PRIX D'UN EPR FRANCAIS

Tout ce qui ne trouve pas sa place ailleurs sur le forum mais qui a rapport avec le PV, l'énergie, le dev durable, ....


Vous pensez être victime d'une arnaque au photovoltaïque ?
http://victime-photovoltaique.fr/


alexi92
Professionnel PV
Professionnel PV
Messages : 5072
Enregistré le : 04 août 2010 17:50
Departement/Region : 92

Re: PRIX D'UN EPR FRANCAIS

Messagepar alexi92 » 03 août 2017 10:29

Bonjour

petite question: combien pourrait rapporter un EPR comme celui de Flamanville ?? enfin le jour ou il sera prêt !!

Bien entendu, pour les spécialistes des chiffres, il faudra retirer le coût de construction, les charges et l'entretien annuel... :lol:

Bons calculs sous la canicule... :sun: :sun:

CDLT

B.T

Avatar du membre
trebosc
Fondateur GPPEP
Fondateur GPPEP
Messages : 4201
Enregistré le : 23 juil. 2007 01:00
BDPV : trebosc
Departement/Region : 31
Professionnel PV : Non
Localisation : 31 - Midi-Pyrénées
Contact :

Re: PRIX D'UN EPR FRANCAIS

Messagepar trebosc » 03 août 2017 13:11

alexi92 a écrit :Bien entendu, pour les spécialistes des chiffres, il faudra retirer le coût de construction, les charges et l'entretien annuel... :lol:

Est-ce qu'il faut prendre en compte le coût de traitement des déchets ?
Celui du stockage en profondeur pendant 2000 ans ?
Celui d'une vraie assurance en cas d'accident ?
Celui d'un potentiel problème qui raserait la moitié de la bretagne ?
Image Président d'ASSO BDPV - Association de promotion du Photovoltaïque
Image Créateur de BDPV et Image du Forum Photovoltaïque.

Image Membre du GPPEP

mariro
BDPV
BDPV
Messages : 3998
Enregistré le : 10 août 2010 10:53
BDPV : mariro
Departement/Region : 35
Professionnel PV : Non
Localisation : Ille et Vilaine - Bretagne

Re: PRIX D'UN EPR FRANCAIS

Messagepar mariro » 03 août 2017 14:40

trebosc a écrit :Celui d'un potentiel problème qui raserait la moitié de la bretagne ?

Impossible... l'EPR est en Normandie... et en France, les pb s'arrêtent aux frontières (mêmes intérieures)....
Ouf... à quelques kms près, j'y passais :lol:

alexi92
Professionnel PV
Professionnel PV
Messages : 5072
Enregistré le : 04 août 2010 17:50
Departement/Region : 92

Re: PRIX D'UN EPR FRANCAIS

Messagepar alexi92 » 03 août 2017 16:31

N'oubliez jamais le vent...le vent du Nord... :lol: :lol: :lol:

CDLT

B.T

alexi92
Professionnel PV
Professionnel PV
Messages : 5072
Enregistré le : 04 août 2010 17:50
Departement/Region : 92

Re: PRIX D'UN EPR FRANCAIS

Messagepar alexi92 » 11 août 2017 17:03

Pas un seul calcul de touriste ?

y a bien des personnes de chez EDF qui viennent sur le forum... :?: :?:

CDLT

B.T

alexi92
Professionnel PV
Professionnel PV
Messages : 5072
Enregistré le : 04 août 2010 17:50
Departement/Region : 92

Re: PRIX D'UN EPR FRANCAIS

Messagepar alexi92 » 19 sept. 2017 19:45

Bonsoir

çà commence à bouger en lisant entre les lignes:

Dans quelle mesure les nouvelles centrales nucléaires peuvent-elles être compétitives ? EDF est en train de changer de discours sur le sujet. Sans le clamer officiellement, les dirigeants de l’entreprise estiment dorénavant difficile, voire impossible, que les futurs réacteurs nucléaires produisent des électrons à un coût plus faible que les nouvelles centrales éoliennes ou solaires. Ce qui n’empêche pas le groupe de défendre toujours bec et ongles l’intérêt d’investir dans le nucléaire, en particulier dans l’EPR, son nouveau modèle.
Pendant longtemps, l’entreprise publique, chef de file français de la filière atomique, affirmait que le nucléaire était et resterait durablement l’énergie la moins coûteuse. En janvier, Xavier Ursat, patron du nouveau nucléaire chez EDF, ­répétait encore ce mantra. Selon lui, l’« EPR nouveau modèle » en préparation chez EDF et Areva, optimisé par rapport aux réacteurs en chantier en Chine, en Finlande et à Flamanville (Manche), avait en la matière un objectif précis : « Qu’il coûte moins cher en euros par kilowattheure que la moins chère des énergies renouvelables installée au même ­endroit à cette époque-là. »
Revenant sur le sujet mardi 19 septembre à l’occasion d’une rencontre avec la presse, M. Ursat a refusé de répéter cette formule, et mis en avant un autre objectif, moins ambitieux. Le nouvel EPR, a-t-il expliqué, doit être « compétitif par rapport aux énergies fossiles », comme le charbon ou surtout le gaz. L’idée de produire une électricité meilleur marché que les énergies renouvelables a clairement disparu.

Changement de discours
Le groupe EDF a-t-il renoncé à ce que ses futures centrales nucléaires soient compétitives par rapport à l’ensemble des énergies possibles ? Interrogé, le PDG, Jean-Bernard Lévy, s’est refusé mardi à prononcer le mot « renoncer » ou « abandonner ».

En savoir plus sur http://www.lemonde.fr/economie/article/ ... kph3EWT.99

ManuTaden
Messages : 171
Enregistré le : 16 déc. 2014 12:49
Departement/Region : 22
Professionnel PV : non

Re: PRIX D'UN EPR FRANCAIS

Messagepar ManuTaden » 19 sept. 2017 23:12

alexi92 a écrit :Bonsoir
« Qu’il coûte moins cher en euros par kilowattheure que la moins chère des énergies renouvelables installée au même ­endroit à cette époque-là. »
Revenant sur le sujet mardi 19 septembre à l’occasion d’une rencontre avec la presse, M. Ursat a refusé de répéter cette formule, et mis en avant un autre objectif, moins ambitieux. Le nouvel EPR, a-t-il expliqué, doit être « compétitif par rapport aux énergies fossiles », comme le charbon ou surtout le gaz. L’idée de produire une électricité meilleur marché que les énergies renouvelables a clairement disparu.

Il y a un truc qui m'échappe : le discours d'EDF était de dire que le nucléiare était le moins cher ... alors pourquoi dans le cadre des EPR anglais le tarif de vente de l'électricité est deux fois celui des appels d'offre solaire de la même époque ?

Il y a vraiment une déconnexion totale des politiques, qui "prennent" des décisions, avec la vie réelle.

Bonne nuit
@+

alexi92
Professionnel PV
Professionnel PV
Messages : 5072
Enregistré le : 04 août 2010 17:50
Departement/Region : 92

Re: PRIX D'UN EPR FRANCAIS

Messagepar alexi92 » 20 sept. 2017 06:20

Bonjour

chacun possède une calculatrice différente de l'autre... :lol: :lol:

CDLT

B.T

alexi92
Professionnel PV
Professionnel PV
Messages : 5072
Enregistré le : 04 août 2010 17:50
Departement/Region : 92

Re: PRIX D'UN EPR FRANCAIS

Messagepar alexi92 » 22 nov. 2017 12:53

English EPR, what else:

Les critiques continuent de pleuvoir, au Royaume-Uni, à propos de la construction par EDF de la centrale nucléaire d’Hinkley Point, dans l’ouest de l’Angleterre. Mercredi 22 novembre, un rapport parlementaire au vitriol a dénoncé le coût trop élevé du projet pour les consommateurs d’électricité et la détermination « aveugle » du gouvernement britannique à donner son assentiment au chantier.
La centrale, qui doit être opérationnelle en 2025, a, depuis septembre 2016, toutes les autorisations nécessaires. Plus de 2 000 ouvriers travaillent actuellement à sa construction. Mais le comité parlementaire chargé des comptes publics a décidé de se replonger dans le dossier à la suite d’un rapport très critique émis en juin par le National Audit Office, l’équivalent britannique de la Cour des comptes.

Contrat hors norme
La principale inquiétude des parlementaires concerne le coût du projet pour les consommateurs. Au départ, ceux-ci ne paieront rien. L’ensemble des risques de construction est pris par les investisseurs, en l’occurrence EDF et son partenaire chinois, China General Nuclear Power Corporation (CGN), qui assure le tiers du financement. La facture est actuellement chiffrée à 19,6 milliards de livres (22 milliards d’euros). En cas de dépassements ou de retard, l’Etat britannique n’apportera pas un sou. Les constructeurs devront régler l’ardoise eux-mêmes.
Mais, en échange, le gouvernement britannique a accepté de signer un contrat hors norme : il a garanti pendant trente-cinq ans un prix de l’électricité d’Hinkley Point de 92,5 livres du mégawattheure, le double du prix de gros actuel. Si, au moment de la mise en fonctionnement de la centrale, le prix de gros demeure inférieur, les consommateurs britanniques devront payer la différence. Toute la question est de savoir à combien celle-ci se chiffrera.
Quand le gouvernement britannique a signé le contrat initial, en 2013, le baril de pétrole dépassait les 100 dollars et tous les experts prévoyaient une envolée des prix de l’électricité. Aujourd’hui, la conjoncture énergétique a radicalement changé et les projections de prix ont été revues à la baisse.
La facture que les Britanniques vont devoir régler s’est donc envolée, passant d’une estimation de 6 milliards de livres à une autre de 30 milliards de livres, selon les calculs du gouvernement britannique. « Une multiplication par cinq », s’étrangle le rapport parlementaire, qui estime que « personne dans cet accord ne protégeait l’intérêt des consommateurs ». Pendant les premières années, cela devrait représenter de 10 à 15 livres (11 à 17 euros) par an et par foyer.

Erreurs stratégiques
« Ceux qui paient leurs factures se font avoir », assène Meg Hillier, la présidente du comité parlementaire. « Sa détermination [au gouvernement] aveugle à accepter l’accord sur Hinkley, alors même que les circonstances ont changé, implique que, au cours des années à venir, les consommateurs d’énergie vont faire face à un coût de nombreuses fois plus élevé que son estimation initiale. Le gouvernement a commis des erreurs stratégiques. »
Le comité parlementaire reproche au gouvernement de n’avoir pas renégocié le contrat avant le feu vert final, en octobre 2016. « Etant donné qu’EDF et CGN sont toutes les deux des entreprises d’Etat, elles auraient peut-être accepté un rendement inférieur aux 9 % qu’elles ont prévu pour Hinkley Point. »
Mais une remise à plat du contrat aurait risqué de tout faire capoter. Le projet avait provoqué une crise interne à EDF, y compris la démission fracassante du directeur financier, qui estimait la facture excessive par rapport à l’endettement déjà énorme de l’électricien français. Le conseil d’administration avait approuvé le chantier de justesse.
Plus intéressant, les parlementaires s’en prennent à la façon dont le financement du chantier est monté. En refusant de partager le risque de construction, le gouvernement britannique a poussé EDF à exiger un contrat particulièrement généreux en échange. « Des modèles de financement alternatifs, incluant le partage des risques plus tôt, auraient pu réduire sensiblement les coûts », estiment les parlementaires.

En savoir plus sur http://www.lemonde.fr/economie/article/ ... 7mWod21.99

Tout va bien pour une fois... :mrgreen: ce sont les anglais qui vont se faire avoir... :roll: puis payer les additions

CDLT

B.T

alexi92
Professionnel PV
Professionnel PV
Messages : 5072
Enregistré le : 04 août 2010 17:50
Departement/Region : 92

Re: PRIX D'UN EPR FRANCAIS

Messagepar alexi92 » 22 févr. 2018 17:35

Allez juste pour le fun:

EDF a détecté des écarts de qualité par rapport à ses exigences sur des soudures de l‘EPR de Flamanville. C'est le groupe lui même qui l'annonce ce jeudi dans un communiqué, en prenant le soin de préciser immédiatement que ce n'est pas de nature à "affecter l‘aptitude au service des équipements ni le calendrier ou le coût du réacteur nucléaire".
Dans le même communiqué, l'électricien précise qu'un point sur le sujet devait être fait le même jour à l'occasion de l'assemblée générale de la Commission locale d'information (CLI) de Flamanville, tenue aux Pieux. Et effectivement, les membres de la CLI ont eu droit aux explications du directeur de l'aménagement de Flamanville 3, autrement dit, du chantier de l'EPR. Bertrand Michoud a reconnu la non conformité de 38 des 66 soudures d'un circuit secondaire du réacteur, servant à évacuer la vapeur vers la turbine. Elles présentent des écarts par rapport aux standards attendus.
Le respect des délais en question

Pour les associations environnementales présentes au sein de la CLI, c'est une épine dans le pied d'EDF. Selon Yannick Rousselet, de Greenpeace, "EDF va avoir toutes les difficultés à prouver que les soudures effectuées sont conformes. Il va peut être falloir réaliser de nouvelles soudures et il n'est désormais pas évident du tout que le calendrier sera respecté".
De son côté, EDF souligne dans son communiqué "avoir engagé des analyses afin de démontrer que les caractéristiques mécaniques de ce circuit sont conformes à l‘attendu, dans des délais compatibles avec le planning du projet”. C'est aussi ce qu'a indiqué aux membres de la CLI de Flamanville, le directeur du chantier Bertrand Michoud pour qui aujourd'hui, ce problème ne remet pas en cause l'achèvement des travaux dans l'année et le démarrage du réacteur en décembre.

C'est kiki qui paye la note ??

CDLT

B.T

Avatar du membre
coqsol68
Membre GPPEP
Membre GPPEP
Messages : 1291
Enregistré le : 05 août 2011 21:51
BDPV : coqsol68
Departement/Region : 68
Professionnel PV : non
Localisation : 68

Re: PRIX D'UN EPR FRANCAIS

Messagepar coqsol68 » 23 févr. 2018 21:44

bonsoir du pays welche
EDF a détecté des écarts de qualité par rapport à ses exigences sur des soudures de l‘EPR de Flamanville.

dire que cela doit tenir 60 ans!
par ailleurs j'ai lu qu'une éolienne devenait dangereuse au bout de 20 ans a cause des fortes contraintes quelle subit!
est ce qu'il y a deux poids et mesures ou bien l'acier de l'EPR ne subit aucune contrainte?
@+ :sun:

tignous84
BDPV
BDPV
Messages : 2639
Enregistré le : 11 avr. 2017 19:53
BDPV : tignous84
Departement/Region : 84
Professionnel PV : Non

Re: PRIX D'UN EPR FRANCAIS

Messagepar tignous84 » 23 févr. 2018 21:50

coqsol68 a écrit :bonsoir du pays welche
EDF a détecté des écarts de qualité par rapport à ses exigences sur des soudures de l‘EPR de Flamanville.

dire que cela doit tenir 60 ans!
par ailleurs j'ai lu qu'une éolienne devenait dangereuse au bout de 20 ans a cause des fortes contraintes quelle subit!
est ce qu'il y a deux poids et mesures ou bien l'acier de l'EPR ne subit aucune contrainte?
@+ :sun:



aucune contrainte? ....il n'y a pas pire:

Haute pression,haute température ,bombardement neutronique ....celà a toujours été sous estimé
Et une cuve n'est pas remplaçable .. :(
Mon installation en autoconstruction:
viewtopic.php?f=25&t=36255

Mon Optimiseur /compteur:
viewtopic.php?f=18&t=38146

Ma fiche BDPV
http://www.bdpv.fr/fiche_utilisateur.php?util=tignous84

Ma devise :Mesurer ,c'est connaître

Regismu
BDPV
BDPV
Messages : 25710
Enregistré le : 10 juil. 2009 01:00
BDPV : regismu
Departement/Region : 13
Professionnel PV : non
Localisation : 13
Contact :

Re: PRIX D'UN EPR FRANCAIS

Messagepar Regismu » 23 févr. 2018 22:08

surtout quand on les construit avec deja des défauts connus des le début :twisted: :twisted: :twisted:

alexi92
Professionnel PV
Professionnel PV
Messages : 5072
Enregistré le : 04 août 2010 17:50
Departement/Region : 92

Re: PRIX D'UN EPR FRANCAIS

Messagepar alexi92 » 24 févr. 2018 06:39

Messieurs

vous êtes mauvaise langue...ahh au fait, Areva a changé de nom...pourquoi... :?: :?: :?:

Pour dépenser la soudure (argent...je précise pour les - de 45 ans) sont forts, pour les faire beaucoup moins

CDLT

B.T

Avatar du membre
coqsol68
Membre GPPEP
Membre GPPEP
Messages : 1291
Enregistré le : 05 août 2011 21:51
BDPV : coqsol68
Departement/Region : 68
Professionnel PV : non
Localisation : 68

Re: PRIX D'UN EPR FRANCAIS

Messagepar coqsol68 » 24 févr. 2018 22:10

bonsoir du pays welche
tignous84 a écrit : EDF a détecté des écarts de qualité par rapport à ses exigences sur des soudures de l‘EPR de Flamanville.
dire que cela doit tenir 60 ans!

j'ai mal formulé ma question:
comment un EPR qui fonctionne à 80% du temps à sa puissance nominale peut tenir 60 ans(avec des soudure pas aux normes) alors qu'une éolienne qui ne fonctionne que 25% du temps a sa puissance nominale(selon les pro nuk) ne tient que 20 ans.
si des forumeurs peuvent m'aider a résoudre ce mystère je leurs dit déjà merci ,car sur le net je n'ai pas trouvé grand chose d'utile.
@+ :sun:

alexi92
Professionnel PV
Professionnel PV
Messages : 5072
Enregistré le : 04 août 2010 17:50
Departement/Region : 92

Re: PRIX D'UN EPR FRANCAIS

Messagepar alexi92 » 25 févr. 2018 08:15

Bonjour

c'est la magie de la communication qui enchante tout le monde...

Tout va bien dans le meilleur des mondes :!: :!: sauf les factures, les retards, les défauts...

CDLT

B.T

tignous84
BDPV
BDPV
Messages : 2639
Enregistré le : 11 avr. 2017 19:53
BDPV : tignous84
Departement/Region : 84
Professionnel PV : Non

Re: PRIX D'UN EPR FRANCAIS

Messagepar tignous84 » 25 févr. 2018 09:56

coqsol68 a écrit :bonsoir du pays welche
tignous84 a écrit : EDF a détecté des écarts de qualité par rapport à ses exigences sur des soudures de l‘EPR de Flamanville.
dire que cela doit tenir 60 ans!

j'ai mal formulé ma question:
comment un EPR qui fonctionne à 80% du temps à sa puissance nominale peut tenir 60 ans(avec des soudure pas aux normes) alors qu'une éolienne qui ne fonctionne que 25% du temps a sa puissance nominale(selon les pro nuk) ne tient que 20 ans.
si des forumeurs peuvent m'aider a résoudre ce mystère je leurs dit déjà merci ,car sur le net je n'ai pas trouvé grand chose d'utile.
@+ :sun:


non,ce n'est pas moi ,mais si tu veux mon avis,c'est une question de résistance de matériaux .
on fait des millions de tests dans le max de situations ,des calculs statistiques ,puis on sélectionne et ....
on construit avec toutes les imperfections possibles ; couler une cuve de réacteur ce n'est pas comme mouler
une pale d'éolienne ...
enfin,il y a les contrôle qualité avec une décision ultime s'il y a une paille ...qu'est-ce qu'on fait ?
on accepte ou on refuse ? et les avis peuvent être différents :o
Loin d'être simple avec la pression des coûts et des delais ..
Mon installation en autoconstruction:
viewtopic.php?f=25&t=36255

Mon Optimiseur /compteur:
viewtopic.php?f=18&t=38146

Ma fiche BDPV
http://www.bdpv.fr/fiche_utilisateur.php?util=tignous84

Ma devise :Mesurer ,c'est connaître

alexi92
Professionnel PV
Professionnel PV
Messages : 5072
Enregistré le : 04 août 2010 17:50
Departement/Region : 92

Re: PRIX D'UN EPR FRANCAIS

Messagepar alexi92 » 25 févr. 2018 10:47

Bon au pire, si l'EPR n'est jamais mis en service, la cuve pourra servir de friteuse géante...

Je sais le Dimanche matin... :arrow: :arrow:

CDLT

B.T

Regismu
BDPV
BDPV
Messages : 25710
Enregistré le : 10 juil. 2009 01:00
BDPV : regismu
Departement/Region : 13
Professionnel PV : non
Localisation : 13
Contact :

Re: PRIX D'UN EPR FRANCAIS

Messagepar Regismu » 25 févr. 2018 11:02

mais pendant ce temps la qu'on passe à s'enfoncer .. . qui c'est qui a paye , qui paye et payera pendant des milliers d'année .. et je n'aborde même pas en cas d'accident .. . :twisted: :twisted:

alexi92
Professionnel PV
Professionnel PV
Messages : 5072
Enregistré le : 04 août 2010 17:50
Departement/Region : 92

Re: PRIX D'UN EPR FRANCAIS

Messagepar alexi92 » 25 févr. 2018 11:16

En général, ceux qui règlent et payent les factures sont toujours les français, dans la grande majorité...

De nos jours, nous ne sommes plus à quelques milliards près...quand même !

Quand on voit la gestion d'Areva et des autres sociétés publiques...y a vraiment des causes de licenciements
pour fautes lourdes, très lourdes... :mrgreen:

CDLT

B.T


Retourner vers « Divers PV »