Trump taxe panneaux solaires et lave-linge asiatiques



crolles
Professionnel PV
Professionnel PV
Messages : 4922
Enregistré le : 03 mars 2008 01:00
BDPV : crolles
Departement/Region : 38
Professionnel PV : Ancien BE - Retraité
Localisation : 38/Isère

Trump taxe panneaux solaires et lave-linge asiatiques

Messagepar crolles » 23 janv. 2018 08:51

http://www.lemonde.fr/economie-mondiale ... 56941.html
En pleine renégociation de l’Alena, Trump taxe panneaux solaires et lave-linge asiatiques

Les spécialistes du commerce international craignent qu’il s’agisse du premier signe du lancement de guerres commerciales avec l’Asie, et notamment la Chine.

LE MONDE ECONOMIE | 23.01.2018 à 02h10 • Mis à jour le 23.01.2018 à 06h53 | Par Arnaud Leparmentier (New York, correspondant)

Après les menaces, le passage à l’acte. Donald Trump a approuvé lundi 22 janvier la mise en place de droits de douane sur les machines à laver le linge et les panneaux solaires.
Pour les lave-linge, l’administration avait été saisie par le fabricant américain Whirlpool, qui subissait de plein fouet la concurrence des coréens LG et Samsung. Ces derniers ont joué à cache-cache avec l’administration américaine, changeant sans cesse la localisation de leur production pour éviter les droits de douane appliqués pays par pays.
La mesure de riposte est globale. Décidée après la recommandation de l’International Trade Commission (ITC), un comité comprenant des élus démocrates et républicains, elle va conduire à taxer à hauteur de 20 % les premiers 1,2 million de lave-linge importés, puis à hauteur de 50 % au-delà. Le patron de Whirlpool, Jeff Fettig, a salué « une victoire pour les travailleurs américains et aussi les consommateurs », assurant qu’elle permettrait de créer des emplois industriels dans le Midwest et les Appalaches.
Effondrement des prix
Pour les panneaux solaires, la taxation, qui vise les producteurs chinois, est de 30 % la première année, et doit décroître de cinq points les trois années suivantes. Le gouvernement avait été saisi par une entreprise en faillite, Suniva, et la filiale américaine du groupe allemand SolarWorld. Ils se sont plaints d’une multiplication par six des importations chinoises en cinq ans, ayant conduit à un effondrement des prix.
Comme pour les lave-linge, les fabricants chinois ont souvent changé la localisation de leur production. La décision gouvernementale a rendu furieuse l’association des industries de l’énergie solaire : elle a estimé que la décision conduirait au retard ou à l’annulation de milliards de dollars d’investissements et à la perte de 23 000 emplois dans le secteur du solaire.
Ce n’est pas l’avis du représentant américain pour le commerce : « L’action du président démontre clairement que l’administration Trump défendra toujours les travailleurs, les fermiers, les éleveurs américains et les entreprises », a déclaré dans un communiqué Robert Lighthizer, qui compte engager des négociations pour résoudre le conflit.

Barrage de l’OMC ?
Dans ces deux affaires, l’administration Trump a invoqué une clause de sauvegarde générale, pour des industries en mesure de démontrer qu’elles subissaient « un grave préjudice » à la suite de l’envolée des importations. Cette disposition contenue dans une loi de 1974 n’avait pas été utilisée depuis 2002 par George W. Bush (pour défendre l’acier américain). Il avait dû faire marche arrière, l’Organisation mondiale du commerce (OMC) ayant jugé cette mesure inappropriée.
L’administration envisage désormais de protéger le pays des importations d’acier et d’aluminium chinois en invoquant des motifs de sécurité nationale. Pour cela, il a exhumé une loi de 1962 n’ayant pas été utilisée depuis les années 1980.
Il s’agit d’un regain de tension majeur avec l’Asie et la Chine, jusqu’à présent ménagée pour son possible rôle de médiateur dans la crise nord-coréenne. Les marchés financiers avaient déduit de l’année 2017, au cours de laquelle M. Trump n’a pas pris de mesures spectaculaires si ce n’est la sortie du Traité transpacifique de libre-échange, que le président resterait tempéré dans son approche du commerce.
Ce n’est pas l’avis des spécialistes du commerce qui craignent que 2018 soit l’année des guerres commerciales, alors que les négociations sur l’accord de libre-échange nord-américain (Alena) ont repris à Montréal dans un climat exécrable. Prochaine étape, le discours de Donald Trump au forum de Davos en Suisse, où il est attendu vendredi.
A présent bénévole pour les Centrales Villageoises du Grésivaudan Grési21 : viewtopic.php?f=76&t=12910&start=20 et https://gresi21centralesvillageoises.com/
Sur BDPV depuis Fev 2008 http://www.bdpv.fr/fiche_utilisateur.php?util=crolles

tignous84
BDPV
BDPV
Messages : 1995
Enregistré le : 11 avr. 2017 19:53
BDPV : tignous84
Departement/Region : 84
Professionnel PV : Non

Re: Trump taxe panneaux solaires et lave-linge asiatiques

Messagepar tignous84 » 23 janv. 2018 18:20

Mauvais joueurs ! jadis ,ils ne se plaignaient pas quand ils inondaient le monde entier de leurs
produits made in USA ;)
Mon installation en autoconstruction:
viewtopic.php?f=25&t=36255

Mon Optimiseur /compteur:
viewtopic.php?f=18&t=38146

Ma fiche BDPV
http://www.bdpv.fr/fiche_utilisateur.php?util=tignous84

Ma devise :Mesurer ,c'est connaître

alexi92
Professionnel PV
Professionnel PV
Messages : 4299
Enregistré le : 04 août 2010 17:50
Departement/Region : 92

Re: Trump taxe panneaux solaires et lave-linge asiatiques

Messagepar alexi92 » 23 janv. 2018 18:34

Plus tout ce qu'ils fabriquent en Asie; suivez mon regard... :arrow: :arrow:

CDLT

B.T

alexi92
Professionnel PV
Professionnel PV
Messages : 4299
Enregistré le : 04 août 2010 17:50
Departement/Region : 92

Re: Trump taxe panneaux solaires et lave-linge asiatiques

Messagepar alexi92 » 30 mars 2018 16:45

Solarworld peut remercier M Trump...aussi...

CDLT

B.T


Retourner vers « Site informations »