Coupure EDF => Pas d'electricite photovoltaique



Regismu
Membre GPPEP actif +
Membre GPPEP actif +
Messages : 22017
Enregistré le : 10 juil. 2009 01:00
BDPV : regismu
Departement/Region : 13
Professionnel PV : non
Localisation : 13
Contact :

Re: Coupure EDF => Pas d'electricite photovoltaique

Messagepar Regismu » 08 avr. 2011 15:27

à moins d'envisager de produire sur le reseau consommation maison ...et de faire cadeaux du surplus eventuel à EDF .. ;)

olab
BDPV
BDPV
Messages : 4825
Enregistré le : 10 déc. 2008 01:00
Localisation : 40

Re: Coupure EDF => Pas d'electricite photovoltaique

Messagepar olab » 08 avr. 2011 15:47

On sort là du sujet qui est l'impossibilité de produire en l'absence (panne) du réseau EDF ... :mrgreen:
Je déconseille modérément toutes relations avec les sociétés figurant dans cette liste.
ImageMon installationImage

Objectif
Messages : 57
Enregistré le : 27 oct. 2009 01:00
Localisation : 63

Re: Coupure EDF => Pas d'electricite photovoltaique

Messagepar Objectif » 27 sept. 2011 09:10

olab a écrit :On sort là du sujet qui est l'impossibilité de produire en l'absence (panne) du réseau EDF ... :mrgreen:


Il n'est pas impossible de produire avec le réseau coupé, mais il faut seulement un matériel adapté.

Le problème est d'adapter la charge, ie "l'absorption" de l'énergie. Sur le réseau, c'est RTE qui fait le boulot de chef d'orchestre, soit en réglant ou demandant de régler les productions ajustables (hydraulique de réserve, thermique, importations) soit en réglant ou demandant de régler la consommation (tarifs spéciaux, stockage en barrage, exportations, et en dernier recours délestages). Ce travail est résumé ici :
http://fondation.rte-france.com/lang/fr ... e_bord.jsp

Sur un réseau isolé avec batterie, vous verrez que les vendeurs proposent toujours des résistances électriques pour chauffer de l'eau, voire des ampoules, pour absorber le surplus de production quand les batteries sont pleines et que la consommation "naturelle" est nulle. Cette "charge" est le plus souvent mise sur une sortie spécifique du chargeur de batteries.

Quand on veut à la fois injecter sur le réseau et consommer en cas de coupure réseau, il faut un appareil qui régule une "charge" locale et c'est cet appareil qui est rare. Un des seuls industriels à s'intéresser à ce problème et que je connaisse, c'est Studer :
http://www.studer-innotec.com/?n_ulang= ... tallations

Ils ont même proposé un nouveau protocole de gestion des appareils électriques afin que la régulation soit simplifiée :
http://www.studer-innotec.com/upload/te ... nigrid.pdf

Un exemple d'application :
http://www.studer-innotec.com/upload/te ... igrids.pdf

et plus d'informations techniques :
http://www.studer-innotec.com/?cat=whitepapers

Si vous connaissez d'autres initiatives dans ce domaine, je suis preneur :-)

Bonne lecture !

Regismu
Membre GPPEP actif +
Membre GPPEP actif +
Messages : 22017
Enregistré le : 10 juil. 2009 01:00
BDPV : regismu
Departement/Region : 13
Professionnel PV : non
Localisation : 13
Contact :

Re: Coupure EDF => Pas d'electricite photovoltaique

Messagepar Regismu » 27 sept. 2011 09:16

Bonjour Objectif

Il a aussi SMA qui a du materiel mais pour le moment ce genre de materiel serait non homologué en France :?

