Pour en finir avec la terre des modules



Avatar de l’utilisateur
lr83
Professionnel PV
Professionnel PV
Messages : 2693
Enregistré le : 30 déc. 2007 01:00
Departement/Region : 83
Professionnel PV : Oui
Localisation : 83
Contact :

Re: Pour en finir avec la terre des modules

Messagepar lr83 » 23 oct. 2012 17:44

crolles a écrit :
ericg a écrit :Très certainement une absence de mise à la terre du pole positif, pas du cadre dans le cas qui vous a été rapporté.

En fait les anciens Sunpower qui ont le + a la masse se dégradent si la cadre n'est pas aussi à la masse.
Ce pb ne se pose pas pour les NE.

Voilà, c'est exactement cela. Si une des polarités est reliée à la terre alors le fabricant peut demander à ce que le cadre le soit aussi (c'est le cas des Sunpower pour les séries qui ne sont pas NE, faut lire les instructions de montage :!: ). Si aucune des polarités n'est reliée à la terre, la mise à la terre des cadres n'est pas nécessaire sauf règlementairement suivant les pays (ou si le fabricant le demande explicitement).
Et la liste des Sunpower est LA :!:
Spécialiste Autoconsommation, autoconstruction et Mini Centrale Electrique Solaire (voir site Internet)
Tout ce qui concerne le PV est regroupé ICI
PVAnalysis et SolarViewer

BaudouinLabrique
BDPV
BDPV
Messages : 166
Enregistré le : 26 avr. 2012 14:34
BDPV : blabrique
Departement/Region : Belgique
Professionnel PV : Non
Localisation : Fontaine-l'Evêque (Belgique)
Contact :

Re: Pour en finir avec la terre des modules

Messagepar BaudouinLabrique » 06 nov. 2012 12:56

Dans mes recherches concernant la mise à la terre des CADRES des modules (panneaux), j'ai appris de l'organisme agréé de contrôle qui est venu chez moi pour pouvoir vérifier la conformité de l'installation juste avant sa mise en service,
qu'il y avait eu une note n°71 datant du 07/10/2008 du "SPF Economie, DG Energie" (Gouvernement belge) qui apportait une modification à l'article 235 :

la mise à la terre des CADRES n’est plus requises !

En revanche, ayant mesure une tension en moyenne d’un tiers de volt entre les cadres et leur support sur mon suiveur (°), cela constitue un « courant de fuite » qui serait anormal
J’ouvre une nouvelle question à ce sujet dans la rubrique
Conséquences d'une absence de mise à la terre des panneaus
viewtopic.php?f=26&t=26842&p=318034#p318034
(°) Rappel : les cadres n’ont pas été mis à la terre
Modifié en dernier par BaudouinLabrique le 06 nov. 2012 14:28, modifié 1 fois.

Regismu
Membre GPPEP actif +
Membre GPPEP actif +
Messages : 21852
Enregistré le : 10 juil. 2009 01:00
BDPV : regismu
Departement/Region : 13
Professionnel PV : non
Localisation : 13
Contact :

Re: Pour en finir avec la terre des modules

Messagepar Regismu » 06 nov. 2012 13:56

Donc c'est bien ce que l'on te repete depuis le debut .il faut prendre les normes Belges pour toi ..car en France c'est toujours une obligation de relier à la terre toutes les parties métalliques d'un batiment ça n'a pas changé

BaudouinLabrique
BDPV
BDPV
Messages : 166
Enregistré le : 26 avr. 2012 14:34
BDPV : blabrique
Departement/Region : Belgique
Professionnel PV : Non
Localisation : Fontaine-l'Evêque (Belgique)
Contact :

Re: Pour en finir avec la terre des modules

Messagepar BaudouinLabrique » 06 nov. 2012 14:38

Regismu a écrit :Donc c'est bien ce que l'on te repete depuis le debut .il faut prendre les normes Belges pour toi ..car en France c'est toujours une obligation de relier à la terre toutes les parties métalliques d'un batiment ça n'a pas changé

Oui mais le problème c'est que ce qu'on disait au départ à propos des normes belges (NBN) : elles devaient immanquablement être en phase totale avec les normes européennes et donc aussi avec les normes françaises.

