autoconsommation en hiver n'as que peu d’intérêt, une autoconsommation en été lors des pics de production est très souhaitable du point du vu du gestionnaire du réseau (et donc du point du vu du PV raccordé au moindre cout globale).


max2 a écrit :mais à un moment où on parle de remplacer tous les compteurs par des compteurs intelligents, ils seraient dommâge de pas le faire pour les nouveaux raccordement.
Ce compteur intelligent, contrairement à Linky (de ce que j'ai compris), devrait être au moins capable de faire un comptage dans les deux sens.


On parle justement de remplacer tous les compteurs actuel par des compteurs Linky (compteur communicant) et il est très peu probable qu'on envisage un déploiement massive de compteurs intelligents dans les 20 ans qui suivent, vu le cout de Linky....


max2 a écrit :Le coût de raccordement en surplus est déjà moins élevé car il permet seulement le rajout d'un seul compteur,
Le problématique du cout de raccordement aujourd'hui n'est pas lié au cout de pose du ou des compteurs, mais des renforcements imposé après calcul des contraints sur le réseaux dû à l’installation PV (à sa puissance), et ceux là sont indépendant du choix vente surplus / vente totalité.

crolles a écrit :En bref, il ne me parait pas opportun de rajouter des limites un peu partout.
Aujourd'hui le marché se meurt. Bien sur, on voudrait bien que les projets qui se font soient un maximum vertueux. Mais le problème c'est qu'il n'y a plus de projet (vertueux ou pas = 0 de toutes façons).


max2 a écrit :Aujourd'hui, à part dans le neuf et la rénovation, je ne vois effectivement pas pourquoi quelqu'un qui n'aurait pas posé de panneaux il y a deux ans se mettrait à vouloir en poser aujourd'hui, à moins de retrouver les conditions financières de 2010 ce qui me parait ni possible ni acceptable pour la collectivité.



Et pourtant, le niveau de la demande est constant depuis 1 an, à 35MW / trimestre sur les habitations... ce qui est, somme tout, assez bon considérant les années "maigre" du décollage du marché (tout est relative; je travail dans le secteur depuis longtemps et je me souviens de la fête quand nous avions atteint un parc raccordé de 2 MW :lol: )

crolles
Professionnel PV
Professionnel PV
Messages : 4980
Enregistré le : 03 mars 2008 01:00
BDPV : crolles
Departement/Region : 38
Professionnel PV : Ancien BE - Retraité
Localisation : 38/Isère

Re: Plan C

Messagepar crolles » 11 sept. 2012 16:02

Et pourtant, le niveau de la demande est constant depuis 1 an, à 35MW / trimestre sur les habitations... ce qui est, somme tout, assez bon

Non, ce n'est pas bon du tout.
Ni étonnant d'ailleurs, sachant que le tarif d'achat évolue suivant des règles établies pour réguler les installations à ce niveau très précisément.
Vous savez tout de même, chère Mélodie, que bon nombre d'emplois dans la filière (-10000 dit-on) ont disparus.
Comment pouvez vous dire "ce qui est, somme tout, assez bon"
Cdlt
:sun:
A présent bénévole pour les Centrales Villageoises du Grésivaudan Grési21 : viewtopic.php?f=76&t=12910&start=20 et https://gresi21centralesvillageoises.com/
Sur BDPV depuis Fev 2008 http://www.bdpv.fr/fiche_utilisateur.php?util=crolles

Regismu
BDPV
BDPV
Messages : 27653
Enregistré le : 10 juil. 2009 01:00
BDPV : regismu
Departement/Region : 13
Professionnel PV : non
Localisation : 13
Contact :

Re: Plan C

Messagepar Regismu » 11 sept. 2012 16:16

c'est pas -10000 mais -20000 et ça continue :cry: :cry:
******* Signature non conforme, merci de lire la Charte avant d'en refaire une *******

Jeanmanu
Membre GPPEP
Membre GPPEP
Messages : 70
Enregistré le : 09 mars 2011 21:51
Departement/Region : 13
Professionnel PV : Non

Re: Plan C

Messagepar Jeanmanu » 11 sept. 2012 20:10

Bonsoir,

pour y arriver et recréer une dynamique de création d'emploi par une augmentation très importante de la puissance installée, il faut simplifier ce qui existe aujourd'hui.

Pour rester dans le domaine du Plan C et dans le cadre des installations sur de l'ancien et dans la vente du surplus :

Supprimer le Crédit d'impôt

Supprimer les limites 3 et 9 Kwc

Instaurer la TVA à 7%

Appliquer le même tarif à l' Intégré Simplifié que l'Intégré Renforcé, avec une prime pour l'installation renforcée pour ceux qui ne pourraient faire autrement.

Dégressivité du tarif d'achat en fonction de la production :
de 1 à 10000 Kwh Tarif initial à déterminer
de 10001 à 20000 Kwh -10 % sur Tarif initial
de 20000 à plafond - 20% sur Tarif initial

Indexation du Tarif initial : 1/3 de l'augmentation de prix décidée par le gouvernement

Pas de possibilité de récupération de TVA - pas de taxe CFE - pas d'inscription au RCS - abattement sur les revenus de 1000 euros (c'est-à-dire tout déclarer sur la feuille de déclarations des revenus)

Reste à fixer le Tarif d'achat et la durée de contrat pour rendre très attractive la pose de centrales photovoltaiques par les particuliers.

Je ne pense pas, comme quelqu'un l'a déjà dit, que ce soit au GPPEP de proposer des contrats d'une durée inférieure à celle existant actuellement. Il ne faut pas donner le bâton pour se faire battre. Même s'il y a eu changement de direction gouvernemental, ils sortent tous des mêmes écoles, après il n'y a que les maux... qui changent.

Cordialement.
Ma fiche BDPV Image 4,44kWc - Solarmax 4200S - Plein Est

Melodie
Membre GPPEP actif
Membre GPPEP actif
Messages : 504
Enregistré le : 05 févr. 2009 01:00
Localisation : 69

Re: Plan C

Messagepar Melodie » 12 sept. 2012 11:11

Je n'ai pas parlé du nombre d’emplois (perdus), mais de la demande sur les sites résidentiels....


Personnellement, je pense que le durée du contrat d'achat est trop longue, il vaut mieux un tarif qui permet de rémunérer sur une durée de 10 ans, voir 7, mais qu'après on passe sur des prix 'marché', bien inférieur, car un particulier, tout autant qu'une entreprise, à du mal a conceptualiser des investissements à long terme.

Je ne vois pas l’intérêt de plafonner le nombre de kWh vendus par an, il est quand même ridicule de pousser à la baisse de production globale sur une année sans inciter à ce que cette baisse aide "les intérêts collectifs" ! Mieux vaut une rémunération en fonction de l'horaire et saison de production (calage avec la demande), qui pourrait encourage des systèmes à orientation et inclinaison plus adapté à la courbe de consommation.


cordialement

Avatar du membre
laurent35000
Modérateur
Modérateur
Messages : 11409
Enregistré le : 04 avr. 2008 01:00
BDPV : laurent35000
Departement/Region : 35
Professionnel PV : non
Localisation : 35 / ille et vilaine / bretagne
Contact :

Re: Plan C

Messagepar laurent35000 » 12 sept. 2012 11:26

un particulier, tout autant qu'une entreprise, à du mal a conceptualiser des investissements à long terme.


Oui et il faut un retour sur investissement sur du cour terme, n'oublions pas que la majorité des installatuions ne sont pas dans un but écologique mais lucratif

Je ne vois pas l’intérêt de plafonner le nombre de kWh vendus par an


Moi non plus

Mieux vaut une rémunération en fonction de l'horaire et saison de production


Ca complique encore

Faut surtout supprimer toutes les aides ou les transformer par des prises en charge des frais de raccordement ou de location, les syndicats départementales d'énergie peuvent peut être y faire quelques choses ?
Remarque:mes interventions en tant que modérateur sont verte ou rouge
Ma fiche BDPV ImageMembre du ImageMa production en liveImage

max2
Membre GPPEP actif +
Membre GPPEP actif +
Messages : 654
Enregistré le : 13 nov. 2009 01:00
Departement/Region : 38
Professionnel PV : non
Localisation : 38
Contact :

Re: Plan C

Messagepar max2 » 12 sept. 2012 13:28

max2 a écrit :
Vente au surplus incitative.
Le concept acheté qu'une partie de la production afin d'avoir un réel intérêt à s'adapter à sa production.
Durée du contrat 10 ans
Plafond à 800 kWh/kWc/an, l'hypothése de départ à confirmer c'est que sans effort d'adaptation (machine à laver, lave vaisselle, sêche linge, recharge batterrie... on est aux environs de 10 à 15% de conso de sa production, alors qu'avec un peu de programmation on doit pouvoir dépasser les 20 à 25 %.

Ce plafond pourrait être régionalisé .

Melodie a écrit :Je ne vois pas l’intérêt de plafonner le nombre de kWh vendus par an, il est quand même ridicule de pousser à la baisse de production globale sur une année sans inciter à ce que cette baisse aide "les intérêts collectifs" !


Personnellement je ne trouve pas ridicule mais je ne comprends pas :lol: , en quoi le fait de plafonner le nombre d'heure va pousser à la baisse de la production globale ? Le but c'est qu'un maximum d'énergie solaire soit consommée et si possible le plus localement possible.
Peut être l'hypothése de départ est fausse en consommation de sa production ?
30% de conso de sa prod en annuel me paraissait déjà un bel objectif avec obligation de s'adapter l'été en particulier pour y arriver; pour le nord effectivement il n'y aurait pour l'instant pas d'incitation mais vu la faible densité d'install est ce aujoud'hui important ?
Le but est justement ce que vous décrivez plus d'orientations différentes, un retour sur investissement plus rapide mais un contrat plus court avec une économie sur sa facture EDF dés la première année.

L'anticipation d'un compteur bidirectionnel unique( pas le temps d'étudier la question tout de suite), c'est un coût de raccordement quasi nul (dépense déjà budgétisée) et oui je pense qu'il faut s'opposer à Linky s'il ne permet pas ce comptage bidirectionnel.

Melodie a écrit : Mieux vaut une rémunération en fonction de l'horaire et saison de production (calage avec la demande), qui pourrait encourage des systèmes à orientation et inclinaison plus adapté à la courbe de consommation.

Pourquoi pas mais comment concrétement? sans que ça soit trop compliqué, j'avais pensé à une époque à un abonnement EDF spécifique pour les producteurs PV avec des heures creuses incitatives à un comportement vertueux.

Le coût du raccordement n'est pas si minmime en proportion même pour une petite install.
Imaginons si dés le départ dans le neuf ou lors des changements, il y a déjà un compteur capable de compter dans les deux sens, il n'y aurait plus qu'à brancher un fil = gain de temps + gain d'argent mais aussi la possibilité d'un abonnement unique (quitte à ce que EDF trouve le moyen de demander une petite majoration en cas de production).
C'est pour ces raisons que la vente au surplus me semble à privilégier mais aujourd'hui elle pose le problème qu'elle est incitative à ne surtout pas consommer sa production.
La vente peut être totale s'il y a un moyen pour inciter les producteurs a un comportement collectif et éviter le plafonnement des heures, tout en gardant le principe du compteur unique capable de tout faire.

Après pour l'ulcère de mon voisin isérois, on garde le tarif actuel 35 cts, on achète seulement 800 kWh/kWc en moyenne 30% de moins sur le territoire soit moins de 25 cts/Wc pour la collectivité, on se retrouve avec une installation attractive qui rapporte 840 euros par an net d'abonnement sécurisé,marge de 30% avec une baisse de sa facture EDF dés la première année; une installation raccordement déjà compris et libre d'intégration remboursé en 10 ans pour un coût de départ de 8400 euros avec un potentiel client plus important et 30% finançable en plus par la collectivité sans dépenses supplémentaires.
En prenant en compte le raccordement gratuit et la fin de l'obligation d'intégration renforcée.

Cdt

Jeanmanu
Membre GPPEP
Membre GPPEP
Messages : 70
Enregistré le : 09 mars 2011 21:51
Departement/Region : 13
Professionnel PV : Non

Re: Plan C

Messagepar Jeanmanu » 12 sept. 2012 19:53

Bonjour,

vente au surplus incitative

@Max2

Si vous donnez une durée de contrat qui permet juste d'amortir le matériel (et encore vous reconnaissez vous-même que dix ans c'est trop court), vous supprimez totalement la partie incitative, parce que ce n'est qu'à ce moment là que celà devient intéressant. Pensez que c'est bientôt que vous allez changer votre onduleur, que la garantie décennale s'arrête et que les fuites vont être pour votre pomme, etc...

Quand vous avez acheté votre maison, vous avez pensé que c'était l'affaire de votre vie et que vous préfériez acheter plutôt que dépenser un loyer, la centrale PV c'est exactement pareil ( 35 ans selon Regismu) et c'est beaucoup moins cher.

Vous voulez économiser la location d'un compteur, c'était 50 euros par an, on va rapidement arriver à 100, vous pouvez leur faire confiance, je suis entièrement d'accord avec vous sur ce sujet, mais c'est un détail dans le coût. Techniquement c'est autre chose, plutôt que LINKY qui ne nous servira strictement à rien, c'est un bon motif pour n'en payer qu'un mais au moins qu'il serve à quelque chose. Les Pros doivent donner leur avis sur la partie technique. Mais comment partage-t-on le coût de la location entre ENERCOOP et EDF?

Pour le coût de la connexion au réseau, dans une majorité de cas pour la vente du surplus, les tarifs de connexion sont normaux, difficile de les supprimer ou alors les faire prendre en charge par la collectivité mais uniquement pour le cas de la vente du surplus.

Quand à l'incitation à consommer sa production, c'est discuter du sexe des Anges, d'habitude je dis e... les mouches. Chacun fera ce qu'il voudra en fonction de sa motivation. Mais rien que le fait d'avoir une installation PV c'est déjà très bien, bien mieux que le nuke !

Le GPPEP, dans ses discussions avec le gouvernement, doit insister sur les avantages de la vente au surplus, moindre coût pour la CSPE, et ceux de l'intégration simplifiée, moindre coût pour les particuliers et donc plus accessible pour les moins fortunés.

@ Mélodie
Je n'ai pas compris comment en fonction du compteur, on peut consommer la totalité ou seulement 30% de sa Production.

Parler de la réduction de la durée du contrat pour moi c'est de la FOLIE, surtout en ne connaissant pas le reste des conditions.

Cordialement.
Ma fiche BDPV Image 4,44kWc - Solarmax 4200S - Plein Est

Avatar du membre
pruneau44
Membre GPPEP actif +
Membre GPPEP actif +
Messages : 400
Enregistré le : 30 juil. 2010 23:06
BDPV : pruneau_44
Departement/Region : 44

Re: Plan C

Messagepar pruneau44 » 13 sept. 2012 07:36

Jeanmanu a écrit :et ceux de l'intégration simplifiée


pourquoi vouloir faire de l'intégration, alors que pour le solaire thermique on est en surimpose et que cela ne pose pas de pb ?

max2
Membre GPPEP actif +
Membre GPPEP actif +
Messages : 654
Enregistré le : 13 nov. 2009 01:00
Departement/Region : 38
Professionnel PV : non
Localisation : 38
Contact :

Re: Plan C

Messagepar max2 » 13 sept. 2012 09:08

Pour Jeanmanu, le GPPEP propose déjà la suppression de toutes règles d'intégration et en surimposé les risques sont nettement moins importants.
Dans mon cas, je me retrouve dans la situation ridicule où, sur la même façade, j'ai des thermiques en surimposé et du PV en IR, entre parenthése pour le CESI j'ai pas philosophé pendant des heures sur la rentabilité car l'investissement de départ était nettement moins important (2500 euros CI déduit).
Le GPPEP propose déjà aujourd'hui le financement du raccordement sur la base d'un raccordement vente au surplus à la place du crédit d'impôt

Prenons l'exemple de l'Allemagne, le tarif d'achat est à 22 cts si on compare au tarif de gros il n'y a que 15 cts d'écart, en France il faut subventionner le double malgré un ensoleillement plus élevé et un crédit d'impôt.
C'est à dire que les Allemands se satisfont de rendement financier existant mais une économie sur leur facture dés la première année, le prix de l'électricité étant certes beaucoup plus élevé.
Est ce qu'il y a chaque année moins de particuliers qui installe du PV ?

C'est même pire que ça puisque déjà les allemands ont intérêt à consommer leur production, c'est à dire qu'une bonne partie des kWh produits n'est pas acheté par la collectivité mais directement consommée sur place.

Pour info
"La parité réseau de l'électricité photovoltaïque présente un avantage pour le producteur consommateur, qui dépense moins en consommant sa propre électricité qu'en achetant celle provenant du réseau (plus coûteuse que celle vendue), et pour la collectivité qui doit moins investir dans le réseau de transport et de distribution de l'électricité". source enrgaia

Ils ont un compteur unique (lequel ?)

Pour défendre une dernière fois le plan C... si personne pour le soutenir :( , les zones où il y a le plus intérêt à pousser à la conso de sa prod sont celles où les install sont denses donc avec un productible élevé.

Avec le plan C pour 3 kWc et 1400 kWh/kWc/an de productible.
C'est 800 kWh acheté par la collectivité à 35 cts au lieu de 1400 aujourd'hui. gain pour la collectivité plus de 40%
C'est près de 40% d'objectif de consommation de sa prod en local (moins d'investissement dans le réseau), une install qui peut être pensée autoconsommation c'est à dire faite pour s'adapter à la consommation et pas à des règles financières.
C'est une install qui peut permettre une économie de 1800 kWh dés la première année pour 3 kWc.

En résumé mon sentiment que le PV pour les particuliers, va vivoter encore un bon moment s'il n'y a pas une réflexion sur la façon de le financer.
Enfin si ce plan C n'inspire personne, il me semble qu'il peut y avoir un consensus sur le fait qu'il faut s'opposer à Linky et demander à ce que le futur compteur lequel ? pas les compétences) permette l'intégration de production locale d'électricité (solaire ou éolien d'ailleurs) avec un abonnement unique.

Cdt
Modifié en dernier par max2 le 13 sept. 2012 09:17, modifié 2 fois.


Retourner vers « GPPEP : Groupes de Discussion »