Il suffit de lire ce post ;)

trebosc
Fondateur GPPEP
Fondateur GPPEP
Messages : 3832
Enregistré le : 23 juil. 2007 01:00
BDPV : trebosc
Departement/Region : 31
Professionnel PV : Non
Localisation : 31 - Midi-Pyrénées
Contact :

Re: Coupure EDF => Pas d'electricite photovoltaique

Messagepar trebosc » 27 sept. 2011 09:22

Je crois aussi me souvenir que l'onduleur ne peut démarrer que s'il a une source d'électricité à la bonne fréquence (désolé de ne pas utiliser le bon vocabulaire, je n'y connais rien :) )
En gros il lui faut de l'électricité en 250V alternatif de bonne qualité.

crolles
Professionnel PV
Professionnel PV
Messages : 4693
Enregistré le : 03 mars 2008 01:00
BDPV : crolles
Departement/Region : 38
Professionnel PV : Ancien BE - Retraité
Localisation : 38/Isère

Re: Coupure EDF => Pas d'electricite photovoltaique

Messagepar crolles » 27 sept. 2011 09:32

Objectif a écrit :
olab a écrit :On sort là du sujet qui est l'impossibilité de produire en l'absence (panne) du réseau EDF ... :mrgreen:


Il n'est pas impossible de produire avec le réseau coupé, mais il faut seulement un matériel adapté.

Le problème est d'adapter la charge, ie "l'absorption" de l'énergie. Sur le réseau, c'est RTE qui fait le boulot de chef d'orchestre, soit en réglant ou demandant de régler les productions ajustables (hydraulique de réserve, thermique, importations) soit en réglant ou demandant de régler la consommation (tarifs spéciaux, stockage en barrage, exportations, et en dernier recours délestages). Ce travail est résumé ici :
http://fondation.rte-france.com/lang/fr ... e_bord.jsp

Sur un réseau isolé avec batterie, vous verrez que les vendeurs proposent toujours des résistances électriques pour chauffer de l'eau, voire des ampoules, pour absorber le surplus de production quand les batteries sont pleines et que la consommation "naturelle" est nulle. Cette "charge" est le plus souvent mise sur une sortie spécifique du chargeur de batteries.

Quand on veut à la fois injecter sur le réseau et consommer en cas de coupure réseau, il faut un appareil qui régule une "charge" locale et c'est cet appareil qui est rare. Un des seuls industriels à s'intéresser à ce problème et que je connaisse, c'est Studer :
http://www.studer-innotec.com/?n_ulang= ... tallations

Ils ont même proposé un nouveau protocole de gestion des appareils électriques afin que la régulation soit simplifiée :
http://www.studer-innotec.com/upload/te ... nigrid.pdf

Un exemple d'application :
http://www.studer-innotec.com/upload/te ... igrids.pdf

et plus d'informations techniques :
http://www.studer-innotec.com/?cat=whitepapers

Si vous connaissez d'autres initiatives dans ce domaine, je suis preneur :-)

Bonne lecture !

Voir SMA Sunny Back-Up
Cdlt
:sun:
Crolles-HNC solar a fermé au 28 fév 2014: viewtopic.php?f=45&t=12910
Sur BDPV depuis Fev 2008 http://www.bdpv.fr/fiche_utilisateur.php?util=crolles

olab
BDPV
BDPV
Messages : 4825
Enregistré le : 10 déc. 2008 01:00
Localisation : 40

Re: Coupure EDF => Pas d'electricite photovoltaique

Messagepar olab » 27 sept. 2011 09:34

trebosc a écrit :Je crois aussi me souvenir que l'onduleur ne peut démarrer que s'il a une source d'électricité à la bonne fréquence (désolé de ne pas utiliser le bon vocabulaire, je n'y connais rien :) )
En gros il lui faut de l'électricité en 250V alternatif de bonne qualité.
Oui, bonne fréquence, bonne tension (pourquoi 250V ?) et impédance suffisamment faible de manière à détecter l'ilotage.