On ne pouvait donc que conlure qu'il y a une harmonisation européenne en la matière, ce qui s'est révélé faux dans le cas présent.
En effet, en l'occurrence, il y a en parallèle des NBN, des articles (comme le 235) du département SPF ('Energie) du Ministère de l'Economie qui a été modifié le 7 juillet 2008 (note n° 71) et qui ne rend plus obligatoire la mise à la terre des panneaux !
Cette note n° 71 comporte trois pages mais n'est pas disponible sur le Net ; si quelqu'"un en dispose merci de me le faire parvenir ici ou ailleurs.

C'est donc très subtil et cela ne se résume pas en un "il faut prendre les normes Belges pour toi ", loin s'en faut !
Modifié en dernier par BaudouinLabrique le 06 nov. 2012 15:06, modifié 2 fois.

Regismu
Membre GPPEP actif +
Membre GPPEP actif +
Messages : 21852
Enregistré le : 10 juil. 2009 01:00
BDPV : regismu
Departement/Region : 13
Professionnel PV : non
Localisation : 13
Contact :

Re: Pour en finir avec la terre des modules

Messagepar Regismu » 06 nov. 2012 14:46

ben non ..puisque les normes Belges ne sont pas les memes qu'en France il faut prendre dans ta situtation les normes qui te concernent ..

en France c'est la norme electrique globale des batiments qui s'applique ele stipule que tous les elements metalliques d'un batiment doivent etre reliés à la terre donc par extension si tu rajoutes des elements metalliques sur un batiment isl doivent bien etre reliés à la terre en FRANCE ;)

BaudouinLabrique
BDPV
BDPV
Messages : 166
Enregistré le : 26 avr. 2012 14:34
BDPV : blabrique
Departement/Region : Belgique
Professionnel PV : Non
Localisation : Fontaine-l'Evêque (Belgique)
Contact :

Re: Pour en finir avec la terre des modules

Messagepar BaudouinLabrique » 06 nov. 2012 15:02

Regismu a écrit :ben non ..puisque les normes Belges ne sont pas les memes qu'en France il faut prendre dans ta situtation les normes qui te concernent ..

en France c'est la norme electrique globale des batiments qui s'applique ele stipule que tous les elements metalliques d'un batiment doivent etre reliés à la terre donc par extension si tu rajoutes des elements metalliques sur un batiment isl doivent bien etre reliés à la terre en FRANCE ;)


La France a donc adopté des mesures plus sensées, car plus cohérentes. De plus, elles grantissent une meilleure sécurité des habitants et, ce que peu de gens savent, ces dispositions limitent aussi la production de champs électromagnétiques ambiants qui ont une influence négative sur le stress biologique, le sommeil et in fine sur le développement des maladies...
Bravo !

Avatar de l’utilisateur
lr83
Professionnel PV
Professionnel PV
Messages : 2693
Enregistré le : 30 déc. 2007 01:00
Departement/Region : 83
Professionnel PV : Oui
Localisation : 83
Contact :

Re: Pour en finir avec la terre des modules

Messagepar lr83 » 06 nov. 2012 16:33

BaudouinLabrique a écrit :La France a donc adopté des mesures plus sensées, car plus cohérentes. De plus, elles grantissent une meilleure sécurité des habitants et, ce que peu de gens savent, ces dispositions limitent aussi la production de champs électromagnétiques ambiants qui ont une influence négative sur le stress biologique, le sommeil et in fine sur le développement des maladies...
Bravo !

