Présentation depart

Avant de pouvoir poster un message, vous devez faire une présentation dans cette section, comme indiqué ici : Charte du Forum


depart
Messages : 12
Enregistré le : 16 mai 2019 12:12
Departement/Region : 33
Professionnel PV : Non

Présentation depart

Messagepar depart » 16 mai 2019 12:18

Hello

Je rejoins le forum suite à la mise en place - il y a quelques années - d'une petite installation PV principalement à base de récup (panneaux déclassés, démontés d'install précédentes...) pour tester, mettre un pied dans le système, avoir une idée du fonctionnement, de ce qu'il est possible de faire...
J'ai maintenant un peu plus d'expérience et de production, je suis donc en train de me bricoler mon routeur "made by moi-même" pour injecter le surplus de production dans mon cumulus. J'ai un système fonctionnel mais je cherche toujours à améliorer.

Je pourrai en parler un peu plus, et surtout je viens aussi à la pêche aux infos pour régler certains problèmes.

Avatar du membre
laurent35000
Modérateur
Modérateur
Messages : 11547
Enregistré le : 04 avr. 2008 01:00
BDPV : laurent35000
Departement/Region : 35
Professionnel PV : non
Localisation : 35 / ille et vilaine / bretagne
Contact :

Re: Présentation depart

Messagepar laurent35000 » 16 mai 2019 12:40

Bonjour et bienvenue , un précurseur du routage....
Remarque:mes interventions en tant que modérateur sont verte ou rouge
Ma fiche BDPV ImageMembre du ImageMa production en liveImage

alexi92
Professionnel PV
Professionnel PV
Messages : 8268
Enregistré le : 04 août 2010 17:50
Departement/Region : 92

Re: Présentation depart

Messagepar alexi92 » 16 mai 2019 12:45

Bonjour et bienvenue

les routeurs deviennent à la mode :lol: :lol: va y avoir de la concurrence :sun: :sun:

CDLT

B.T

Regismu
BDPV
BDPV
Messages : 27762
Enregistré le : 10 juil. 2009 01:00
BDPV : regismu
Departement/Region : 13
Professionnel PV : non
Localisation : 13

Re: Présentation depart

Messagepar Regismu » 16 mai 2019 13:52

Bonjour

Bienvenu sur le forum :sun:

c'est un bon ..départ :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen:

pas de fiche BDPV de ton installation ? : https://www.bdpv.fr/fr/
******* Signature non conforme, merci de lire la Charte avant d'en refaire une *******

depart
Messages : 12
Enregistré le : 16 mai 2019 12:12
Departement/Region : 33
Professionnel PV : Non

Re: Présentation depart

Messagepar depart » 17 mai 2019 09:32

Pas de fiche BDPV non, en tout cas pas pour l'instant.

Précurseur du routage certainement pas, mais disons que j'ai toujours voulu optimiser l'utilisation de ma petite production et que ça me semblait logique d'injecter le surplus dans le cumulus.
J'ai bricolé dans mon coin, en pêchant des idées à droite à gauche, en utilisant ce que j'avais déjà...
Je ne sais pas si ça mérite un sujet dédié quelque part, notamment parce que les solutions que vous avez mis en place sont plus efficaces, que mon bricolage repose sur pas mal de spécificités propres à mon installation, mais je peux déjà rapidement décrire le principe :

Plutôt qu'un ATmega/arduino de base, j'utilise un module ESP8266, qui a la propriété (outre de ne coûter que quelques euros), d'être nativement communiquant en wifi, l'installation près du chauffe eau est donc facilitée.
Ca me permet également de faire des appels HTTP à des services extérieurs pour récupérer des informations, notamment issues de toute la partie domotique de ma maison.
Même chose, même si pour l'instant je n'en ai pas eu besoin, je pourrai très bien envoyer des ordres ou récupérer des infos de "l'arduino" (on va l'appeler comme ça, le code est commun) en http et donc communiquer avec lui plus librement, parce qu'une fois dans un coin dans un boitier derrière le cumulus c'est pas exactement pratique de récupérer des infos.
Pour la variation de puissance, j'utilise un dimmer Robotdyn. La version "2 voies" est prévue pour faire passer 10A avec des pics à 16A. On est à peu près dans les clous pour mon cumulus (2400W), j'évite juste de régler le dimmer à 100% et ça fait l'affaire.

Après pour la régulation, détection de l'injection c'est là où c'est plus compliqué, actuellement je me base sur la téléinfo dont je stocke les remontées dans une base de données perso (ma domotique repose moitié sur Domoticz, moitié sur du code php et une base mysql made by moi-même). Le souci c'est bien entendu l'absence de remontée de la puissance instantanée en watts. On a bien l'intensité, mais à l'ampère près c'est inutilisable. la puissance en VA est inutilisable (genre typiquement quand je produis en solaire, j'ai 500VA pour 0W réel)... donc je fais des calculs de différence d'index, avec les problèmes associés à la faible variation d'index sur les faibles puissances. Donc entre 0 et 60W il n'y a pas de granularité, et j'ai en gros une minute de décalage entre la réalité et l'intensité de ma consigne de "chauffe" du cumulus.