M. Objectif avec ses histoires de réseau isolé avec batteries est complètement hors sujet. Nos installations sont complètement dédiées à la production SUR RÉSEAU, pas à suppléer à son absence pour toutes les raisons longuement évoquées dans le forum et sur le présent fil ! :roll:
Je déconseille modérément toutes relations avec les sociétés figurant dans cette liste.
ImageMon installationImage

OncleBans
Messages : 13
Enregistré le : 02 août 2011 15:03
Departement/Region : 74
Professionnel PV : Non

Re: Coupure EDF => Pas d'electricite photovoltaique

Messagepar OncleBans » 07 déc. 2011 16:07

olab a écrit :Nos installations sont complètement dédiées à la production SUR RÉSEAU, pas à suppléer à son absence pour toutes les raisons longuement évoquées dans le forum et sur le présent fil ! :roll:


En tout ca spas toutes seules...
Un Sunny Island ou un Sunny Backup sont tout à fait capables de gérer une production PV supérieure à la consommation d ela maison...

Désolé si cela a déjà été dit, je n'ai pas le courage de relire les 8 pages...

:sun:

sebbe
BDPV
BDPV
Messages : 5
Enregistré le : 01 sept. 2014 23:49
BDPV : seb_be
Departement/Region : BELGIQUE
Professionnel PV : Non

Re: Coupure EDF => Pas d'electricite photovoltaique

Messagepar sebbe » 02 sept. 2014 17:07

Bonjour à tous,

Initialement, l'électricité est fabriqué par des machines tournantes basée sur le principe de l'électromagnétisme.
Une alternateur de groupe électrogène PEUT être connecté au réseau électrique comme n'importe quelle centrale électrique et injecter de l'énergie dans ce réseau.
Mais pour pouvoir faire ça, il faut :
- un système de couplage avec mesure de la synchronisation appelé "colonne synchro" qui vérifie la concordance de phases en tension et en fréquence.
- un réglage de l'excitation de l'alternateur ajustable afin de régler la tension de sortie du groupe électrogène égale à celle du réseau.
- un réglage de la vitesse du moteur qui permet d'ajuster la fréquence.

Si on imagine un réseau stable sans aucune variation, que l'alternateur tourne à la même vitesse que la fréquence du réseau 50 Hz (donc 3000 tours/min-1 ou 1500 tours/min-1 ou encore 1000 tours/min-1 selon le nombre de paires de poles qui constituent l'alternateur).
J'ai ajusté exactement F réseau = F groupe, U réseau = U groupe, concordance de phases et je couple l'un à l'autre.
IL NE SE PASSE ABSOLUMENT RIEN ! Aucun courant ne circule dans aucun sens !

Pour fournir de la puissance active, je dois (essayer d') augmenter la vitesse du moteur du groupe électrogène. En mettant plus "de gaz", le groupe va produire de l'énergie active, donc des Watts, kW ou MW selon sa puissance.

Et la tension ? Le groupe peut soutenir la tension du réseau ou la corriger à la baisse... C'est la puissance REACTIVE en VAR, kVAR ou MVAR selon la puissance...
Pour changer l'impact du groupe sur le réactif, il faut varier l'excitation de l'alternateur.

Sur un groupe électrogène qui est prévu pour être couplé au réseau, il faut donc pouvoir régler (avec une régulation et des commandes manuelles) la consigne de vitesse/puissance du moteur et l'excitation.

Il est possible que le groupe reçoive de l'énergie du réseau : si le moteur du groupe tombe en panne ou baisse en puissance. A ce moment là, l'alternateur va tourner en moteur. Risque de dégâts au moteur comme à l’alternateur dans ce cas de figure qui se nomme "retour d'énergie". Il existe donc des protections contre le retour d'énergie qui doivent déclencher le couplage du groupe si le courant injecté est nul (ou trop faible selon le réglage des protection) ou négatif.

Ces considérations concernent un groupe couplé sur un réseau grand considéré comme infini. Dans le cas d'un petit réseau comme une maison par exemple, il n'est plus question de fixer la puissance injectée par réglage de la puissance du moteur mais bien de réguler une vitesse fixe quelles que soient les variations de la charge.
C'est aussi le cas de l’îlotage, lorsqu'un groupe couplé au réseau s'isole avec ses consommateurs du réseau suite à un incident réseau par exemple. La régulation doit réagir suffisamment vite pour ne pas provoquer le déclenchement par une protection quelconque, mais aussi la charge en peut pas dépasser la puissance maximale du groupe.
Dans le mode de fonctionnement, l'excitation est ajustée pour tenir la tension du réseau à sa valeur nominale.

