chauffage electrique ECS et Plancher avec du pv??



lolus
Messages : 271
Enregistré le : 07 janv. 2012 17:29
BDPV : lolus
Departement/Region : 26
Professionnel PV : non

chauffage electrique ECS et Plancher avec du pv??

Messagepar lolus » 03 sept. 2013 08:11

j'ai une opportunitée d'avoir un parc pv pas cher du tout (environ 30c le Wc neuf) donc 3000 euro pour 10000Wc

Je doit pour cher moi normalement faire une insatllation en solaire thermique pour chauffer mon plancher solaire direct et mon eau chaude mais le cout et enorme et plus compliquer a autoinstaller

En calculant je me rend conte que pour peut etre le meme prix ou moin cher je peut tout passer en electrique malgres le faible rendement mais niveau puissance/prix il semble que ca soit meme moin cher
J'aimerai brancher un chauffe eau et plancher chauffant electrique sur cet onduleur en direct je n'est pas le reseau EDF pour le reste donc je brancherai pas sur mon onduleur site isolé pas assez puissant
La place pour les panneaux je l'ai au sol et plein sud donc de ce coter ci pas de soucy

Mes questions:

* un onduleur type sma 10kW ou autre peut il t alimenter une charge resistive de 10kw? comment ca va reagir si seuleuemnt 5kW/h sont produits par les panneaux et que la resistance en fait le double ?
*Dans ce genre d'installation qu'elle sont approximativement les pertes ?
*Vos remarques ?

Forhorse
Messages : 767
Enregistré le : 02 févr. 2010 01:00
Localisation : 77

Re: chauffage electrique ECS et Plancher avec du pv??

Messagepar Forhorse » 03 sept. 2013 08:55

A première vue ça ne me semble pas réaliste.
- Difficile à gérer niveau puissance. Si la production est inférieure à la consommation il faut prévoir un système de délestage. Système qui n'existe pas dans le commerce et qu'il va donc falloir développer de A à Z
- Possibilité de stockage très réduite : uniquement le ballon d'ECS et l'inertie des dalles. Sinon il faut ajouter un ballon tampon avec une résistance, ce qui complique encore l'installation.
- Rendement plutôt mauvais : au mieux 20/21% en photovoltaïque alors qu'on peut atteindre les 60% en thermique. Pour atteindre ces 10Kw en thermique, il faut donc 3 fois moins de surface de panneaux (donc moins à installer, moins de travail en toiture)

Une installation solaire thermique ce n'est pas si compliqué que ça. Voir le site de l'APPER par exemple

lolus
Messages : 271
Enregistré le : 07 janv. 2012 17:29
BDPV : lolus
Departement/Region : 26
Professionnel PV : non

Re: chauffage electrique ECS et Plancher avec du pv??

Messagepar lolus » 03 sept. 2013 14:38

concernant la pose comme indiqué ils seraient au sol j'ai 22hectare dispo ...... donc de ce coter la aucun probleme

Le stockage serai dans le ballon ECS et lhiver dans les dalles qui a l'origine sont prevue pour du psd et font entre 25cm et 40 (terre compactée et chappe maigre) donc il y a une capacitée de stockage Enorme (450 kg/m2 a 720kg/m2 de masse ) repartis sur 180m2 dont la moitiée a 720kg/m2 Une masse telle a une capacitée de stockage 2 fois moindre que l'eau masi au total 105 tonnes soit l'equivalent de 50000L d'eau Donc on peu delester sans soucy a l'intersaison et hiver y'aura que tres peu de variations c'est comme cela que ca a ete concu .....


Le site de l'apper jy suis depuis 2 ans mais je ne m'en sort toujour pas j'ai aussi le bouquin je fait toute ma maison de a a Z mais la je bloque ..... et niveau materiel ca me couterai environ 10000 euros mini....

