interrupteur éclairage courant continu


Vous pensez être victime d'une arnaque au photovoltaïque ?
http://victime-photovoltaique.fr/


sol
Messages : 6
Enregistré le : 03 avr. 2009 01:00
Departement/Region : 37
Professionnel PV : non

interrupteur éclairage courant continu

Messagepar sol » 12 juil. 2013 13:24

bonjour

1-Quelle sont les distributeurs pour se fournir en interrupteur éclairage en COURANT CONTINU en 12-24-48V

2-Est-ce que les interrupteurs d'éclairage du commerce en 230 V peuvent convenir?N'y a t-il pas un risque d'incendie?

bonne journée

philtron
Membre GPPEP
Membre GPPEP
Messages : 726
Enregistré le : 07 mars 2012 14:46
Departement/Region : 33
Professionnel PV : non
Localisation : Lesparre Médoc
Contact :

Re: interrupteur éclairage courant continu

Messagepar philtron » 12 juil. 2013 14:16

Bonjour
tu peux bien sûr utiliser les inter 230V pour du 12 ou 24V aucun soucis. Pour les garder en vie plus longtemps si tu t'y connais un tout petit peu c'est de mettre une capa de 0.47µf (63V à 160V) au bornes de l’interrupteur (ou relié aux 2 fils que tu amèneras). Cela joue le même rôle que la capa qui éxistait aux bornes des vis platinées des anciennes voitures.
Ma fiche BDPV Image

Mes records 20.1Kwh le 3/06/2013 et le plus bas 0.6kwh le 18/01/2013 --- Pointe maxi sortie onduleur 3187wh en octobre 2015

JujuY
Modérateur
Modérateur
Messages : 7787
Enregistré le : 13 juil. 2009 01:00
BDPV : jujuy
Departement/Region : 69
Professionnel PV : Non
Localisation : 69 / Rhône

Re: interrupteur éclairage courant continu

Messagepar JujuY » 12 juil. 2013 16:31

philtron a écrit :Bonjour
tu peux bien sûr utiliser les inter 230V pour du 12 ou 24V aucun soucis.
Je suis d'un avis plus mitigé, car le contact de ces interrupteurs n'est pas défini pour couper du courant continu mais du courant alternatif 50 Hz. En cas de sinistre, un assureur peut très bien refuser toute indemnisation :(
Pour les garder en vie plus longtemps si tu t'y connais un tout petit peu c'est de mettre une capa de 0.47µf (63V à 160V) au bornes de l’interrupteur (ou relié aux 2 fils que tu amèneras). Cela joue le même rôle que la capa qui éxistait aux bornes des vis platinées des anciennes voitures.
Surtout pas, car le rôle du condensateur aux bornes des vis platinées c'était d'amortir l'oscillation du courant lors de la coupure, généré par l'inductance de la bobine d'allumage. Si la charge n'est pas inductive (par exemple des leds), la mise en place d'un condensateur est, au contraire, néfaste à la durée de vie de l'interrupteur, car le condensateur se charge à la tension à vide du circuit et se décharge brutalement lors de la fermeture du circuit (contact) en créant un pic de courant additionnel qui dégrade les contacts.
Yves

Remarque : L'ensemble de mes propos est personnel et mes interventions en tant que modérateur sont vertes ou rouges

Image Prod. jour maxi : 65,59 kWh, 22/06/12, Puis. maxi sur 1 min : 10,02 kW, 06/05/12
Firmware ond. SMA : 3.01, ConsoSpy : version HW 2.5, SuiviConsoSpy 2.1.2429(RC4)

philtron
Membre GPPEP
Membre GPPEP
Messages : 726
Enregistré le : 07 mars 2012 14:46
Departement/Region : 33
Professionnel PV : non
Localisation : Lesparre Médoc
Contact :

Re: interrupteur éclairage courant continu

Messagepar philtron » 12 juil. 2013 18:07

JujuY a écrit :Surtout pas, car le rôle du condensateur aux bornes des vis platinées c'était d'amortir l'oscillation du courant lors de la coupure, généré par l'inductance de la bobine d'allumage. Si la charge n'est pas inductive (par exemple des leds), la mise en place d'un condensateur est, au contraire, néfaste à la durée de vie de l'interrupteur, car le condensateur se charge à la tension à vide du circuit et se décharge brutalement lors de la fermeture du circuit (contact) en créant un pic de courant additionnel qui dégrade les contacts.