Que ce passe-t-il si un onduleur PV est ajouté sur cette petite installation ?

L'onduleur PV quand à lui travaille de manière purement électronique. Il suit la fréquence réseau imposée par le réseau extérieur (ou le groupe électrogène).
Il ajuste son intensité de sortie par phase pour injecter le maximum possible selon l'ensoleillement.

Dans le cas de l'onduleur PV, si le courant injecté dépasse la charge du réseau isolé constitué par votre maison, c'est la tension qui va avoir tendance à monter.
C'est là que les protection de l'onduleur PV entrent en action : interdit de dépasser une valeur maximale... Donc c'est l'onduleur PV qui va s'ajuster seul pour n'injecter que ce qui peut être consommé par des consommateurs.

Si aucun consommateur ne charge le réseau, le groupe va tourner "à vide" et l'onduleur n'injectera rien puisque la moindre tentative fera monter la tension...

Les caractéristiques des protections de l'onduleur sont fixées par des normes Européennes afin d'assurer l'inter-protection onduleur - réseau.

Pour secourir votre maison avec un groupe électrogène ET un onduleur en cas de panne du réseau, il faut :
1. S'isoler du réseau. Le mieux est un inverseur de source qui peut commuter entre le groupe électrogène et le réseau (Genre avec bouton 1-0-2). Ce commutateur inverseur de source doit avoir un courant nominal In suffisant et concerne TOUS LES POLES de votre installation : soit 2 pôles en monophasé ou 4 en triphasé avec neutre.
2. Mettre en service le groupe électrogène et alimenter la maison avec ce groupe. Toutefois, il faut absolument mettre le point neutre du groupe à la terre ou encore le fil qui correspond normalement au neutre de l'installation en cas de monophasé. Ceci est indispensable pour faire fonctionner un onduleur PV ! Le branchement du groupe doit soit passer par le différentiel général existant (inverseur de source avant ce différentiel), soit disposer de son propre différentiel pour protéger l'utilisateur de toute perte de courant.
3. Mettre en service l'onduleur (donc le connecter au groupe et à l'installation). Si possible, avoir une charge (des consommateurs) afin d'assurer une stabilité minimale du système.

Le groupe électrogène peut être remplacé par un onduleur sur batteries comme Sunny Island ou un autre onduleur. La solution proposée par SMA remplace l'inverseur de source manuel par un système automatique (qui passe tout de même par 5 secondes sans électricité au moment de la panne).
Enfin, un inverseur de source automatique peut être employé mais c'est plus complexe et plus cher...

Donc pour conclure, OUI, il est possible de faire fonctionner son onduleur PV sur groupe électrogène sans "tout griller".

Seb,
Chef d'équipe de Quart à l'exploitation d'une centrale électrique de 1000 MW...

tnarual
Messages : 5
Enregistré le : 08 mai 2015 09:45
Departement/Region : Landes
Professionnel PV : non