Donc je creuser cette piste du PV bien que je suis conscient du tres mauvais rendement ...... Mais le rendement et un rapport surface/puissance produite et ca sincerement je m'en fous royalement c'est le dernier de mes soucy je veu juste assez de puissance pour me chauffer et pour l'ecs Il me faut pour les 2 logemeent attenant moin de 10kw/h/j
D'autre part l'electricité et pour moi plus simple a gerer , canaliser que de l'eau chaude qu'il faut reguler , securisée , pompé , gerer avec des regul qui dans mon cas seraient compliqués etc....
Je sait pas si j'irai au bout de cette idée folle mais c'est interessant de se pencher dessus surtout que niveau cout le Watt PV serai 3 ou 4 fois moin cher que le Watt "thermique" et le retse de l'installation plus simple et moin cher aussi

Concernant le surplus de puissance est ce reelement genant ? en site isolé tres souvent lorceque les batterie son chargés on reste en floating et mon installe "conssome" seuleument 100w sur les 1600Wc installés ca n'a pas l'ai d'etre un soucy ou je me trompe? il me semblais que le PV justement n'avais pas ce besoin de delestage qu'on les eolienne et le solaire thermique

Par contre en sens inverse je ne sait pas comment ca se comporte si j'ai une resistance de 10kw/h sur une production de 5 kw/h ??????????????

Forhorse
Messages : 767
Enregistré le : 02 févr. 2010 01:00
Localisation : 77

Re: chauffage electrique ECS et Plancher avec du pv??

Messagepar Forhorse » 03 sept. 2013 18:51

J'ai pas parlé d'un délestage d'un surplus de production (effectivement en PV on s'en tape complètement), mais d'un délestage de consommation en cas de production insuffisante. Et ça c'est bien compliqué à gérer !
Déjà le premier problème à résoudre c'est de savoir combien peut produire réellement un champ photovoltaïque à un temps t
Un onduleur d'injection réseau contient un algo MPPT qui est théoriquement capable de le savoir, mais il le sait parce qu'il injecte dans le réseau tout ce qu'il peut produire.
Il faut donc un onduleur "mouton à 5 pattes" qui est capable de fournir moins que ce que le champ peut produire (puisqu'il n'est pas raccordé au réseau il faudra qu'il puisse s'adapter à la charger et fonctionner en mode "ilotage") tout en sachant jusqu’à combien la production peut monter afin d'adapter celle-ci. Pour illustrer imaginons ceci.
Plein hiver, sorti de 2 jours sans soleil, le ballon ECS et les dalles sont refroidie. Tu as donc 10kw de demande de chauffage car tout veux se "recharger", seulement le ciel est "laiteux" le champs ne peut fournir que 6Kw.
Il va donc falloir ne mettre en route qu'une certaine partie des trames chauffante des dalles sinon on va dépasser la consommation. Mais combien peut-on en mettre en route ? on ne sait pas puisqu'il faudrait être capable de savoir la capacité de production du champ. On le met en route une par une jusqu’à ce que l'onduleur se mette en défaut ? on saura alors combien au maximum on peut tirer à l'instant t... mais si un nuage passe ? ou si le ciel s’éclaircit ?
on recommence la manip ? pas très pratique.