Erreur la capa était là non pas pour limiter les oscillations (car elle sont dûes à l'effet selfique de la bobine) mais pour protéger les vis platinées.
En effet sans cette capa, les vis se bouffent à vitesse grand V et tu n'aurais jamais pu faire 1000km sans capa. Donc la capa est là pour annuler l'étincelle créé par l'ouverture des vis platinées qui à la longue se bouffe à cause de la châleur dégagée (un peu comme de la soudure à l'arc)
Et si, il peut mettre du continu sur ses inter, les fréquences sont tout simplement beaucoup moins créatrice d'étincelles destructrices. C'est pour ça que j'ai dis de mettre une capa à 10centimes.
La charge du condo comme tu dis se charge à la coupure de l'inter, en fait il absorbe l'énergie (de l'étincelle)
Et lors de la fermeture de l'inter, la tension ne s'ajoute pas à la tension du circuit puisque la capa est courcuitée. Et non il n'y a pas des ampères dans cette capa, surtout de la tension donc aucun risque pour l'inter. C'est même plus compliqué que ça
Ma fiche BDPV Image

Mes records 20.1Kwh le 3/06/2013 et le plus bas 0.6kwh le 18/01/2013 --- Pointe maxi sortie onduleur 3187wh en octobre 2015

JujuY
Modérateur
Modérateur
Messages : 7787
Enregistré le : 13 juil. 2009 01:00
BDPV : jujuy
Departement/Region : 69
Professionnel PV : Non
Localisation : 69 / Rhône

Re: interrupteur éclairage courant continu

Messagepar JujuY » 12 juil. 2013 21:13

Visiblement la commutation en courant continu ne semble pas faire partie de ton domaine...

Pa exemple l'énergie accumulée dans le condensateur (en 0,5 x C x V²) est dissipée de manière quasi instantanée sous la forme d'un courant de crête dont la valeur est uniquement limitée par la résistance des connexions entre le condensateur et le contact. Le contact se détériore...
Yves

Remarque : L'ensemble de mes propos est personnel et mes interventions en tant que modérateur sont vertes ou rouges

Image Prod. jour maxi : 65,59 kWh, 22/06/12, Puis. maxi sur 1 min : 10,02 kW, 06/05/12
Firmware ond. SMA : 3.01, ConsoSpy : version HW 2.5, SuiviConsoSpy 2.1.2429(RC4)

Avatar du membre
jlj83
Membre GPPEP actif +
Membre GPPEP actif +
Messages : 1892
Enregistré le : 14 juil. 2009 01:00
BDPV : jlj83
Departement/Region : 83
Localisation : Var - 83136 Rocbaron

Re: interrupteur éclairage courant continu

Messagepar jlj83 » 12 juil. 2013 21:23

bonsoir,

mes cours en électricité se résumant aux fondamentaux ''U=RI'' ''P=UI'' etc ...
j"ai du mal avec le DC et les capa ....

pour avancer et sans remettre en cause les connaissances de ''JujuY'' et ''philtron'',
il faudrait l'avis d'un troisième homme....
Mon installation : 14 Sanyo HIP210NKHE5, onduleur SMA SB3000TL20 , bac acier solarSIT

Ma production en direct avec JSR : http://jlj83roc.pagesperso-orange.fr/

Comment mener à bien son projet Photovoltaïque

Ma fiche BDPV Image Membre : Image

philtron
Membre GPPEP
Membre GPPEP
Messages : 726
Enregistré le : 07 mars 2012 14:46
Departement/Region : 33
Professionnel PV : non
Localisation : Lesparre Médoc
Contact :

Re: interrupteur éclairage courant continu

Messagepar philtron » 12 juil. 2013 23:12

La détérioration ne se fait pas à la fermeture mais à l'ouverture des contacts.
Je n'y connais peut être rien... mais je ne suis pas nul avec mes 32 ans d'électronique et je pense savoir de quoi je parle
Ma fiche BDPV Image

Mes records 20.1Kwh le 3/06/2013 et le plus bas 0.6kwh le 18/01/2013 --- Pointe maxi sortie onduleur 3187wh en octobre 2015

sol
Messages : 6
Enregistré le : 03 avr. 2009 01:00
Departement/Region : 37
Professionnel PV : non

Re: interrupteur éclairage courant continu

Messagepar sol » 12 juil. 2013 23:43

bonsoir

Merci pour votre expertise, mais je souhaite des précisions :

1-L'utilisation d'un interrupteur d'éclairage normalisé 230V est faisable sans incendie pour une installation photovoltaique DC 12 ou 24V?


2-La mise en place de la capacité sur un interrupteur d'éclairage normaisé 230V avec une capacité aux bornes est-elle dangereuse?

merci

JujuY
Modérateur
Modérateur
Messages : 7787
Enregistré le : 13 juil. 2009 01:00
BDPV : jujuy
Departement/Region : 69
Professionnel PV : Non
Localisation : 69 / Rhône

Re: interrupteur éclairage courant continu

Messagepar JujuY » 13 juil. 2013 01:20

philtron a écrit :La détérioration ne se fait pas à la fermeture mais à l'ouverture des contacts.
Hélas les contacts se détériorent dans les deux situations. Pour affirmer cela, j'ai procédé à des tests de longue durée sur des contacts de relais soumis à des tensions continues. Je sais comment "tuer" un contact en 3000 manœuvres ou bien lui permettre de supporter, sans défaillance, 60 millions de manœuvres avec une faible variation de la charge pilotée
Je n'y connais peut être rien... mais je ne suis pas nul avec mes 32 ans d'électronique et je pense savoir de quoi je parle
J'ai aussi un nombre respectable de dizaines d'années dans l'électronique, et cela dépend si on inclut ou non les années d'études :) mais je frôle les 40 ans

Mais la commutation du courant continu, ce n'est pas de l'électronique classique, et cela fait partie de la pire vacherie qui existe...
Yves

Remarque : L'ensemble de mes propos est personnel et mes interventions en tant que modérateur sont vertes ou rouges

Image Prod. jour maxi : 65,59 kWh, 22/06/12, Puis. maxi sur 1 min : 10,02 kW, 06/05/12
Firmware ond. SMA : 3.01, ConsoSpy : version HW 2.5, SuiviConsoSpy 2.1.2429(RC4)

JujuY
Modérateur
Modérateur
Messages : 7787
Enregistré le : 13 juil. 2009 01:00
BDPV : jujuy
Departement/Region : 69
Professionnel PV : Non
Localisation : 69 / Rhône

Re: interrupteur éclairage courant continu

Messagepar JujuY » 13 juil. 2013 01:24

sol a écrit :bonsoir

Merci pour votre expertise, mais je souhaite des précisions :

1-L'utilisation d'un interrupteur d'éclairage normalisé 230V est faisable sans incendie pour une installation photovoltaique DC 12 ou 24V?
Oui c'est faisable mais non spécifié. Il faut donc prendre une marge importante sur le courant commuté, comme un coefficient 3 par exemple (limité à 2 A, un interrupteur classique de 6 A)
2-La mise en place de la capacité sur un interrupteur d'éclairage normaisé 230V avec une capacité aux bornes est-elle dangereuse?
C'est strictement inutile, car cela augmente la détérioration du contact sans apporter de gain significatif par ailleurs
Yves

Remarque : L'ensemble de mes propos est personnel et mes interventions en tant que modérateur sont vertes ou rouges

Image Prod. jour maxi : 65,59 kWh, 22/06/12, Puis. maxi sur 1 min : 10,02 kW, 06/05/12
Firmware ond. SMA : 3.01, ConsoSpy : version HW 2.5, SuiviConsoSpy 2.1.2429(RC4)

Avatar du membre
ConsoSpy
Professionnel PV
Professionnel PV
Messages : 499
Enregistré le : 23 déc. 2007 01:00
Departement/Region : Vienne
Professionnel PV : Oui
Localisation : 86
Contact :

Re: interrupteur éclairage courant continu

Messagepar ConsoSpy » 13 juil. 2013 01:25

Bonjour sol,

sol a écrit :1-L'utilisation d'un interrupteur d'éclairage normalisé 230V est faisable sans incendie pour une installation photovoltaique DC 12 ou 24V?


Le principal dans l'utilisation d'un interrupteur est le respect de l'intensité maximal que peut supporter l'interrupteur. Si votre interrupteur peut supporter 10A (soit 10 ampères), vous ne pourrait mettre en série un élément ne dépassant pas 10A.

Si vous êtes en 24V, cela fait 240W ( Puissance = Tension * Intensité ).
Si vous êtes en 12V, cela fait 120W.

Attention tout de même, les intensités maximales inscrites sur les interrupteurs sont, généralement, des intensités extrêmes (c'est à dire très occasionnellement, ou plutôt "capable d'encaisser que quelques fois"). Partez du principe de ne pas dépasser la moitié de l'intensité inscrite pour être tranquille.

sol a écrit :2-La mise en place de la capacité sur un interrupteur d'éclairage normaisé 230V avec une capacité aux bornes est-elle dangereuse?


N'utilisez pas de condensateur en parallèle des interrupteurs. Sans parler de la possible mise en place dans le mauvais sens, provoquant la destruction du condensateur lors de la mise sous tensions (dans le cas d'un condensateur polarisé), il inutile de faire cela si vous respecter l'intensité (avec marge) de l'interrupteur.

Le condensateur, tel que évoqué par philtron, était dans le but d'encaisser les retours de tensions des bobines lorsqu'elles ne sont plus alimentées (soit plusieurs fois "alimentation - coupure " par seconde dans un moteur).

Là, ce n'est pas du tout votre cas. Vous allumez, et plusieurs minutes, heure après, vous éteignez.

Pour JujuY, si le condensateur est en parallèle de l'interrupteur, il se videra à la fermeture, provoquant une augmentation du courant (mais disons de quelques uA pour quelques micro-seconde). Je ne vois pas en quoi un condensateur peut aider à supprimer les arcs.

De toute façon si vous utilisez un interrupteur, c'est pour de la lumière (dites moi si je me trompe). Ce ne sera pas un moteur, donc les arcs électrique seront très limités.

Cordialement.
Présentation PRO ConsoSpy : http://forum-photovoltaique.fr/viewtopic.php?f=76&t=14221
Devenez acteur de votre production d'électricité et de votre consommation avec ConsoSpy !
Image

JujuY
Modérateur
Modérateur
Messages : 7787
Enregistré le : 13 juil. 2009 01:00
BDPV : jujuy
Departement/Region : 69
Professionnel PV : Non
Localisation : 69 / Rhône

Re: interrupteur éclairage courant continu

Messagepar JujuY » 13 juil. 2013 01:35

ConsoSpy a écrit :Pour JujuY, si le condensateur est en parallèle de l'interrupteur, il se videra à la fermeture, provoquant une augmentation du courant (mais disons de quelques uA pour quelques micro-seconde).
Hélas la valeur du courant peut atteindre des ampères et arrache des particules sur les surfaces de contact en regard (transfert de matière ou évaporation de matière). La nature des contacts (différentes couches superposées en fonction des caractéristiques attendues) est très variable et non documentée par les fournisseurs d'interrupteurs
Yves

Remarque : L'ensemble de mes propos est personnel et mes interventions en tant que modérateur sont vertes ou rouges

Image Prod. jour maxi : 65,59 kWh, 22/06/12, Puis. maxi sur 1 min : 10,02 kW, 06/05/12
Firmware ond. SMA : 3.01, ConsoSpy : version HW 2.5, SuiviConsoSpy 2.1.2429(RC4)

Avatar du membre
ConsoSpy
Professionnel PV
Professionnel PV
Messages : 499
Enregistré le : 23 déc. 2007 01:00
Departement/Region : Vienne
Professionnel PV : Oui
Localisation : 86
Contact :

Re: interrupteur éclairage courant continu

Messagepar ConsoSpy » 13 juil. 2013 01:44

JujuY a écrit :
ConsoSpy a écrit :Pour JujuY, si le condensateur est en parallèle de l'interrupteur, il se videra à la fermeture, provoquant une augmentation du courant (mais disons de quelques uA pour quelques micro-seconde).
Hélas la valeur du courant peut atteindre des ampères et arrache des particules sur les surfaces de contact en regard (transfert de matière ou évaporation de matière). La nature des contacts (différentes couches superposées en fonction des caractéristiques attendues) est très variable et non documentée par les fournisseurs d'interrupteurs


Donc pas de condensateur, pas d'intensité :D
Présentation PRO ConsoSpy : http://forum-photovoltaique.fr/viewtopic.php?f=76&t=14221
Devenez acteur de votre production d'électricité et de votre consommation avec ConsoSpy !
Image

lolus
Messages : 271
Enregistré le : 07 janv. 2012 17:29
BDPV : lolus
Departement/Region : 26
Professionnel PV : non

Re: interrupteur éclairage courant continu

Messagepar lolus » 13 juil. 2013 05:32

arc electrique ou pas je sait pas mais je doute qu'un inter se detruise avec des led faisant maxi 15W branché dessus apres si vous brancher des incdescence 100w peu etre un peu plus mais pour une led de 12w par exemple vous aurai 1ampere/heure en 12v et 0.5 en 24.... Ca devient de la masturbation cerebrale apres.... :D :D :D :D :D

Sincerement j'avait un cabanon qui ete deja sur mon terrain eclairer avec des inter 220v utiliser en 12V et elle a bruler mais pas a cause de ca.... un feu de cheminée
D'ailleur rien n'ete au norme (conduit poele aeration chevetre etc ... ) dans un cabanon bois l'elec ete un peu a l'arache avec une batterie 12v des fil tenus par des pince etc ....... L'expert a jamais verifier quoi que ce soit !!!!!!!meme pas la dimenssion de l'ecart au feut du chevetre ui ete le seul truc qui rester de pas cramer vus qu'il ete en beton !!!!! Y'avais meme pas de permis et on ma tout indemniser sur photos car aucune facture !

Forhorse
Messages : 766
Enregistré le : 02 févr. 2010 01:00
Localisation : 77

Re: interrupteur éclairage courant continu

Messagepar Forhorse » 13 juil. 2013 10:28

Je n'ai pas x dizaine d'années d’électronique derrière moi, mais perso j'aurais plutôt tendance à penser comme JujuY.
Je ne vois pas en quoi un condensateur en parallèle au contact peut améliorer quoi que ce soit au niveau de la formation de l'arc.
Sur un circuit fortement inductif comme une bobine haute tension OK, ça a du sens.
Mais sur une charge résistive (lampe à incandescence) ou même déjà capacitive (LED, fluocompact) je ne vois pas l’intérêt.
Au pire, on met plutôt une diode de roue libre au borne du récepteur...
Mais bon, effectivement, si c'est pour une lampe à LED de quelque watts, n'importe quelle interrupteur domestique caractérisé pour 10A tiendra quelques années ! Pas la peine de se prendre la tête. Et pour des puissance plus importante, on peut relayer avec des relais type "automobile" qui eux sont fait pour commuter du courant continu sous des intensités importantes.

silicium81
Membre GPPEP
Membre GPPEP
Messages : 1822
Enregistré le : 04 mars 2009 01:00
Localisation : 81

Re: interrupteur éclairage courant continu

Messagepar silicium81 » 13 juil. 2013 10:47

Jujuy a raison. Le condensateur limitait la montée en tension aux bornes du rupteur et ne doit pas être mis ici.
Producteur d'électricité depuis le 17-08-2009 2940Wc en Rec Solar, SMA3000 TL-20, Intersole
+ 14,4kWc en Sunpower, SMA7000HV, Bac Acier (20 MWh produits par an)
ma fiche BDPV 2940Wc
ma fiche BDPV 14400Wc

philtron
Membre GPPEP
Membre GPPEP
Messages : 726
Enregistré le : 07 mars 2012 14:46
Departement/Region : 33
Professionnel PV : non
Localisation : Lesparre Médoc
Contact :

Re: interrupteur éclairage courant continu

Messagepar philtron » 13 juil. 2013 11:41

Forhorse a écrit :Mais sur une charge résistive (lampe à incandescence) ou même déjà capacitive (LED, fluocompact) je ne vois pas l’intérêt.
Au pire, on met plutôt une diode de roue libre au borne du récepteur...

l'histoire de la roue libre est bien autre chose, c'est pour éviter que la tension inverse dû à un élément selfique retourne vers la logique de commande.

Pour consoSpy
dans le cas d'un branchement de capa aux bornes de l'inter il n'y a aucune possibilité de la mettre à l'envers car sur ce montage on utilise uniquement des capa non polarisées.

Je me demande bien pourquoi les articles électrique de qualité, comme des amplis, télé ou autres utilise bel et bien ce genre de montage sur leur interrupteur...
Ma fiche BDPV Image

Mes records 20.1Kwh le 3/06/2013 et le plus bas 0.6kwh le 18/01/2013 --- Pointe maxi sortie onduleur 3187wh en octobre 2015

crolles
Professionnel PV
Professionnel PV
Messages : 4922
Enregistré le : 03 mars 2008 01:00
BDPV : crolles
Departement/Region : 38
Professionnel PV : Ancien BE - Retraité
Localisation : 38/Isère

Re: interrupteur éclairage courant continu

Messagepar crolles » 13 juil. 2013 11:57

Parce qu'en général il y a un transformateur en aval de l'interrupteur..
Couper un circuit comportant un élément selfique provoque une surtension importante (et brève) aux bornes de l’interrupteur.
La capa permet de maintenir une tension nulle ou faible au moment du décollement du contact.
Cdlt
:sun:
A présent bénévole pour les Centrales Villageoises du Grésivaudan Grési21 : viewtopic.php?f=76&t=12910&start=20 et https://gresi21centralesvillageoises.com/
Sur BDPV depuis Fev 2008 http://www.bdpv.fr/fiche_utilisateur.php?util=crolles

philtron
Membre GPPEP
Membre GPPEP
Messages : 726
Enregistré le : 07 mars 2012 14:46
Departement/Region : 33
Professionnel PV : non
Localisation : Lesparre Médoc
Contact :

Re: interrupteur éclairage courant continu

Messagepar philtron » 13 juil. 2013 15:17

Oui tout à fait mais maintenant dans les télé ou autres il n'y a plus le transfo, c'est une alim à découpage (sauf pour les vrais amplis) et c'est d'abord l'électronique qui est alimenté avant le transfo de l'alim à découpage.
Mais bon, capa ou pas capa... comme il a été dit plus haut, avec les puissances demandées, nul problème même sans capa
Ma fiche BDPV Image

Mes records 20.1Kwh le 3/06/2013 et le plus bas 0.6kwh le 18/01/2013 --- Pointe maxi sortie onduleur 3187wh en octobre 2015

sol
Messages : 6
Enregistré le : 03 avr. 2009 01:00
Departement/Region : 37
Professionnel PV : non

Re: interrupteur éclairage courant continu

Messagepar sol » 14 juil. 2013 11:48

Finalement peux t-on utiliser des interrupteurs d'éclairage 50hz-230v dans des installations 12-24v PV isole SANS RISQUE INCENDIE?

bonne journée


Retourner vers « 12v et sites isolés »