Re: Coupure EDF => Pas d'electricite photovoltaique

Messagepar tnarual » 08 mai 2015 15:10

Bonjour, je suis tout nouveau sur le forum.
Je viens de lire attentivement les questions et remarques qui figurent dans ce sujet.
Le problème évoqué n'est cependant pas tout à fait le mien mais devrait intéresser quelques pationnés des économies.
Dans l'hypothèse (réelle pour moi) où je veux utiliser les kWh PV pour (lorsque rien d'autre ne fonctionne) chauffer ma piscine (petite 33 m3 - pour rallonger la saison de baignade) ou pour un radiateur d'appoint 1,5 kW en demi saison et même l'hiver pour soulager la PAC, je n'ai pas de problème de stabilité de la fourniture, (pour faire de la chaleur je prends ce que mon toit me fournit !) mais je ne veux pas (en aucun cas), que ces consommateurs soient alimenté par EDF (ils m'ajoutent simplement du confort et ne doivent pas allourdir ma facture) que se passe t'il ?
Il faut en effet que je reste alimenté pour garder la synchronisation phase, fréquence et tension, sinon mes micro onduleurs (M250) ne produiront pas alors que je n'ai que faire de la réinjection réseau (en étant complètement découplé du réseau cela se révèle impossible et constitue donc une atteinte aux libertés avec un prétexte majeur celui de la sécurité, par ailleurs compréhensible ... mais il y a des moyens).
Je n'ai pas l'intention de me faire payer l'énergie de source PV que je ne consommerai pas, à moi de m'organiser pour consommer le max de l'énergie PV créée !
Si c'est juste un problème de "pseudo couplage" il est possible d'utiliser un simple transformateur monophasé 100 VA (rapport 1/1) par exemple (primaire EDF derrière les protections d'usage et secondaire en parallèle sur la ligne des consommateurs après les protections) - ces consommateurs ne sont pas reliés au tableau maison alimenté par EDF. Bien évidemment, dans la journée il me faudra commuter la production PV sur le réseau pour faire diminuer ma facture (régimes: isolé / autoconsommation sans revente du surplus) deux contacteurs feraient le job ... (exemple par défaut: couplage synchro et production au tableau EDF de 18h à 13h50 le lendemain puis pseudo isolé de 13h50 à 18h ... et dommage si, au lieu de délivrer 2,5 kWh à ma piscine je n'en délivre que 1.1 les jours nuageux, dans ce cas ce qui est pris ne doit pas être complèté par le réseau.
Qu'en pensent les experts ? - Avec des cos phi extrêmement proche de 1 (résistances quasi pures) il ne devrait pas y avoir de problème.
La solution (transfo pour synchro) sera essayée. Pour l'instant j'attends mes 2650 Wc et mes 10 x M250 - Enphase- (pas encore dans le camion mais cela ne saurait tarder !)
J'aimerai bien savoir si c'est le système "Envoy" (supervision ???) qui est chargé de transmettre les infos de couplage (et de maintient) ou si c'est simplement et classiquement la mise en parallèle du réseau EDF sur les micro onduleurs ???
Merci de votre patience de lecteur ! (j'aurais en retour la patience de lire toutes vos réponses ...)

Regismu
Membre GPPEP actif +
Membre GPPEP actif +
Messages : 22017
Enregistré le : 10 juil. 2009 01:00
BDPV : regismu
Departement/Region : 13
Professionnel PV : non
Localisation : 13
Contact :

Re: Coupure EDF => Pas d'electricite photovoltaique

Messagepar Regismu » 08 mai 2015 15:32

tu part bien mais tu "finis" mal :D

pourquoi faire une "usine à gaz" alors que le principe est très simple

il n'est pas question de se découpler du réseau à un moment de la journée .. si tu produis plus que ce que tu consommes tu en feras cadeau à edf .. sinon tu consommeras normalement

comme tu l'as dit: à toi d’équilibrer tes consommations au maximum pour en donner le moins possible

comment fais tu pour ton ECS ?

flen42
Professionnel PV
Professionnel PV
Messages : 2885
Enregistré le : 20 déc. 2009 01:00
BDPV : flen42
Departement/Region : 42
Professionnel PV : installateur
Localisation : 42

Re: Coupure EDF => Pas d'electricite photovoltaique

Messagepar flen42 » 08 mai 2015 19:24

ma réponse tiens compte de l'aspect contractuel avec ERDF :

meme si tu fais une installation reliée sur le réseau intérieur , tu dois déclarer cette installation à ERDF

et mettre en place des onduleurs avec protection de découplage ( DIN VDE 0126 ) ( elle est intégrée aux m215 et non à l'envoy ; l'envoy n'est qu'une passerelle vers internet )

et la convention que tu signera comportera une clause d'engagement de non exportation d'énergie ( ERDF n'a pas le droit juridiquement d'accepter de l'énergie gratuitement );
donc il faut ajouter ( et ce n'est pas inclus en base avec le matériel ENPHASE ) une fonction régulation d'énergie pour les cas ou il y a du soleil donc production mais pas de consommation.

l'autre solution est de faire la même installation mais avec un contrat d'achat en surplus : l’excédent non consommé de production est vendu à EDF AOA.

hors de ces 2 cas, il n'y a pas d'autre alternative en restant dans les clous au niveau contractuel avec ERDF.