Bof, perso, je vois pas ou la sécurité des habitants est améliorée et encore moins ou cela peut limiter les champs EM :!:
Faudrait voir dans les autres pays Européens ce qui se fait. Pas sur que cela soit obligatoire en Allemagne. Et si on prend un autre exemple de "sécurité à la Française" qui sert à rien, on a l'affaire du disjoncteur différentiel 30 mA sans compter le rajout de sectionneur DC même si l'onduleur en a déjà :lol: Faut bien justifier les surcoûts :evil:
Spécialiste Autoconsommation, autoconstruction et Mini Centrale Electrique Solaire (voir site Internet)
Tout ce qui concerne le PV est regroupé ICI
PVAnalysis et SolarViewer

BaudouinLabrique
BDPV
BDPV
Messages : 166
Enregistré le : 26 avr. 2012 14:34
BDPV : blabrique
Departement/Region : Belgique
Professionnel PV : Non
Localisation : Fontaine-l'Evêque (Belgique)
Contact :

Re: Pour en finir avec la terre des modules

Messagepar BaudouinLabrique » 06 nov. 2012 16:56

lr83 a écrit :
BaudouinLabrique a écrit :La France a donc adopté des mesures plus sensées, car plus cohérentes. De plus, elles grantissent une meilleure sécurité des habitants et, ce que peu de gens savent, ces dispositions limitent aussi la production de champs électromagnétiques ambiants qui ont une influence négative sur le stress biologique, le sommeil et in fine sur le développement des maladies...
Bravo !

Bof, perso, je vois pas ou la sécurité des habitants est améliorée et encore moins ou cela peut limiter les champs EM :!:
Faudrait voir dans les autres pays Européens ce qui se fait. Pas sur que cela soit obligatoire en Allemagne. Et si on prend un autre exemple de "sécurité à la Française" qui sert à rien, on a l'affaire du disjoncteur différentiel 30 mA sans compter le rajout de sectionneur DC même si l'onduleur en a déjà :lol: Faut bien justifier les surcoûts :evil:


La mise à la terre des pièces métalliques a l'avantage d'annuler (°) les courants de fuites et les champs électriques qu'ils génèrent.
J'ai deux appareils qui pemettent de mesurer le niveau de ce rayonnement. Le corps humain interprète de tels champs comme une pollution dont il doit se débarasser et qui élève le niveau de stress biologique.
Voici le premier http://www.retrouversonnord.be/magelan_ ... l_test.pdf
(°) je corrige donc "en drainer vers la terre" suivant la rectification proposée plus bas. Merci à lr83

Un disjoncteur différentiel ne pemet-il pas de couper automatiquement l'électricité lorsqu'il a un perte par l'un des poles, comme lorsque quelqu'un le touche ?
C'est tout de même utile, non, puisque cela évite des électrocutions ?
Sectionneur DC : se présente-t-il des cas de figure où un tel équipement ne fonctionne pas et si oui, l'intérêt d'en avoir mis un second en service qui lui fonctionnera (sauf pas de chance !) ?
Modifié en dernier par BaudouinLabrique le 06 nov. 2012 17:30, modifié 2 fois.

Avatar de l’utilisateur
ericg
Modérateur
Modérateur
Messages : 4097
Enregistré le : 23 mars 2009 01:00
Localisation : 31

Re: Pour en finir avec la terre des modules

Messagepar ericg » 06 nov. 2012 17:06

BaudouinLabrique a écrit :La mise à la terre des pièces métalliques a l'avantage d'annuler les courants de fuites et les champs électriques qu'ils génèrent.
J'ai deux appareils qui pemettent de mesurer le niveau de ce rayonnement. Le corps humain interprète de tels champs comme une pollution dont il doit se débarasser et qui élève le niveau de stress biologique.
Un disjoncteur différentiel ne pemet-il pas de couper automatiquement l'électricité lorsqu'il a un perte par l'un des poles, comme lorsque quelqu'un le touche ?
C'est tout de même utile, non, puisque cela évite des électrocutions ?
Sectionneur DC : se présente-t-il des cas de figure où un tel équipement ne fonctionne pas et si oui, l'intérêt d'en avoir mis un second en service qui lui fonctionnera (sauf pas de chance !) ?


Ca y est, on rentre dans l'ésotérisme avec l'influence des courants de fuite sur l'organisme! :mrgreen:
La mise à la terre n'elimine pas les courants de fuite (je prefere defaut d'isolation) elle les draine vers la terre et fait en sorte que ce ne soit le corps humain qui le fasse en touchant la carcasse d'un appareil, au risque de s'electrocuter...Si le courant de fuite drainé (par la terre ou par le corps humain dépasse 15mA, le différentiel saute.

Le sectionneur DC lui est commandé manuellement, je ne vois pas ce qu'il vient faire dans la discussion sur la terre...

Encore une fois, merci de cantonner vos questions à un seul fil de discussion.
Remarque : L'ensemble de mes propos est personnel et mes interventions en tant que modérateur sont de couleur verte ou rouge
Image
Ma fiche BDPV - Mon site avec ma prod grace à Jsunnyreports*

BaudouinLabrique
BDPV
BDPV
Messages : 166
Enregistré le : 26 avr. 2012 14:34
BDPV : blabrique
Departement/Region : Belgique
Professionnel PV : Non
Localisation : Fontaine-l'Evêque (Belgique)
Contact :

Re: Pour en finir avec la terre des modules

Messagepar BaudouinLabrique » 21 nov. 2012 09:43

J'avais annoncé plus haut
"Dans mes recherches concernant la mise à la terre des CADRES des modules (panneaux), j'ai appris de l'organisme agréé de contrôle qui est venu chez moi pour pouvoir vérifier la conformité de l'installation juste avant sa mise en service, qu'il y avait eu une note n°71 datant du 07/10/2008 du "SPF Economie, DG Energie" (Gouvernement belge) qui apportait une modification à l'article 235 :
la mise à la terre des CADRES n’est plus requises ! "

C'est en fait un haut responsable technique d'un organisme de contrôle (°) de conformité des installations PV qui me l'avait dit, mais sans m’en transmettre le texte.
(°) c'est l'un de leur employés qui était venu réceptionner mon installation

M'enquérant auprès du service ministériel (SPF économie, Dir Energie) qui a édité de texte, il s'avère que cette information est fausse !
Le document indique bien qu'il faut mettre les cadres et les structures à la terre :
http://www.retrouversonnord.be/71fr.pdf

C'est grave de la part d'un organisme de contrôle.
Je j'ai eu ensuite au téléphone et il ne voulait pas me croire (je lui ai envoyé la copie).
Enfin il prétendait que lorsque le contact entre le cadre et la structure était franc (métal sur métal) il ne fallait pas de liaison supplémentaire (câble spécifique) à la terre !
Cela s'avère encore faux au regard de ce qui suit :

"[…] en régime de production normal, les capteurs solaires photovoltaïques génèrent dans les cadres des courant de fuites de faibles puissances et intensité, mais suffisants pour entrainer des effets de corrosion galvanique (voir ci-après).
Les aluminiums des cadres et des mors de fixation, ou même des rails, peuvent être de composition ou d'anodisation légèrement différente. Ces différences entrainent des DDP [Différence De Potentiel] (voir ci-après) qui vont dégrader la qualité des liaisons, et peuvent porter la résistance d'équipotentialité à plus de 2 ohms (norme imposée à la qualité d'une liaison équipotentielle)."

"Par construction, les capteurs solaires photovoltaïques délivrent en continu des courants de fuite dans les cadres des panneaux. Aussi, ces courants de fuites qui vont s'évacuer sur la mise à la terre directement ou des cadres vers les rails supports (si les cadres n'ont pas été reliés..) soumettent-ils les liaisons à un flux électrique permanent, entrainant les corrosions des liaisons qui n'ont pas été protégées. L'exposition d'un couple de métaux à une tension continue génère entre ces deux métaux une DDP (différence de potentiel) propre au couple de métaux."

L'aluminium et le cuivre, métaux d'excellente conductivité électrique, présentent malheureusement une des DDP les plus importantes :
•aluminium / cuivre 0,45 Volts
•aluminium / acier chromé 0,40 Volts
•aluminium / acier galvanisé 0,30 volts
•aluminium / acier inox 0,25 Volts
•aluminium / métal étamé 0,25 Volts
D'autre part, trois facteurs augmentent l'agressivité du phénomène de corrosion galvanique : la surface de la liaison, la température et l'exposition à des atmosphères salines. "
(Repris du Net sur le site d’un organisme d’expertise PV).

Je lui avais fait remarquer qu'en ce qui concerne les panneaux SunPower 327, il y a une peinture qui recouvre les cadres, ce qui ne permet pas un tel contact.

Contrairement à ce que j’ai pu lire sur ce forum, la mise à la terre ne vise donc pas uniquement la protection des personnes mais aussi celle du matériel !

Avatar de l’utilisateur
saturnain
BDPV
BDPV
Messages : 671
Enregistré le : 17 févr. 2009 01:00
Localisation : 91

Re: Pour en finir avec la terre des modules

Messagepar saturnain » 21 nov. 2012 18:00

BaudouinLabrique a écrit :...Les aluminiums des cadres et des mors de fixation, ou même des rails, peuvent être de composition ou d'anodisation légèrement différente. Ces différences entrainent des DDP [Différence De Potentiel] (voir ci-après) qui vont dégrader la qualité des liaisons, et peuvent porter la résistance d'équipotentialité à plus de 2 ohms (norme imposée à la qualité d'une liaison équipotentielle)...

" L'aluminium et le cuivre, métaux d'excellente conductivité électrique, présentent malheureusement une des DDP les plus importantes :
•aluminium / cuivre 0,45 Volts
•aluminium / acier chromé 0,40 Volts
•aluminium / acier galvanisé 0,30 volts
•aluminium / acier inox 0,25 Volts
•aluminium / métal étamé 0,25 Volts
D'autre part, trois facteurs augmentent l'agressivité du phénomène de corrosion galvanique : la surface de la liaison, la température et l'exposition à des atmosphères salines. "
(Repris du Net sur le site d’un organisme d’expertise PV)...

Mais non, il ne faut pas confondre les différents alliages d'alluminium avec les autres métaux et alliages.
Les alliages d'aluminium entre eux n'ont quasiment pas de différence de potentiel. La peinture ou l'anodisation sont des isolants.
C'est bien de lire les textes, mais il faut un minimum de connaissances pour les comprendre, surtout quand c'est un peu technique :roll:
Image

BaudouinLabrique
BDPV
BDPV
Messages : 166
Enregistré le : 26 avr. 2012 14:34
BDPV : blabrique
Departement/Region : Belgique
Professionnel PV : Non
Localisation : Fontaine-l'Evêque (Belgique)
Contact :

Re: Pour en finir avec la terre des modules

Messagepar BaudouinLabrique » 21 nov. 2012 19:52

saturnain a écrit :Mais non, il ne faut pas confondre les différents alliages d'alluminium avec les autres métaux et alliages.
Les alliages d'aluminium entre eux n'ont quasiment pas de différence de potentiel. La peinture ou l'anodisation sont des isolants.
C'est bien de lire les textes, mais il faut un minimum de connaissances pour les comprendre, surtout quand c'est un peu technique :roll:


C'est votre point de vue mais c'est tout de même un spécialiste qui avait donc écrit (et le même que celui qui donnait la liste des métaux que vous rpernez) :

"Les aluminiums des cadres et des mors de fixation, ou même des rails, peuvent être de composition ou d'anodisation légèrement différente. Ces différences entrainent des DDP [Différence De Potentiel] (voir ci-après) qui vont dégrader la qualité des liaisons, et peuvent porter la résistance d'équipotentialité à plus de 2 ohms (norme imposée à la qualité d'une liaison équipotentielle)."

Certes on peut penser qu'une superposition de deux alliages légèrement différents n'engendrera pas la même oxydation (en imortance) que s'il s'agissait de deux métaux différents.
Cette remarque était là pour dire qu'il était tout de même conseillé de relier entre eux par un bout de câble, deux montants d'un alliage ne fût-ce qu'un peu différent ..

JujuY
Modérateur
Modérateur
Messages : 7042
Enregistré le : 13 juil. 2009 01:00
BDPV : jujuy
Departement/Region : 69
Professionnel PV : Non
Localisation : 69 / Rhône

Re: Pour en finir avec la terre des modules

Messagepar JujuY » 22 nov. 2012 09:29

BaudouinLabrique a écrit :
saturnain a écrit :Mais non, il ne faut pas confondre les différents alliages d'alluminium avec les autres métaux et alliages.
Les alliages d'aluminium entre eux n'ont quasiment pas de différence de potentiel. La peinture ou l'anodisation sont des isolants.
C'est bien de lire les textes, mais il faut un minimum de connaissances pour les comprendre, surtout quand c'est un peu technique :roll:


C'est votre point de vue mais c'est tout de même un spécialiste qui avait donc écrit (et le même que celui qui donnait la liste des métaux que vous rpernez) :
Merci de ne pas continuer à polluer les différents sujets auxquels vous participer, car je fatigue un peu à verrouiller

Yves pour la modération

Le problème avec vos différents posts, c'est que vous croyez, dur comme fer, aux écrits de pseudo-spécialistes qui distillent n'importe quoi sur le net en recopiant une table de couple électrique entre deux métaux, et en ajoutant des délires qui font rire les vrais spécialistes. Comme l'a écrit saturnain, l'écrasante majorité des anodisations, est isolante. Trouver une anodisation de l'aluminium qui est conductrice relève de la gageure, surtout depuis les directives RoHs (j'y suis confronté dans mon boulot, donc je sais un peu de quoi je parle... moi)
Yves

Remarque : L'ensemble de mes propos est personnel et mes interventions en tant que modérateur sont vertes ou rouges

Image Prod. jour maxi : 65,59 kWh, 22/06/12, Puis. maxi sur 1 min : 10,02 kW, 06/05/12
Firmware ond. SMA : 3.01, ConsoSpy : version HW 2.5, SuiviConsoSpy 2.1.2429(RC4)

legarsdusud
Messages : 350
Enregistré le : 07 oct. 2015 21:49
Departement/Region : 31
Professionnel PV : non

Re: Pour en finir avec la terre des modules

Messagepar legarsdusud » 09 oct. 2015 21:59

bonjour,

j'ai un toit en aluminium naturel (Kalzip), devrais-je faire une liaison equipotentielle avec un conducteur de protection entre chacun de cadres de mes PV au toit puis du toit vers le piquet de terre avec un feuillard, ou bien faire une liaison des PV directement au piquet sans passer par le toit.

:?:

merci

flen42
Professionnel PV
Professionnel PV
Messages : 2729
Enregistré le : 20 déc. 2009 01:00
BDPV : flen42
Departement/Region : 42
Professionnel PV : installateur
Localisation : 42

Re: Pour en finir avec la terre des modules

Messagepar flen42 » 09 oct. 2015 22:41

voir UTE 15 712 : 2eme solution préconisée.

JujuY
Modérateur
Modérateur
Messages : 7042
Enregistré le : 13 juil. 2009 01:00
BDPV : jujuy
Departement/Region : 69
Professionnel PV : Non
Localisation : 69 / Rhône

Re: Pour en finir avec la terre des modules

Messagepar JujuY » 10 oct. 2015 09:44

En pratique, c'est un pontage de cadre PV en cadre PV (un seul point de contact par cadre avec un peu de mou pour démontage des modules PV) avec du câble isolé (minimum 6 mm² idéalement du 16 mm² (comme chez moi)) muni de cosses à œil serties. La disposition ne doit pas former une boucle pour minimiser les effets indésirables (CEM foudre)
Yves

Remarque : L'ensemble de mes propos est personnel et mes interventions en tant que modérateur sont vertes ou rouges

Image Prod. jour maxi : 65,59 kWh, 22/06/12, Puis. maxi sur 1 min : 10,02 kW, 06/05/12
Firmware ond. SMA : 3.01, ConsoSpy : version HW 2.5, SuiviConsoSpy 2.1.2429(RC4)

Regismu
Membre GPPEP actif +
Membre GPPEP actif +
Messages : 21852
Enregistré le : 10 juil. 2009 01:00
BDPV : regismu
Departement/Region : 13
Professionnel PV : non
Localisation : 13
Contact :