Alors je vois bien un bout de solution, mais ça reste malgré tout complexe...
Déjà c'est pour faire du chauffage. On a pas besoin d'alternatif. Une résistance peut très bien être alimentée avec du courant continu en direct des panneaux.
Donc il faut arranger les strings pour se retrouver avec quelque chose comme VMPP = 230V (avec tout les précautions nécessaire à son utilisation car là c'est mortel)
Déjà le fait de raccorder directement les résistances aux panneaux va faire que l'ensemble va quasiment s'auto équilibrer : quand la production baisse (nuage) l’intensité produite va baisser aussi, et donc la tension, si la tension baisse, la consommation des résistances va de se fait réduire (P = U²/R), et si les puissances en jeu (production VS consommation) sont dans le même ordre de grandeur, ça s’équilibre presque tout seul ce n'est certes pas optimal, mais au moins on risque pas de cramer quelque chose.
Ensuite il faut faire une sorte de solarimètre. Un petit panneaux (quelques watts) exposé exactement de la même façons que le champ. Ce petit panneau débite dans une résistance de valeur connue et adaptée. En mesurant la tension au bornes de cette résistance, on à l'image de la production potentielle du champ. Il faut rentrer cette image dans un petit contrôleur (automate programmable, arduino, etc..) qui sera en mesure de prendre les "décision" de mettre en route tel ou tel trame chauffante afin d'ajuster la consommation à la production afin d'optimiser celle-ci lorsque les conditions ne sont pas optimales. Raffinement subtile, on peut alors faire un delestage tournant : lorsque la production est insuffisante les trames sont mise en marche à tour de rôle afin que toutes les dalles se chargent un peu plutôt que d'en avoir une seule chaude et les autres froide (ou mettre la priorité à l'ECS etc...)
Si j'avais à le faire, c'est ainsi que je verrais les choses.

Maintenant tu vois que ce n'est pas simple, il y a un peu de développement à faire, et sans être ingénieur, il faut quand même s'y connaitre un peu.

lolus
Messages : 271
Enregistré le : 07 janv. 2012 17:29
BDPV : lolus
Departement/Region : 26
Professionnel PV : non

Re: chauffage electrique ECS et Plancher avec du pv??

Messagepar lolus » 03 sept. 2013 21:34

Merci pour tes explications ca m'a l'air compliquer effectivement mais super interessant .....

Je voudrai revenir sur ce passage:
t si les puissances en jeu (production VS consommation) sont dans le même ordre de grandeur, ça s’équilibre presque tout seul ce n'est certes pas optimal, mais au moins on risque pas de cramer quelque chose.


Tu veut dire du coup que meme si la puissance pv baisse la resistance aussi va baisser en puissance? Dans ce cas ca peu marcher sans le systeme que tu decrit par la suite non ???? les resistances baisserai en puissance et du coup en temperature mais ca peu chauffer quand meme Apres je me disait peu etre le plus simple plutot que de remettre un plancher chauffant a resistance elec serai d'utiliser mes tuyau per deja noyé dans la dalle et du coup de tout passer soit par un ballon tampon soit une chaudiere electrique mais la lors de plus faible puissance produite c'est pas sur que la chaudiere marche correctement surement plus dur a gerer qu'une simple resistance

On peu aussi concevoir par exemple 3 resistance 3kw qui peuvent etres coupées ou non selon le temps manuellement ca evite une regul compliquée



bon je concois que mon idée et certe un peu folle mais quand meme j'y pense .....

Avatar du membre
thierry_c
Professionnel PV
Professionnel PV
Messages : 5193
Enregistré le : 28 avr. 2009 01:00
Departement/Region : 38
Professionnel PV : Oui
Localisation : eybens
Contact :

Re: chauffage electrique ECS et Plancher avec du pv??

Messagepar thierry_c » 04 sept. 2013 00:28

ne pas oublier qu'il va falloir aussi empêcher de produire quand la consigne max du stockage est atteinte et il vas donc falloir trouver un relais dc capable de couper la puissance !!!

Forhorse
Messages : 767
Enregistré le : 02 févr. 2010 01:00
Localisation : 77

Re: chauffage electrique ECS et Plancher avec du pv??

Messagepar Forhorse » 04 sept. 2013 09:12

thierry_c a écrit :ne pas oublier qu'il va falloir aussi empêcher de produire quand la consigne max du stockage est atteinte et il vas donc falloir trouver un relais dc capable de couper la puissance !!!


Quand il ne restera plus que ça comme problème, autant dire que l'installation sera finie.
Des contacteurs de puissance prévu pour le continu quasi tous les constructeurs de matériel électrique en proposent.

lolus
Messages : 271
Enregistré le : 07 janv. 2012 17:29
BDPV : lolus
Departement/Region : 26
Professionnel PV : non

Re: chauffage electrique ECS et Plancher avec du pv??

Messagepar lolus » 04 sept. 2013 13:57

thierry_c a écrit :ne pas oublier qu'il va falloir aussi empêcher de produire quand la consigne max du stockage est atteinte et il vas donc falloir trouver un relais dc capable de couper la puissance !!!



sauf qu'en PSD on envois theoriquement tout dans la dalle qui elle se regule seule suffit de dimenssionner la production en fonction de la dalle En thermique sur ce genre d'installe pas de regule ...... juste regul pour le depart mais c'est tout si mon champ fait 10000kw je peu tout envoyer dedans sans risque de surchauffe ..... ca fait deja un pblm en moin !!

Choquet
BDPV
BDPV
Messages : 212
Enregistré le : 18 oct. 2007 01:00
Localisation : 92

Re: chauffage electrique ECS et Plancher avec du pv??

Messagepar Choquet » 04 sept. 2013 15:53

Le plus simple est de faire comme une alimentation à découpage: envoyer des impulsions de taille variable à environ 230V.
Cela solutionne presque le fonctionnement à la puissance maximale (MPPT) et cela permet de sectionner facilement puis puisqu'on travaille en alternatif.

Dans le principe:
- une inductance et un condensateur qui stocke temporairement l'énergie
- un comparateur qui enclenche par exemple à 240V et qui coupe à 220V
- un transistor de puissance qui fait le boulot

Si le champ PV produit plus que la charge, on est en continu, et dès que le solaire n'est plus suffisant on travaille par impulsions.
J'envisage de faire un montage d'ici l'hiver pour tester le concept. Je n'ai pas trouvé de matériel dans le commerce (sans avoir trop cherché il est vrai).


Quand à utiliser le solaire thermique pour chauffer, j'en suis revenu. J'ai démonté mes panneaux thermique qui ne produisaient quasiment rien de Novembre à Mars. La raison: le soleil est bas, chauffe peu et avec le froid le rendement thermique est pitoyable. Et le temps que l'eau chauffe dans le capteur thermique, il fait nuit ! :evil:

Si tu as de la place, bien incliner et espacer les PV l'hiver pour bien produire.
Par contre, le solaire thermique pour l'ECS l'été, cela marche très bien. :sun:

Avatar du membre
lr83
Professionnel PV
Professionnel PV
Messages : 3899
Enregistré le : 30 déc. 2007 01:00
Departement/Region : 83
Professionnel PV : Non
Localisation : 83

Re: chauffage electrique ECS et Plancher avec du pv??

Messagepar lr83 » 04 sept. 2013 15:56

Et ne serait-il pas plus simple d'avoir un unique stockage tampon de grand volume (genre 1000 ou 2000 l). Il faudrait que ce ballon soit muni de plusieurs entrées de haut en bas pour pouvoir y mettre directement les résistances DC qu'on pourrait alors simplement arrêter en fonction de la température du ballon.
Par exemple, supposons notre champ PV séparé en 3 strings. La première string alimente une résistance en haut du ballon, la seconde en milieu de ballon, la troisième en bas de ballon. Si le haut du ballon est trop chaud, on arrête la résistance du haut, etc ... Le but est bien sur de stratifier le ballon pour avoir un maximum de chaleur en haut pour l'ECS.

L'ECS serait alors fournie en instantanée par un serpentin en haut de ballon. Le plancher chauffant par des serpentins en milieu de ballon (des vannes 3 voies thermostatique permettent de contrôler la température pour le PSD).

A noter qu'il est aussi assez facile de "délester" si on a vraiment trop d'énergie stocker dans le ballon, via un circuit dans une piscine ou un capteur thermique "ouvert".

Ce mode de fonctionnement est très simple et ne nécessite quasiment aucun composant onéreux : un ballon (bien isolé), des PV, des résistances DC, des circulateurs genre Wilo.

Enfin, on peut facilement rajouter une chaudière de relève (gaz, fioul, bois) en cas de trop mauvais temps.

Exemple de résistance DC :
http://mandalaywind.com/store/product62.html
http://www.colemanair.us/vp_asp/scripts/shopexd.asp?id=662

Forhorse
Messages : 767
Enregistré le : 02 févr. 2010 01:00
Localisation : 77

Re: chauffage electrique ECS et Plancher avec du pv??

Messagepar Forhorse » 04 sept. 2013 18:11

Choquet a écrit :
Dans le principe:
- une inductance et un condensateur qui stocke temporairement l'énergie
- un comparateur qui enclenche par exemple à 240V et qui coupe à 220V
- un transistor de puissance qui fait le boulot


Dans le principe ouais. Mais on parle quand même de 10Kw là !
Va mettre au point un hacheur pour presque 45A sous 230V ! c'est pas du petit bricolage, faut déjà une certaine expérience en électronique de puissance.

Personnellement j'ai déjà fait un petit hacheur pour un moteur à courant continu, genre 10-15A sous 12V... j'ai eu quelques condensateurs qui m'ont pété à la gueule avant que je tienne le bon bout :lol: (sans parler du nombre de drivers de MOSFET que j'ai cramé)

Forhorse
Messages : 767
Enregistré le : 02 févr. 2010 01:00
Localisation : 77

Re: chauffage electrique ECS et Plancher avec du pv??

Messagepar Forhorse » 04 sept. 2013 18:14

lr83 a écrit :Par exemple, supposons notre champ PV séparé en 3 strings. La première string alimente une résistance en haut du ballon, la seconde en milieu de ballon, la troisième en bas de ballon. Si le haut du ballon est trop chaud, on arrête la résistance du haut, etc ... Le but est bien sur de stratifier le ballon pour avoir un maximum de chaleur en haut pour l'ECS.


Petit rappel : la chaleur monte !
Toute les résistances en bas c'est suffisant.
Cependant ça ne résout pas le problème principale, a savoir chercher le point de puissance maximal du champs photovoltaïque.

lr83 a écrit :
A noter qu'il est aussi assez facile de "délester" si on a vraiment trop d'énergie stocker dans le ballon, via un circuit dans une piscine ou un capteur thermique "ouvert".


On a pas besoin de délester le surplus d’énergie vu qu'on est en photovoltaïque. Ce qu'il faut délester c'est la consommation, lorsque la production est insuffisante

NB : une résistance pour courant continu ça n'existe pas, une résistance c'est une résistance (le récepteur passif par excellence), elle s'en fout de la forme du courant que tu lui balance.

Choquet
BDPV
BDPV
Messages : 212
Enregistré le : 18 oct. 2007 01:00
Localisation : 92

Re: chauffage electrique ECS et Plancher avec du pv??

Messagepar Choquet » 04 sept. 2013 20:02

@Forhorse: Hacher sur une résistance est bien plus simple que hacher un moteur: à la fermeture du transistor sur une inductance (moteur), il y a une surtension énorme, le fameux L di/dt.... La surtension est beaucoup plus faible sur une résistance peu inductive.

Attention à la sécurité électrique :!: : un disjoncteur différentiel en continu est chose rare, et même si le risque de fibrillation et d'arrêt cardiaque est plus faible en courant continu, les brûlures restent redoutables.

Pour la sécurité je partirais sur un plancher chauffant à bain d'huile dont toutes les parties métalliques sont reliées à la terre.
Eau et courant DC, j'éviterais personnellement......

lolus
Messages : 271
Enregistré le : 07 janv. 2012 17:29
BDPV : lolus
Departement/Region : 26
Professionnel PV : non

Re: chauffage electrique ECS et Plancher avec du pv??

Messagepar lolus » 04 sept. 2013 20:35

je suis vos echanges mais tjr pas de reponse a ma question ou alors je n'est pas compris mais comment reagis la resistance lorceque les panneaux produisent moin ?

J'imagine les panneau baissant en tenssion (nuage par exemple) et en courant mais il me semble que la resistance fonctionne encore dans ce cas non ?

Si oui inutile de se faire chier avec autre chose on branche tout en direct et en continus 230 v environ avec juste les protection adequat quitte a trouver un differentiel en continus non ????




Pour resumer ce que je pensse si le delestage de la conso peu etre evité c'est Champ PV 230v DC environ > Protection differentiel par ex et fusibles DC > Resistance dans tampon et de ce tampon depart plancher chauffant et Serpentin ecs (classique en thermique) egt complement fourneau bouilleur bois Pour L'ete lorceque je decide d'arreter le chauffage l'eau risque de vite monter en temperature donc la je vois plus une occultaion d'une partie des panneau ou la decconexion simple d'un ou plusieur string (pas en charge bien sur ....... )


l'avantage que je vois aussi c'est la production non soumis aux differences de temperature indifferente surtout que quand j'ai besoin d'un max c'est quand il fait -15 ou -20 dehors.... ce qui arrive chaque année le transporte de l'energie peu etre plus simple et la durée dans le temps du systeme car un panneau photovoltaique dure plus de 30 ans alors qu'un thermique avec quelque surchauffe va a mon avis durer moin et Des resistance electrique ca ca coute rien ....

Avatar du membre
lr83
Professionnel PV
Professionnel PV
Messages : 3899
Enregistré le : 30 déc. 2007 01:00
Departement/Region : 83
Professionnel PV : Non
Localisation : 83

Re: chauffage electrique ECS et Plancher avec du pv??

Messagepar lr83 » 04 sept. 2013 21:33

Forhorse a écrit :Petit rappel : la chaleur monte !
Toute les résistances en bas c'est suffisant.

Je suis pas tombé de la dernière pluie ! Si tu mets toutes tes résistances en bas et qu'on a qu'une faible production PV, tu risques de te retrouver avec un ballon d'eau tiède. C'est pour cela que je les répartis sur la hauteur pour être sur d'avoir un maximum de chaleur en haut. Cela permet également d'arrêter le chauffage par pallier.

Forhorse a écrit :Cependant ça ne résout pas le problème principale, a savoir chercher le point de puissance maximal du champs photovoltaïque.

Avec des résistances DC, on n'a pas ce problème

Forhorse a écrit :On a pas besoin de délester le surplus d’énergie vu qu'on est en photovoltaïque. Ce qu'il faut délester c'est la consommation, lorsque la production est insuffisante

En plein été, ce sera probablement nécessaire car le plancher chauffant ne fonctionnera pas et le besoin en ECS est plus faible.

Forhorse
Messages : 767
Enregistré le : 02 févr. 2010 01:00
Localisation : 77

Re: chauffage electrique ECS et Plancher avec du pv??

Messagepar Forhorse » 04 sept. 2013 23:01

lr83 a écrit :Avec des résistances DC, on n'a pas ce problème

Par quel miracle ?
Que tu fasse un string pour avoir du 230VDC et que tu le branche sur une resistance 230V, ou que tu branches tes panneaux "24V" sur une résistance en 24V le problème est exactement le même : lorsque l'exposition des panneaux n'est pas optimale la production est trop faible pour assurer la consommation de la résistance. L’impédance de celle-ci face à celle du panneau fait que la tension s'écroule.
Comme P=U²/R si la tension est divisée par 2 la puissance est divisée par 4. L'ensemble finit par s’équilibrer pour avoir quelque chose de moyen mais avec un rendement minable.
Il faut donc ajuster la consommation (délester) pour que celle-ci corresponde approximativement à la production afin que la tension ne s'écroule pas et que les résistances restantes chauffent du mieux qu'elles peuvent. Il vaut mieux 1 ou 2 résistances de 1000W qui "tournent" à 1000W, plutôt que 10 qui tournent à 50W

lr83 a écrit :En plein été, ce sera probablement nécessaire car le plancher chauffant ne fonctionnera pas et le besoin en ECS est plus faible.

Et alors ? tu ouvres le circuit, les panneaux se retrouvent en condition VOC et puis ?
En site isolé, quand les batteries sont pleines c'est bien ce qui se passe non ? On ne s'embête pas a basculer la production des panneaux vers des résistances pour dissiper la production.
Idem en injection réseau. S'il y a une panne de secteur l'onduleur s'arrête, les panneaux ne produisent plus rien, et alors ?

Forhorse
Messages : 767
Enregistré le : 02 févr. 2010 01:00
Localisation : 77

Re: chauffage electrique ECS et Plancher avec du pv??

Messagepar Forhorse » 04 sept. 2013 23:08

Choquet a écrit :@Forhorse: Hacher sur une résistance est bien plus simple que hacher un moteur: à la fermeture du transistor sur une inductance (moteur), il y a une surtension énorme, le fameux L di/dt.... La surtension est beaucoup plus faible sur une résistance peu inductive.

C'est moins compliqué, mais ce n'est pas non plus à la porté du premier venu.
Et puis il faut aussi piloter le hacheur, donc implémenter un algorithme MPPT et donc mesurer tension et courant, mesurer un courant haché.
Bref c'est un gros projet, avec beaucoup de développement qui n'est pas à la porté de n'importe qui.
J'ai dans mes cartons un projet de régulateur pour éolienne, qui au final est constitué exactement de la même manière : des MOSFET pour hacher le courant, une mesure de tension et une mesure de courant. Je n'ai pas encore assemblé le prototype mais rien que de dessiner le schéma et le routage de la carte de puissance m'a occupé pas mal d'heures, et je ne suis même pas encore certains que tout ne va pas cramer à la premier mise sous tension.

Le hacheur avec régulation MPPT c'est le raffinement ultime mais c'est quand même du boulot.
Pour un premier essais je resterais quand même sur mon idée du solarimètre et du contrôleur qui active/désactive les résistances en fonction de la production potentielle.

lolus
Messages : 271
Enregistré le : 07 janv. 2012 17:29
BDPV : lolus
Departement/Region : 26
Professionnel PV : non

Re: chauffage electrique ECS et Plancher avec du pv??

Messagepar lolus » 04 sept. 2013 23:23

Merci forhorse et les autres pour vos explications....


Je vien de comprendre maintenant

Autre idée :

Par exemple mettre 4 resistance de 2500w mesurer avec un shunt La puissance conssomée par la premiere Si cette puissance et a 2500w alors un automate active la deuxieme qui elle aussi a sa puissance conssomée mesurée et ainsi de suite
on "alume" les resisances les une apres les autres si la puissance chute trop dans les resistance en action a un moment l'automate en recoupe une

Peut etre peu on faire cela encore plus simplemenbt avec juste une mesure de tenssion ou d'intensitée ou sinon de temperature de surface de la resistance la c'est encore plus simple un thermostat avec sonde collée sur chaque resistance et un thermostat active l'autre resistance etc..... Meme pas besoin d'automate ou d'arduino


qu'en penssez vous ?
Modifié en dernier par lolus le 04 sept. 2013 23:29, modifié 1 fois.

lolus
Messages : 271
Enregistré le : 07 janv. 2012 17:29
BDPV : lolus
Departement/Region : 26
Professionnel PV : non

Re: chauffage electrique ECS et Plancher avec du pv??

Messagepar lolus » 04 sept. 2013 23:27

pour couper les resistances en charges ou les strings peut etre peu on utliser ces relais DC :http://www.ebay.com/itm/Solid-State-Relay-SSR-5-220V-DC-40A-Heat-Sink-/250672011513

Forhorse
Messages : 767
Enregistré le : 02 févr. 2010 01:00
Localisation : 77

Re: chauffage electrique ECS et Plancher avec du pv??

Messagepar Forhorse » 04 sept. 2013 23:46

lolus a écrit :je suis vos echanges mais tjr pas de reponse a ma question ou alors je n'est pas compris mais comment reagis la resistance lorceque les panneaux produisent moin ?

J'imagine les panneau baissant en tenssion (nuage par exemple) et en courant mais il me semble que la resistance fonctionne encore dans ce cas non ?


Tout à fait, mais le problème c'est qu'un panneau photovoltaïque est un générateur de courant, pas un générateur de tension.

Si je prend l'exemple sur ceux que j'ai, c'est des "12v" 80Wc, donc 17V et 4.7A au point de puissance maximale.
Hors j'ai remarqué que, même avec très peu de lumière (soleil couvert en hiver) la tension a ses bornes est généralement entre 12 et 13V, par contre il ne peut "sortir" que 0.1A (1.5% de la puissance crête)
Si tu essayes de tirer plus que ces 100mA, la tension s'écroule direct.
entre les 12V du mini et les 17V du maximum de production, ça ne fait au final pas une variation énorme, parce contre entre les 0.1 et les 4.7 ça fait déjà une bonne variation. On voit donc qu'il faut adapter l’impédance de la charge pour qu'a tension presque constante le courant absorbé diminue.


Bien maintenant imaginons que j'ai raccordé mon panneaux à un résistance prévue pour faire 80W sous 17V. Cette résistance ferra donc 3.6ohms.
En plein soleil, le panneau fournit ses 80W (imaginons parce qu'en fait c'est 80Wc) donc pas de problème.
Maintenant, le matin au lever du soleil, ou le soir, ou par une journée un peu nuageuse, le panneau c'est pas en mesure de sortir ces 80W, il ne va donc pas débiter 4.7A
Imaginons qu'il ne puisse sortir que la moitié de sa puissance soit 2.35A. N'étant pas un générateur de courant parfait, la tension va légèrement décroitre (14.5V par exemple) . Avec un MPPT, le régulateur va réduire la charge pour ne tirer que ces 2.35A et maintenir ainsi une tension de sortie acceptable (conserver les 14.5V), le panneau va donc fournir le maximum qu'il peut : 40W
maintenant une résistance ne va pas automatiquement augmenter pour réduire la consommation et s'adapter à la production du panneau.
Si on alimente notre resistance avec ces 14.5V elle va essayer d'absorber encore 4A (I=U/R), hors le panneau ne peut en fournir que 2.35A.
La tension va donc chuter (je ne sais pas de combien, il faudrait faire des essais ou voir les courbes des fabricants) jusqu’à ce que celle-ci, au regard de la valeur de la résistance, atteigne une valeur qui fait que le courant absorbé par la résistance corresponde à ce que peut produire le panneau.
Imaginons que l’équilibre se trouve vers 8V (valeur donné totalement au pif)
comme P = U²/R, la résistance va dissiper 17W à la place des 40W qu'elle pourrait si elle avait la valeur adaptée (6.17ohms), ça fait donc 57% de production perdue
Sur un champ de 10.000Wc ça fait un paquet de kWh de chauffage de perdu ça... Et c'est des situations que tu auras plus souvent en hiver, quand tu as justement besoin de chauffage et donc d'optimiser au mieux la production, plutôt qu'en été ou on se moque complètement d'avoir un rendement minable pour chauffer quelque litres d'eau.

Maintenant pour exposer mon idée, si à la place d'avoir 1 seule résistance de 80W, on a à 4 de 20W
Quand le panneau ne peut produire que 40W on en met que 2 en route, on a alors bien 40W de chauffage et pas seulement 15. Et quand il ne peut produire que 20W, on en met qu'une, etc...

Alors bien sûr, c'est des chiffres qui n'ont pas de base réelle, c'est une estimation. Il faudrait faire des essais pour voir comment se comporte la tension de sortie d'un panneau dans de telles circonstances mais je ne dois pas être bien loin de la vérité.


Retourner vers « 12v et sites isolés »