Edenguard
Membre GPPEP
Membre GPPEP
Messages : 188
Enregistré le : 15 juin 2015 12:27
Departement/Region : 40
Professionnel PV : Non
Localisation : Landes (40)
Contact :

Re: Coupure EDF => Pas d'electricite photovoltaique

Messagepar Edenguard » 16 juin 2015 15:49

Bonjour,

Merci à tous les participants car c'est super intéressant !

Comme expliqué dans mon topic ici : http://forum-photovoltaique.fr/viewtopic.php?f=25&t=32552, je comptes tester le fonctionnement en ilotage, et donc essayer de simuler EDF pour réveiller les injecteurs réseau.
Je comptes partir sur des injecteurs pur sinus, à travers un petit transfo de sécurité pour commencer, pour éviter de cramer quelque chose.
Je suis aussi sur la conception d'un circuit de basculement automatique pour gérer tout çà, surtout la déconnection automatique EDF, enfin bref çà c’est un confort en quelque sorte.

Par contre concernant la soi-disant tension qui va augmenter et stopper la production PV ou cramer quelque chose, pourquoi ne pas utiliser une résistance de charge, comme pour les éoliennes par exemple ?
Sauf qu’au lieu d’utiliser une simple grosse résistance, donc énergie perdue, on pourrait utiliser la résistance du cumulus.
Un petit circuit PWM et l’histoire est réglée…
Cela permettrait de balancer le surplus photovoltaique dans le cumulus, pour garder une tension de sortie PV stable.(et chauffer l’eau gratos ;) )
Un petit asservissement permettrait de mesurer la tension produite et d’envoyer + ou – de puissance dans le cumulus, ou équivalent, pour réguler la tension .
Je parles de cumulus car le mieux c’est d’utiliser une résistance pure.
On peut aussi imaginer un réchauffeur de piscine électrique par exemple, ou un radiateur.
Mais éviter les pompes à chaleur, car inductif et l’électronique risque de pas trop apprécier non plus le PWM en entrée.

Je suis encore en train d’installer la chose à la maison, je vous tiendrais au courant ;)
Mais pour ma part c’est forcément possible, sans devoir dépenser des milliers d’euros !!!

A+

Avatar de l’utilisateur
ericg
Modérateur
Modérateur
Messages : 4141
Enregistré le : 23 mars 2009 01:00
Localisation : 31

Re: Coupure EDF => Pas d'electricite photovoltaique

Messagepar ericg » 16 juin 2015 16:01

C'est bien compliqué tout celà...je rappelle que pour pouvoir être connecté au reseau, les onduleurs doivent se deconnecter automatiquement en l'absence de celui ci, pour eviter tout probleme lors des interventions d'ERDF...
Remarque : L'ensemble de mes propos est personnel et mes interventions en tant que modérateur sont de couleur verte ou rouge
Image
Ma fiche BDPV - Mon site avec ma prod grace à Jsunnyreports*

Edenguard
Membre GPPEP
Membre GPPEP
Messages : 188
Enregistré le : 15 juin 2015 12:27
Departement/Region : 40
Professionnel PV : Non
Localisation : Landes (40)
Contact :

Re: Coupure EDF => Pas d'electricite photovoltaique

Messagepar Edenguard » 16 juin 2015 16:08

Ce n'est pas compliqué, juste un peu d'électronique :)
Et il n'était pas question de forcer les injecteurs à envoyer dans le réseau qui n'a donc plus de tension, mais de couper physiquement le réseau auparavant comme décrit depuis le début de ce topic...
La modif permettrait juste de pouvoir utiliser ses propres panneaux si panne de secteur, suite à une tempète ou autre, et le tout de manière sécurisée.
Par contre il faudrait donc délester pas mal d'appareils, donc rajouter des relais statiques par exemple à la suite de chaque disjoncteur, pour couper les gros consommateurs si on passe en mode "isolé".
Cela a déjà été proposé, couper donc la machine à laver, lave vaisselle, chauffage..., pour ne garder que le prioritaire : la lumière, les PCs et internet !!!! ;)

Avatar de l’utilisateur
ericg
Modérateur
Modérateur
Messages : 4141
Enregistré le : 23 mars 2009 01:00
Localisation : 31

Re: Coupure EDF => Pas d'electricite photovoltaique

Messagepar ericg » 16 juin 2015 16:44

J'ai repondu sur votre fil. La difficulté principale est qu'un onduleur reseau est fait pour "pousser" un maximum de puissance sur le reseau. Celui ci est capable d'absorber sans (trop) de limites. Dans votre installation "autonome", la charge est variable, et la production aussi...la mise en adéquation va être compliquée...
Vu votre projet, vous seriez mieux avec quelques batteries tampon, sans forcement chercher une autonomie de plusieurs jours. Celà permettrait de gerer plus facilement le process.
Car dans votre projet, vous gerez l'excedent via une resistance pilotée. Mais que se passe-t-il en cas de passage nuageux (frequent dans les cas de coupure du reseau pour tempete)? Plus de production PV, le reseau va consommer ce qui arrive de votre "simulateur" de reseau qui va se mettre en sécurité...

Ca parait très compliqué...
Remarque : L'ensemble de mes propos est personnel et mes interventions en tant que modérateur sont de couleur verte ou rouge
Image
Ma fiche BDPV - Mon site avec ma prod grace à Jsunnyreports*

Edenguard
Membre GPPEP
Membre GPPEP
Messages : 188
Enregistré le : 15 juin 2015 12:27
Departement/Region : 40
Professionnel PV : Non
Localisation : Landes (40)
Contact :

Re: Coupure EDF => Pas d'electricite photovoltaique

Messagepar Edenguard » 22 juin 2015 13:03

Bonjour,

Ce sera compliqué bien sur, mais ce n'est pas impossible ;)

Ayant enfin pu finir l'install de mes panneaux, me suis empressé de tester tout çà.
Je peux donc confirmer moi aussi qu'un onduleur pur sinus réveille bien les onduleurs réseaux.

Par contre il y avait un souci avec mon onduleur pur sinus, c'est que sa tension de sortie montait au démarrage, puis chutait assez rapidement, pour passer à 110V, puis 60V !
Avec une petite pompe de bassin branchée dessus c'est pareil, surement qu'il faut une conso à vide assez importante pour qu'il puisse faire son asservissement de tension de sortie correctement.
Donc en fait la pompe fonctionnait bien 1 secondes ou 2, puis ralentissait vu la chute de tension.

Si on allumait donc l'onduleur réseau après la mise sous tension de l'onduleur pur sinus, vu que la tension « secteur »était assez basse, il ne détectait pas bien la simulation du secteur, et passait en 110V, parfois même en 60 Hz, le bordel quoi.
La solution consistait à d’abord démarrer l'onduleur réseau, attendre ces tests et son passage en mode « écoute », et ensuite démarrer le « simulateur réseau ».
Dans ce cas l’onduleur réseau voit la bonne tension et fréquence et semble générer une bonne tension de 230V, stable, ce qui alimente correctement la pompe à air branchée dessus.
Mais 1 petite minute plus tard, un petit « clac » dans le simulateur et plus rien en sortie, l’onduleur réseau se coupe.

L’onduleur fonctionne toujours très bien, si branché au secteur, par contre le « simulateur » est HS.
Je penses que c’est lié à son mode de fonctionnement, car vu qu’il produisait de moins en moins de tension sur sa sortie, et que l’onduleur réseau continuait à balancer, et bien du coup il n’a pas apprécié.
C’est normal mais par contre le fonctionnement du simulateur est bizarre, surement une bouze comme appareil !
Ou bien il lui faut une charge correcte en sortie, c’est aussi possible, problème de certaines alim à découpage …

Après démontage de l’onduleur pur sinus, il semble qu’il y ai deux transistors de sortie qui sont HS, je vais donc les changer en espérant que ce ne soit que çà le problème 
Concernant la tension de sortie, elle ne s’est pas emballée jusqu’à 260V comme redouté, elle est restée bien gentiment à 230V.
Donc peut être que les onduleurs réseau travaillent sur une avance de phase, et pas sur une augmentation de la tension…

Quoi qu’il en soit, cela semble fonctionner, mais je penses que vu que la tension de sortie merdoie sur le « simulateur réseau », et bien cela l’a endommagé.
Si j’arrives à le réparer je tenterais de nouveau, mais en utilisant une vraie charge en sortie, pour vérifier si la tension chute ou non, avant d’utiliser l’onduleur réseau.
Si la tension cette fois reste stable, je tenterais de nouveau de faire fonctionner le système complet.

Mes explications ne sont peut-être pas assez claires, je vais essayer de faire des schémas, si il y a des curieux dans la salle ;).

A+

Avatar de l’utilisateur
laurent35000
Modérateur
Modérateur
Messages : 5808
Enregistré le : 04 avr. 2008 01:00
BDPV : laurent35000
Departement/Region : 35
Professionnel PV : non
Localisation : 35 / ille et vilaine / bretagne
Contact :

Re: Coupure EDF => Pas d'electricite photovoltaique

Messagepar laurent35000 » 22 juin 2015 13:50

Pas certain que l'onduleur pure sinus accepte de recevoir en sortie la tension généré par l'onduleur PV, d'ou les transistors grillés
Remarque:mes interventions en tant que modérateur sont verte ou rouge
Ma fiche BDPV ImageMembre du ImageMa production en liveImage

Edenguard
Membre GPPEP
Membre GPPEP
Messages : 188
Enregistré le : 15 juin 2015 12:27
Departement/Region : 40
Professionnel PV : Non
Localisation : Landes (40)
Contact :

Re: Coupure EDF => Pas d'electricite photovoltaique

Messagepar Edenguard » 22 juin 2015 14:19

C'est une possibilité bien sur :)
Mais vu que j'ai de gros doutes sur le bon fonctionnement du pur sinus à cause de la tension de sortie qui fluctue bien trop....
Déjà lorsque j'aurais trouvé la parade à cette chute de tension, ce sera moins risqué pour l'onduleur pure sinus, car moins de DDP en retour.
D'un point de vue électronique, je penses quand même qu'il peut encaisser.
Par contre si l'onduleur réseau pousse fort alors que le convertisseur pur sinus veut réduire sa tension de sortie, là il peut y avoir un gros souci.

Voici le principe du pur sinus, de ce que j'ai pu analyser rapidos en ayant démonté le mien :
Un premier convertisseur hache le DC en entrée dans un transfo HF, ensuite c'est redressé et filtré.
Ensuite 4 transistors (dont 2 cramés), forment apparement un pont en H qui envoie le tout sur la sortie.
Il y a un condo alternatif en prime sur la sortie.
Je penses donc qu'ils sont hachés avec un balayage PWM tantot dans un sens, tantot dans un autre, pour simulter une vraie sinusoide à partir d'un courant continu.
Un peu comme l'étage de sortie d'un variateur de fréquence en fait...
Perso je m'attendais à un gros transfo 50HZ mais en fait non, on reste en HF...
Il y a bien sur beaucoup d'électronique là dedans, et un PIC en prime, que l'on peut facilement cloner vu qu'il est sur un support ^^

Petit schéma de l'installation de tests.
Les points nommés "CORM" serviront pour dresser un tableau des mesures et essais.

Image

Edenguard
Membre GPPEP
Membre GPPEP
Messages : 188
Enregistré le : 15 juin 2015 12:27
Departement/Region : 40
Professionnel PV : Non
Localisation : Landes (40)
Contact :

Re: Coupure EDF => Pas d'electricite photovoltaique

Messagepar Edenguard » 22 juin 2015 14:43

Voici le système de tests, surement + parlant que mon blabla précédent ;)

Image


Retourner vers « Branchement EDF »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré