PRIX D'UN EPR FRANCAIS

Tout ce qui ne trouve pas sa place ailleurs sur le forum mais qui a rapport avec le PV, l'énergie, le dev durable, ....

Vérifiez votre devis d'installation photovoltaïque
Gratuit et sans engagement : Cliquez ICI !


Avatar du membre
ruguA
BDPV
BDPV
Messages : 507
Enregistré le : 02 sept. 2016 14:58
BDPV : lestef
Departement/Region : 67
Professionnel PV : Non

Re: PRIX D'UN EPR FRANCAIS

Messagepar ruguA » 05 févr. 2017 23:03

alexi92 :
... source ?
... lien ?
... vidéo "ici" ?

:)
14 xSanyo HIP-214NKHE5 (17,7m²), SMA SB3000TL 2 stings, intégration Ubbink Solar / Intersol SE
Fiche BDPV
Autoconso à l'étude
Rester en monophasé : 6kVa en autoconso au surplus sur PDL de consso + 3 kVa en vente totale sur PDL de prod ?

alexi92
Professionnel PV
Professionnel PV
Messages : 3958
Enregistré le : 04 août 2010 17:50
Departement/Region : 92

Re: PRIX D'UN EPR FRANCAIS

Messagepar alexi92 » 06 févr. 2017 06:58

Bonjour

je crois que c'est le correspondant de Libération au Japon (fin de l'article)

Sinon il suffit de taper Fukushima sur Gogole....

CDLT

B.T

silicium81
Membre GPPEP
Membre GPPEP
Messages : 1792
Enregistré le : 04 mars 2009 01:00
Localisation : 81

Re: PRIX D'UN EPR FRANCAIS

Messagepar silicium81 » 06 févr. 2017 10:22

ruguA a écrit :alexi92 :
... source ?
... lien ?
... vidéo "ici" ?

:)


Source: nucléaire
lien: tsunami
vidéo: pas possible, à 500 Sievert les caméras ne voient que du blanc !

Sinon sans plaisanter, je crois que les sources ici sont nombreuses ! (mais rarement officielle :cry: )
Producteur d'électricité depuis le 17-08-2009 2940Wc en Rec Solar, SMA3000 TL-20, Intersole
+ 14,4kWc en Sunpower, SMA7000HV, Bac Acier (20 MWh produits par an)
ma fiche BDPV 2940Wc
ma fiche BDPV 14400Wc

Choquet
BDPV
BDPV
Messages : 199
Enregistré le : 18 oct. 2007 01:00
Localisation : 92

Re: PRIX D'UN EPR FRANCAIS

Messagepar Choquet » 06 févr. 2017 10:39

C'est peut être le bon endroit pour tester la transmutation du plomb en or. :)
A ce niveau de radiation extrême, ça peut peut être rapporter gros :D :D
Il y a peut être même déjà de l'or dans le blindage des robots défectueux....
ImageMa fiche BDPV
Autoconsommation: 9 kWc, Victron Multiplus 5000/48V, MPPT 250/85, 24 batteries OPZs 920AH

alexi92
Professionnel PV
Professionnel PV
Messages : 3958
Enregistré le : 04 août 2010 17:50
Departement/Region : 92

Re: PRIX D'UN EPR FRANCAIS

Messagepar alexi92 » 06 févr. 2017 10:46

Tous les fabricants d'électronique et de caméras vont aller sur place et surtout ceux du recyclage... :mrgreen: :mrgreen:

Enfin ce qui est triste c'est que TEPCO disait encore l'année dernière que tout était sous controle

CDLT

B.T

Avatar du membre
thierry_c
Professionnel PV
Professionnel PV
Messages : 4354
Enregistré le : 28 avr. 2009 01:00
Departement/Region : 38
Professionnel PV : Oui
Localisation : eybens
Contact :

Re: PRIX D'UN EPR FRANCAIS

Messagepar thierry_c » 06 févr. 2017 12:44

alexi92 a écrit :Enfin ce qui est triste c'est que TEPCO disait encore l'année dernière que tout était sous controle

ben ils ont juste pas précisé sous le contrôle de qui !!!

alexi92
Professionnel PV
Professionnel PV
Messages : 3958
Enregistré le : 04 août 2010 17:50
Departement/Region : 92

Re: PRIX D'UN EPR FRANCAIS

Messagepar alexi92 » 06 févr. 2017 15:17

Sous le contrôle des poissons qui vont prendre quelques radiations...

Mais aucun risque, et pas souchis, les japonais viendront pêcher vers nos côtes... :mrgreen: :mrgreen:

CDLT

B.T

Regismu
Membre GPPEP actif +
Membre GPPEP actif +
Messages : 24719
Enregistré le : 10 juil. 2009 01:00
BDPV : regismu
Departement/Region : 13
Professionnel PV : non
Localisation : 13
Contact :

Re: PRIX D'UN EPR FRANCAIS

Messagepar Regismu » 06 févr. 2017 15:35

on peut commencer à s’inquiéter sérieusement

http://ici.radio-canada.ca/nouvelle/101 ... nte-canada

alexi92
Professionnel PV
Professionnel PV
Messages : 3958
Enregistré le : 04 août 2010 17:50
Departement/Region : 92

Re: PRIX D'UN EPR FRANCAIS

Messagepar alexi92 » 06 févr. 2017 16:31

Ce n'est rien pour l'instant...et puis nous sommes protégés par Trump...et Ségolène

Donc aucune inquiétude, je ne mange que très rarement du saumon... :lol: :lol:

CDLT

B.T

Avatar du membre
thibr
Membre GPPEP
Membre GPPEP
Messages : 351
Enregistré le : 13 déc. 2009 01:00
BDPV : thibr
Localisation : 29

Re: PRIX D'UN EPR FRANCAIS

Messagepar thibr » 06 févr. 2017 19:41

"À ce niveau de contamination, il vous faudrait manger 1000 à 1500 kg de saumon durant une très petite période de temps pour augmenter votre dose de radiation comme peut le faire un simple vol en avion de 5 heures."

il va falloir en manger beaucoup :sun:
il va falloir que j’arrête de prendre l'avion ;)

Regismu
Membre GPPEP actif +
Membre GPPEP actif +
Messages : 24719
Enregistré le : 10 juil. 2009 01:00
BDPV : regismu
Departement/Region : 13
Professionnel PV : non
Localisation : 13
Contact :

Re: PRIX D'UN EPR FRANCAIS

Messagepar Regismu » 06 févr. 2017 20:04

sauf que ce n'est qu'un début .. :twisted:

alexi92
Professionnel PV
Professionnel PV
Messages : 3958
Enregistré le : 04 août 2010 17:50
Departement/Region : 92

Re: PRIX D'UN EPR FRANCAIS

Messagepar alexi92 » 09 févr. 2017 14:40

Bonjour

Tout va bien à Flamanville:

Ce jeudi vers 9 h 30, une explosion s’est produite à la centrale nucléaire de Flamanville. Les services de sécurité de plusieurs centres de secours de la Manche ont été envoyés sur place.
Une « explosion » s’est produite ce jeudi matin dans une zone non nucléaire de la centrale de Flamanville (Manche), un incident vite maîtrisé sans faire de blessé grave, mais qui relance le débat sur la sécurité des installations nucléaires.
La production du réacteur 1 a été en conséquence arrêtée, selon la préfecture et EDF. La centrale de Flamanville compte deux réacteurs habituellement en fonctionnement et un troisième de nouvelle génération, le fameux EPR, en cours de construction.
Cet « incident technique significatif » n’est « pas un accident nucléaire » selon la préfecture.
« Un ventilateur a explosé »
« Cinq personnes ont été légèrement incommodées par des dégagements de fumée. Elles sont indemnes », a déclaré le préfet de la Manche Jacques Witkowski soulignant « l’absence de tout risque nucléaire ».
« Un ventilateur a explosé. C’est un problème mécanique. Il s’est mis à surchauffer et cela a provoqué un dégagement de fumée et un incendie », a précisé M. Witkowski.
D’après EDF, il y a eu « une détonation » mais « en aucun cas une explosion ».
« Tout est fini »
L’incident a été détecté à 09 h 40 selon EDF et s’est terminé avant midi, selon la préfecture. « Tout est fini. Tous les services de secours sont en train de repartir », a déclaré peu avant midi M. Witkowski.

« Il n’y a pas eu de conséquence pour la sûreté des installations ni l’environnement », a aussi insisté EDF.
« Avec les deux récents incendies qui ont eu lieu à la centrale de Cattenom, en Moselle, il s’agit du troisième incendie sur une installation nucléaire en dix jours », dénonce Greenpeace dans un communiqué.
« Un contexte de dégradation »
« L’ASN a elle-même déclaré que l’état de la sûreté nucléaire est préoccupant » en France, rappelle l’ONG qui prône la sortie du nucléaire. « Tout cela s’inscrit dans un contexte de dégradation grave des réacteurs français, dont plus de la moitié sont touchés par une centaine d’anomalies graves », conclut Greenpeace.
Sept autres réacteurs d’EDF sont arrêtés actuellement, d’après le site du gestionnaire du réseau électrique à haute tension RTE.
L’Autorité de sûreté nucléaire (ASN) « est informée » de la situation à Flamanville, a seulement indiqué une porte-parole.
Le préfet a écarté ce jeudi midi l’hypothèse d’un acte de malveillance.
Des précédents
La centrale de Flamanville est souvent sous les projecteurs des médias en raison des déboires de son réacteur EPR en construction depuis 2007 et dont le coût a plus que triplé depuis.
Mais les deux autres réacteurs en fonctionnement ont aussi connu des problèmes techniques ces dernières années.Le plus marquant a été un dégagement de fumée non radioactive qui s’est produit en août 2015 au niveau du réacteur 2 et qui avait entraîné le déclenchement pendant quelques heures d’un plan d’urgence. Mais l’absence de feu a ensuite été confirmée.
Le réacteur 2 a dû ensuite être arrêté cinq semaines fin 2015, début 2016, après la panne d’un transformateur qui a dû être remplacé.
En octobre 2015, EDF avait par ailleurs déclaré un incident de niveau 1 sur 7 à la centrale de Flamanville après avoir découvert que « quelques » joints n’étaient pas les bons sur ses deux réacteurs en fonctionnement.
Mis en service en 1985 et 1986, les réacteurs n°1 et 2 de Flamanville ont produit 4,5 % de la production nucléaire française, indique EDF sur son site internet.
Ils affichent une puissance de 1 300 mégawatts (MW) chacun.
EDF présente la sûreté comme « la première priorité » des équipes du site, qui se composent de 810 salariés du groupe et environ 350 employés d’entreprises prestataires.
Selon l’énergéticien, « le taux de fréquence d’accidents (nombre d’accidents par million d’heures travaillées) s’est élevé à 2,3 » l’an dernier, contre 2,6 en 2015. « Soit cinq accidents ayant entraîné un arrêt de travail », contre huit l’année précédente.
Le nucléaire est actuellement la première source de production d’électricité en France, avec une part d’environ 75 %.Le gouvernement souhaite ramener cette part à 50 % à l’horizon 2025.

Quand il sera fini, tout le matériel sera obsolète, comme le super projet d'Areva aux Etats Unis, qui devrait voir le jour en 2048 !!!
et coûter quelques milliards de plus...

CDLT

B.T

Avatar du membre
flen42
Professionnel PV
Professionnel PV
Messages : 3974
Enregistré le : 20 déc. 2009 01:00
BDPV : flen42
Departement/Region : 42
Professionnel PV : installateur
Localisation : Loire
Contact :

Re: PRIX D'UN EPR FRANCAIS

Messagepar flen42 » 26 févr. 2017 15:24

Areva perd de l'argent ? ok

mais que dire de toshiba ! je cite : Le Monde eco du 15 02 2017 : Le fiasco du nucléaire menace l’avenir de Toshiba et de ses 190 000 employés. Mardi 14 février, le géant industriel japonais a vécu une journée agitée, ponctuée par l’annonce de la démission du président du conseil d’administration, Shigenori Shiga, longtemps chargé du nucléaire. M. Shiga assume ainsi la responsabilité des pertes révélées le même jour, à savoir 499,9 milliards de yens (4,1 milliards d’euros) pour la période d’avril à décembre 2016,
SOLGIE : Les Énergies Renouvelables ? C'est tout Naturel !
Fronius Service Partner , SAV SMA , Etudes, Aide, Vente de matériel aux particuliers

alexi92
Professionnel PV
Professionnel PV
Messages : 3958
Enregistré le : 04 août 2010 17:50
Departement/Region : 92

Re: PRIX D'UN EPR FRANCAIS

Messagepar alexi92 » 16 mars 2017 16:54

Bonjour

Ca y est !!! c'est parti mon kiki...

L'électricien a annoncé jeudi avoir commencé la phase des essais d'ensemble du réacteur nucléaire de type EPR, préalables à son démarrage pour fin 2018.
L'électricien public EDF a annoncé jeudi avoir commencé la phase des essais d'ensemble du réacteur nucléaire de type EPR en construction à Flamanville, dans la Manche, préalables à son démarrage confirmé pour fin 2018.  "Ces essais, qui s'échelonneront jusqu'au dernier trimestre 2018, permettront de vérifier et de tester le fonctionnement de tous les circuits de l'EPR", a expliqué le groupe dans un communiqué.
Plus de six ans de retard. "Ils mobiliseront plus de 1.000 ingénieurs et techniciens expérimentés venant d'EDF et de partenaires industriels", a-t-il ajouté. À l'issue de ces essais, le combustible pourra être chargé et le réacteur sera démarré, à la fin du quatrième trimestre 2018, avec plus de six ans de retard et un budget initial plus que triplé à 10,5 milliards d'euros.

CDLT

B.T

Regismu
Membre GPPEP actif +
Membre GPPEP actif +
Messages : 24719
Enregistré le : 10 juil. 2009 01:00
BDPV : regismu
Departement/Region : 13
Professionnel PV : non
Localisation : 13
Contact :

Re: PRIX D'UN EPR FRANCAIS

Messagepar Regismu » 16 mars 2017 17:28

bravoo .. qu'il s’éclate .... on va encore avoir plus de monde dans le ..sud :sun: :sun:

alexi92
Professionnel PV
Professionnel PV
Messages : 3958
Enregistré le : 04 août 2010 17:50
Departement/Region : 92

Re: PRIX D'UN EPR FRANCAIS

Messagepar alexi92 » 16 mars 2017 17:35

Apéros géants...avant !! :sun: :sun: dans le midi :lol: :lol:

alexi92
Professionnel PV
Professionnel PV
Messages : 3958
Enregistré le : 04 août 2010 17:50
Departement/Region : 92

Re: PRIX D'UN EPR FRANCAIS

Messagepar alexi92 » 16 mars 2017 17:45

Si çà pète dans le Nord, pendant les premiers tests, tous chez Regismu... :lol: :lol: :lol:

alexi92
Professionnel PV
Professionnel PV
Messages : 3958
Enregistré le : 04 août 2010 17:50
Departement/Region : 92

Re: PRIX D'UN EPR FRANCAIS

Messagepar alexi92 » 20 mars 2017 11:30

Bonjour

petit incident à Flamanville:

Une unité de la centrale nucléaire de Flamanville (Manche) a été mise à l'arrêt lundi matin après la détection d'une fuite d'eau sur un circuit situé dans la partie non nucléaire, annonce EDF dans un communiqué.
"Vers 6h00, les équipes de la centrale de Flamanville ont procédé à la mise à l’arrêt de l’unité de production n°2 suite à la détection d’une fuite d’eau sur un circuit situé dans la partie non nucléaire", indique le groupe. "Le circuit de refroidissement est alimenté par de l’eau de mer."
"Les équipes sont actuellement mobilisées pour diagnostiquer le circuit et le réparer", ajoute-t-il. "Les pouvoirs publics ainsi que l’autorité de sûreté nucléaire ont été informés de cette situation."
La centrale de Flamanville a connu une série d'incidents ces dernières années. Début février, un départ de feu entraînant une détonation a intoxiqué légèrement cinq personnes, sans créer de risque nucléaire

Le Figaro

Dormez tranquilles...

CDLT

B.T

alexi92
Professionnel PV
Professionnel PV
Messages : 3958
Enregistré le : 04 août 2010 17:50
Departement/Region : 92

Re: PRIX D'UN EPR FRANCAIS

Messagepar alexi92 » 27 mars 2017 16:37

Bonjour

petit décret pour une grande "cause" et publication hyper rapide:

C’est une petite phrase d’un décret paru ce vendredi au Journal officiel, mais elle sauve l’EPR de Flamanville.

Le précédent décret d’autorisation de construction de ce nouveau réacteur, signé en 2007, imposait que le chantier soit achevé au plus tard le 10 avril 2017. Mais la construction a connu bien des difficultés et le démarrage de l’EPR n’est désormais prévu qu’à la toute fin de l’année 2018.
Si un nouveau décret ne venait pas prolonger l’autorisation de construction, le chantier devait s’arrêter définitivement le 10 avril au soir.
Le décret paru ce vendredi au journal officiel est donc très important, même si sa rédaction est la plus sobre possible :
A l’article 3 du décret du 10 avril 2007, le mot dix est remplacé par le mot treize.
En clair, le délai limite, qui était de dix ans, passe à treize ans. EDF a donc désormais jusqu’à 2020 pour finir le chantier, s’octroyant ainsi une marge considérable par rapport à son propre planning.

Bernard Cazeneuve soutient le nucléaire
Ce décret est signé par le Premier ministre. Et sa publication intervient au lendemain d’un discours prononcé par Bernard Cazeneuve pour réaffirmer son soutien au nucléaire :
Le nucléaire restera durablement la première source d’électricité en France, et un atout économique essentiel pour notre pays.
Et lorsque l’on fait remarquer au Premier ministre que ce discours est très différent de celui du candidat socialiste à la présidentielle, Bernard Cazeneuve assume :
Je suis Premier ministre, j’ai une conscience des échéances possibles. Je partage l’idée qu’il faut réduire la part du nucléaire, mais il faut le faire à un rythme qui permettra de créer de la valeur et d’atteindre les objectifs de la Cop 21.
Laurent Gouhier / La Presse de la Manche /

CDLT

B.T

alexi92
Professionnel PV
Professionnel PV
Messages : 3958
Enregistré le : 04 août 2010 17:50
Departement/Region : 92

Re: PRIX D'UN EPR FRANCAIS

Messagepar alexi92 » 31 mars 2017 07:59

Bonjour

petite lecture avant ce week end, pour bien se reposer les neurones:

Areva et EDF savaient dès 2005 que la forge du Creusot (Saône-et-Loire), où a été fabriquée la cuve de l'EPR de Flamanville, connaissait de sérieux problèmes de qualité, selon une enquête de France Inter et franceinfo diffusée ce samedi.
Des documents, que France Inter et franceinfo ont pu consulter, prouvent qu'EDF et Areva avaient été alertés dès 2005 des dysfonctionnements de la forge du Creusot, qui a fourni des pièces pour les centrales d'EDF et pour des dizaines d'autres à travers le monde, et a notamment produit des éléments de la cuve du réacteur nucléaire de troisième génération EPR de Flamanville (Manche). L'usine de Saône-et-Loire a déjà fait scandale en mai 2016 après la découverte d'anomalies sur des centaines de pièces, et de documents falsifiés.

Première alerte en 2005, un an avant le début de la fabrication de la cuve
Le couvercle et le fond de la cuve de l'EPR ont été fabriqués au Creusot entre septembre 2006 et décembre 2007. Or les courriers faisant état de problèmes de qualité à l'usine du Creusot ont été envoyés presque un an avant le début de la fabrication. Dans un courrier daté du 16 décembre 2005, l’Autorité explique avoir constaté "de nombreux écarts concernant le forgeron Creusot Forge". Les deux industriels semblent avoir ignoré les avertissements de l’Autorité de sûreté nucléaire (ASN) et installé la cuve du réacteur en 2014 malgré ces mises en garde.
Cet élément-clé de l’EPR attend toujours d’être validé par l'ASN en raison d’une teneur en carbone trop importante. L'Autorité doit se prononcer à ce sujet à la mi-2017. La phase des essais de l'EPR a toutefois débuté le 15 mars, et le démarrage du réacteur, qui devait initialement intervenir en 2012, est désormais programmé fin 2018.


Extrait de la lettre en 2005 de l'ASN à EDF. - DR

Nouvelles irrégularités constatées en 2006
Une inspection du site est menée en avril 2006, au cours de laquelle l’ASN dresse 16 constats d’écarts et irrégularités. Le 16 mai, dans un nouveau courrier, l’ASN alerte EDF sur de "nombreux incidents" au sein de l’usine entraînant un "nombre de rebuts importants".

André-Claude Lacoste, ancien directeur général de l'Agence de sûreté nucléaire, se rend sur place en 2006. Il explique être revenu "effondré" en raison de ce qu'il y a constaté. Selon lui, la forge, qui appartenait à l’époque à l’homme d’affaires Michel-Yves Bolloré (le frère de Vincent Bolloré), n’était pas au niveau des standards attendus dans le nucléaire. Il explique avoir prévenu Areva. Quelques mois plus tard, le groupe rachète la forge pour 170 millions d’euros.
Des doutes aussi de la part des Britanniques
Plusieurs témoignages de salariés et anciens salariés confirment que les problèmes de qualité ont perduré malgré le rachat par le leader du nucléaire. Dans un autre récent rapport d’inspection de la forge, l’Autorité de sûreté britannique (ONR) explique avoir repéré des procédures qualité irrégulières en décembre 2016 au Creusot. L’ONR émet même des doutes sur la capacité d’Areva à corriger la situation, et suggère qu’EDF envisage un autre fournisseur pour le projet de construction de deux EPR à Hinkley Point, dans l’ouest de l’Angleterre.
En mai 2016, une autre affaire a éclaboussé la forge du Creusot : des pièces non conformes ont été livrées à l'industrie nucléaire, et dans certains cas, pour le cacher aux clients, certains documents ont même été falsifiés. Cette affaire pourrait avoir de lourdes conséquences pour une partie de la filière nucléaire française, puisqu'elle remet en cause un principe de la chaîne de contrôle : en France, c'est l'industriel qui déclare ses problèmes, l'autorité de sûreté compte sur son "honnêteté".

Le directeur général adjoint de l'ASN, Julien Collet, admet que le dossier Creusot Forge change la donne : "on a un opérateur qui n'est pas dans une logique d'identification et de traçabilité de ses écarts comme ça devrait être le cas, mais qui est dans une logique où on préfère cacher les anomalies, les mettre sous le tapis. Ça interroge vraiment la manière dont nos inspecteurs doivent mener leurs investigations". Bernard Laponche, physicien nucléaire, ancien du CEA (Commissariat à l'Energie Atomique et aux Energies Alternatives), pointe lui le manque de moyens de l'ASN, qui doit "surveiller 58 réacteurs" avec "à peu près 400" personnes.

Pas de commentaire d'Areva, EDF assure avoir renforcé sa surveillance
Areva n’a pas souhaité commenter ces nouvelles révélations. David Emond, directeur composants d’Areva NP, affirme que "l’usine du Creusot est faite pour fabriquer des composants nucléaires". De son côté, EDF admet qu’elle connaissait les problèmes de la forge du Creusot, et qu’elle a "renforcé sa surveillance en augmentant ses actions de contrôle" à l’époque.

Maintenant on peut dormir tranquillement...

CDLT

B.T


Retourner vers « Divers PV »