J'ai délégué le maximum de calculs à ma domotique (code php), en gros toutes les X secondes mon arduino appelle ma page php sur mon serveur domotique, ce code récupère toutes les infos qui vont bien (température de l'eau, heures pleines ou creuses, téléinfo, valeur précédente du dimmer...) et retourne à l'arduino la valeur à laquelle il doit régler le dimmer.
Je peaufine tranquillement le code pour essayer d'optimiser l'injection et la gestion des températures : j'aimerai bien à terme pouvoir chauffer autant que possible en "solaire" (quitte à monter l'eau à 70°C) et n'apporter un appoint en électricité du réseau que pour assurer une température minimale (genre 40 ou 45°C).. sauf si ça fait trop longtemps que l'eau n'est pas monté au dessus de 60-65°C (légionelle...).

J'ai rencontré pas mal de problèmes, le premier c'est que mon cumulus (clone GSB d'un Thermor/Atlantic résistance stéatite/anode ACI) a un thermostat électronique + des relais, relais qui ne se déclenchent pas en dessous d'une certaine intensité (si je règle mon dimmer à 5% par exemple, il ne se passe rien), par contre une fois un certain seuil passé je peux redescendre, ça fonctionne toujours. il a donc fallu que j'adapte le code de l'arduino pour que lors d'un passage de 0 à plus de zéro il fasse un passage par 30% avant de redescendre rapidement... ce qui bien entendu provoque un pic de conso, donc import EDF, donc ça apparait dans la remontée téléinfo, donc à tendance à demander à l'arduino de baisser ensuite sa consigne d'import (avec le risque de repasser à zéro et de recommencer tout ça en boucle)... bref c'est pas simple.

A l'autre bout il y a la tentation de brancher mon dimmer directement aux bornes des résistances (tiges filetées super accessibles)... mauvaise idée car on court-circuite toutes les protections thermiques. Un bug dans mon code m'a valu 8 heures de chauffe à 2400W... de l'eau à 112°C (légère surpression), la fonte d'une partie de l'isolant autour du cumulus, le cramage de la sonde thermique du cumulus (25€, ça va plomber ma rentabilité :evil: ) et surtout une belle frayeur. Bref MAUVAISE idée ! Ne pas remettre entre les mains d'un bidule électronique l'aspect sécurité d'un élément aussi critique/potentiellement dangereux. Bon j'avoue j'ai continué un peu à chauffer mon eau comme ça en attendant de recevoir ma sonde de température de rechange :roll: l'avantage c'est que la fonte du polystyrène autour du lieu ou sont insérées les résistances m'a permis de caser une sonde de température bien plus facilement !!! Faudra que je m'occupe de bourrer de la laine de roche/verre ou réinjecter du polyuréthane un de ces 4.

Là (maintenant que mon cumulus refonctionne normalement) j'en suis à essayer de comprendre (via suivi de température) comment le thermostat se comporte, ça a l'air un peu tordu. J'ai remarqué par exemple hier - premier jour où je le fais refonctionner en mode "normal" (en HC) après plusieurs jours de fonctionnement "bricolage" ou je chauffait l'eau jusqu'à environ 45°C uniquement en me basant sur mon code arduino - qu'il était monté à plus de 70°C lors de sa chauffe initiale (genre entre 22h30 et minuit environ) puis avait refait 2 chauffes en fin de nuit (3h et 6h du matin) mais cette fois en ne remontant qu'à 60°C environ. Cette nuit il a simplement chauffé autour de 60°C.
Est-ce qu'il s'agit d'un cycle anti-légionellose (le manuel n'en parle pas), ou est-ce que c'est simplement lié au fait que la première chauffe partait de plus bas en température (33°C mercredi soir, 51°C jeudi soir) ? pas encore bien compris. C'est quand même un beau bazar, entre l'endroit où on fait la mesure de température (proche ou loin des résistances), la hauteur (plus on monte plus c'est chaud), ... pas évident de s'y retrouver et de décider la température seuil à choisir.
Même chose : hier après-midi je remarque que mon routeur est monté à 100% et que pourtant j'injecte toujours. L'eau était autour d'une cinquantaine de degrés mais le thermostat ne se déclenchait pas ! Il doit y avoir un hystérésis important. J'ai remonté le thermostat à fond et là ça a chauffé. Mais du coup pas sûr par exemple qu'on puisse atteindre 70°C en "solaire" ainsi. Je me pose aussi la question de la durée de vie des relais du cumulus : sur des journées avec beaucoup de nuages, ou avec une présence humaine forte à la maison (four, plaque induction, cafetière, éclairage...) les relais risquent de passer leur temps à faire du on/off toutes les quelques minutes... (en cas de casse, compter 100 euros la carte complète pour le cumulus... ça risque de bousiller pas mal le ROI)

Image

Bref (j'ai fait long désolé) mais disons que je bricole beaucoup, ça permet de découvrir, d'apprendre... on fait des erreurs, mais c'est également très satisfaisant d'arriver à quelque chose de fonctionnel tel que chauffer son eau à partir de quelques panneaux de récup, quelques composants et un peu de temps de cerveau 8-)


Retourner vers « Présentation des membres »