Re: Pour en finir avec la terre des modules

Messagepar Regismu » 10 oct. 2015 10:37

et on doit pouvoir démonter chaque module individuellement sans rompre la terre

JujuY
Modérateur
Modérateur
Messages : 7042
Enregistré le : 13 juil. 2009 01:00
BDPV : jujuy
Departement/Region : 69
Professionnel PV : Non
Localisation : 69 / Rhône

Re: Pour en finir avec la terre des modules

Messagepar JujuY » 10 oct. 2015 11:08

Regismu a écrit :et on doit pouvoir démonter chaque module individuellement sans rompre la terre
Avec une cosse à œil à chaque extrémité, tu montes un boulon et tu assures assures la continuité de la liaison équipotentielle même si un module PV est absent.
Yves

Remarque : L'ensemble de mes propos est personnel et mes interventions en tant que modérateur sont vertes ou rouges

Image Prod. jour maxi : 65,59 kWh, 22/06/12, Puis. maxi sur 1 min : 10,02 kW, 06/05/12
Firmware ond. SMA : 3.01, ConsoSpy : version HW 2.5, SuiviConsoSpy 2.1.2429(RC4)

Regismu
Membre GPPEP actif +
Membre GPPEP actif +
Messages : 21852
Enregistré le : 10 juil. 2009 01:00
BDPV : regismu
Departement/Region : 13
Professionnel PV : non
Localisation : 13
Contact :

Re: Pour en finir avec la terre des modules

Messagepar Regismu » 10 oct. 2015 11:19

seulement avec un système équivalent avec celui la :

Image

ou celui la :

Image

islander2013
Messages : 65
Enregistré le : 24 janv. 2016 00:07
Departement/Region : 47
Professionnel PV : Non

Re: Pour en finir avec la terre des modules

Messagepar islander2013 » 17 févr. 2016 22:28

BaudouinLabrique a écrit : L'exposition d'un couple de métaux à une tension continue génère entre ces deux métaux une DDP (différence de potentiel) propre au couple de métaux."

L'aluminium et le cuivre, métaux d'excellente conductivité électrique, présentent malheureusement une des DDP les plus importantes :
•aluminium / cuivre 0,45 Volts
•aluminium / acier chromé 0,40 Volts
•aluminium / acier galvanisé 0,30 volts
•aluminium / acier inox 0,25 Volts
•aluminium / métal étamé 0,25 Volts
D'autre part, trois facteurs augmentent l'agressivité du phénomène de corrosion galvanique : la surface de la liaison, la température et l'exposition à des atmosphères salines. "
(Repris du Net sur le site d’un organisme d’expertise PV).


Bonjour

"L'exposition d'un couple de métaux à une tension continue génère entre ces deux métaux une DDP (différence de potentiel) propre au couple de métaux."

moi : oui s'il y a un mauvais contact ou si ils ont une interface aqueuse entre eux. C'est sûr que si les deux métaux ne se touchent pas et qu'on applique une tension, ça fait une différence de potentiel ! c'est le b a ba de l'électicité.
Mais Il ne peut pas y avoir de différence de potentiel si ces pièces de métaux différents sont en contact, selon moi, désolé.
Sinon pour la corrosion galvanique oui il y a un effet de pile entre les deux parties à nu, juste à côté du joint entre les deux métaux, lorsque de l'eau enrobe le tout.
Pour le tableau ci-dessus, c'est un tableau qui décrit le phénomène galvanique de pile entre deux métaux en milieu aqueux. à sec ceci n'existe pas. Il est vrai qu'on trouve toujours un tout petit peu d'humidité qq part mais bon.
Il me semble qu'un peu de graisse ou de peinture appliquée par dessus devrait suffire pour éviter la corrosion galvanique ?
créateur du site autoconstruction de batterie stationnaire
vidéos :
https://ecobatteriesolaire.wordpress.co ... s-en-inde/
essai 1 https://ecobatteriesolaire.wordpress.co ... rie-tudor/


Retourner vers « Panneaux »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré